[Vidéo] La sélec’ de PMVs #37

Twili Doge

Non, je n’avais absolument aucune idée de quoi mettre en image principale.

Yépoblaw everypony ! Et cette semaine ça sera une sélèc’ nostagique et humble, puisqu’à l’inverse de d’habitude et comme avant, je vais vous présenter trois vidéo, plus basiques, marquant mieux les bases et les codes du montage de PMV (et sans doute d’AMVs, mais étant donné que je ne regarde pratiquement uniquement que des PMVs, je ne me déclarerai pas là dessus). Enfin, bref si vous voulez voir la suite, vous savez où ça se passe mes loulous.

Bon, pour commencer voyons un auteur dont on avait pas parlé depuis longtemps: « Red Card« , ça ne vous dit sans doute rien, pourtant si vous regardez les vidéos que je vous présente depuis maintenant pratiquement 1 an, vous le connaissez. Parlons plutôt de la vidéo en elle même. Déjà, on part sur des bases plutôt solides, on voit ça dans la maîtrise de la cohérence du montage, les images expriment bien ce qu’on entend, donnant une première et bonne immersion. Puis on sent qu’il ne veut pas se répéter dans les plans choisis, ce qui, à mon avis, est tout à fait respectable, mais un peu risqué, malheureusement, les bases sont solides mais pas parfaites, ce qui fait que la sélection des plans est peut être un peu trop hasardeuse, mais la prise de risque est nécessaire pour avancer et en tout, on voit déjà du progrès et ça fait plaisir !

Auteur: Red Card

 

Passons à la suite avec « DeathlyPumpkin » que voyez assez souvent maintenant, il a son style à lui et a envie d’innover. On voit un bon début en synchronisation labiale et de bonnes bases, mais surtout on ressent une joyeuse et puissante énergie, qui donne une force et un vrai peps (elle n’es pas au dessus de 9000), mais le problème c’est que c’est difficile à maîtriser, du coup, cette fameuse énergie est débordante, instable et mal répartie. Ça explique sans doute pourquoi on voit des choses bizarres ou ratées, comme des plans beaucoup trop courts, de mauvais effets inutiles et une coupure au 2/3 très brutale, (qui est d’ailleurs expliquée en description, disant qu’il trouvait qu’il avait trop édité, mais ça appuie encore plus ma théorie, montrant qu’il a même sans doute peur de cette force) mais ainsi que des choses très bien, montrant toute ces capacité et son envie de faire des bonnes choses.

Auteur: DeathlyPumpkin

 

Allez, finissons donc par un petit nouveau, nommé: « Corpulent Brony » (quelqu’un d’on ne peut dire qu’il est à la masse…masse, corpulence…nan? Ok, je vais me pendre) qui ma foi, à l’air d’avoir une construction plus aboutie, plus maitrisée, aussi dans un style plus personnel, voulant beaucoup plus se prononcer sur le côté instrumental de la musique dans le montage, n’étant pas vide ni insipide, même drôle par certains moments, plaçant quelques effets sympas et voire même être impressionnant dans le choix et la justesse de ces plans, répétant ce qui est dit dans la chanson par un message visuel pertinent. Tout n’es pas parfait non plus à mon goût, certaines incrustations et plans accélérés sont de trop, mais c’est principalement la fin, qui avec cette superposition des plans par effet de transparence fait qu’au final, on n’y voit plus rien et ça donne un sentiment très brouillon. (Oui on dirait un prof en train de corrige un devoir).

Auteur: Corpulent Brony

Laisser un commentaire