[Traduction] Une interview de Nerdreactor.com

Entrevue avec la scénariste Meghan McCarthy

Le 14 décembre 2012 par

Meghan McCarthy à gauche – Tara Strong à droite

Qu’est ce My Little Pony: Friendship is Magic ? C’est un dessin animé qui parle de mignons poneys. Afin de clarifier les choses, c’est un dessin animé avec des personnages creusés et des aventures de poneys. Celui-ci est apprécié par les jeunes filles de l’audience, mais aussi par les adolescents et adultes masculins (bronies). Je voudrais faire passer un message pour tous les bronies dans le secret, qu’on leur fasse un câlin, et qu’on leur dise que tout va bien. Embrassez votre amour des poneys et de la couleur rose. Nous avons récemment eu la chance de pouvoir interviewer Meghan McCarthy, qui est la scénariste en chef de My Little Pony: Friendship is Magic. Nous allons parler du fandom brony et du processus d’écriture de la série.

John Nguyen: Je dois admettre que je n’ai jamais vu un seul épisode de MLP:FiM.
Meghan McCarthy: [Rire] Ce n’est pas grave.

Je sais qu’il y a des fans masculins de par le monde, et c’est devenu si énorme, au point qu’il existe une convention dédié à MLP. Quel est votre avis sur le phénomène brony ?
Je l’adore. Je pense que c’est génial. A chaque fois qu’une série parvient à plaire à une audience diversifiée, tu sais que tu fais les choses correctement. Donc je suis très heureuse de la réponse qu’il y a eu, et de tout l’art et la musique qu’ils apportent à la série.

L’année dernière, je suis allée à l’AM2 au Centre de Convention Anaheim. Il y avait une section dédiée au fans d’MLP.
Cela ne m’étonne pas.
Je peux dire avec certitude que tu n’as pas encore regardé d’épisodes, car si c’était le cas, tu serais déjà devenu un brony.

[Rires]

J’imagine que c’est vrai. J’ai aimé des séries comme Les Super Nanas. Donc si j’avais regardé cette série, je pense que je l’aurais appréciée.
Oui, je pense que tu aurais aimé.

Wow, donc My Little Pony en est déjà à sa troisième saison. Quelles sont les nouveautés comparé à aux deux premières saisons ?

L’expansion d’Equestria où la série se déroule. Twilight Sparkle est à Ponyville depuis un bon moment, alors nous allons voir son voyage aller plus loin, et de façon plus profonde.

Par iBringThaZelc

Comment vendriez-vous la série à des personnes non-fans ?
Je pense que de façon générale si tu es un grand fan d’animation, la série te paraîtra très bien. Je crois qu’avec chaque saison, l’animation est portée à un nouveau niveau, qu’on ne voit pas souvent à la télévision. Ce n’est rien d’autre qu’un solide conte, et c’est ça que nous voulons faire. Tu te sens bien rien qu’en regardant la série. Ce n’est pas cynique et il n’y a pas une tripotée de personnages qui se crient les uns sur les autres. Ce sont les personnages qui t’investissent dans l’histoire très rapidement, en voyant comme ils dépassent leurs défauts et atteignent leur buts. Et il y a la musique accrocheuse qui est amusante à écouter dans la série, et c’est drôle d’entendre ce qu’en font les bronies après coup.

Avez-vous des astuces pour les bronies et sur comment ils peuvent éviter de se faire malmener ?
Nous avons un épisode qui traite justement du problème de brutalisation, et comment gérer et ne pas gérer ça. Je dirais, exprimez qui vous êtes. Ce qui est génial avec la communauté brony, c’est qu’elle n’est pas petite. Tu n’es pas seul dans l’appréciation de la série et tu ne devrais jamais te sentir seul. Aime ce que tu aimes; ne laisse pas d’autres personnes te dicter ce que tu es sensé être.

Quel est le processus d’écriture de la série ?
Au début de la saison, nous avons une réunion des auteurs où nous rassemblons toutes les personnes qui vont écrire les épisodes, et tout le monde doit venir et lancer une idée. Il peut s’agir d’une simple phrase et il n’y a pas besoin que ça soit déjà entièrement réfléchi. Nous, en tant que groupe, nous mettons par deux avec celui ou celle qui nous a fait réagir, et puis nous essayons d’étendre les idées sous forme d’un prémice, avec début, milieu et fin. Nous envoyons tout cela et nous attendons les retours. Ensuite je rencontre un auteur ou deux pour décomposer les histoires à un moment, et nous déterminons juste les différentes actions et les points cruciaux de l’histoire. Les auteurs vont alors créer un aperçu, et j’écrirai des notes ainsi que des révisions. Ceci part à la chaîne et aux studios. Une fois que nous avons un script de rédigé, nous l’envoyons aux exécutifs. Cela se fait sur la base d’un épisode après l’autre.

Par The Flashguy

Où est-ce que vous et les autres auteurs trouvez vos idées pour chaque épisode ?
Cela peut venir de n’importe où. Du foyer de l’auteur, ou de leurs frères et soeurs, et cela leur inspirera une idée d’histoire. Mais nous sommes très chanceux sur cette série d’avoir beaucoup de personnages géniaux avec lesquels travailler, et beaucoup de façon différentes de les associer, ou de mettre en lumière leurs défauts.

Quelles sont vos astuces pour palier à la page blanche ?
L’une d’elles est d’aller marcher, parce que je trouve habituellement que tu si tu t’assois quelque part en essayant de penser à quelque chose, ça ne marchera pas pour toi. Parfois ça peut, mais c’est souvent quand tu n’y penses pas, que ça vient tout à coup, « Oh, c’est ça ! J’ai trouvé ! ». L’autre chose, c’est que tu dois te forcer à écrire. Ce n’est pas la chose la plus facile du monde, mais tu dois avoir une certaine discipline pour parvenir à t’asseoir et à travailler chaque jour. C’est ce que j’essaye de faire de toute façon.

Merci Meghan d’avoir accepté cette interview.
No problem, my pleasure. Pas de problème, ça m’a fait plaisir.

Par Kawaiimo


Nous avons aussi une image exclusive de l’épisode de samedi de My Little Pony: Friendship is Magic. C’est une référence visuelle à Top Gun.
“Wonderbolt Academy” Résumé: Rainbow Dash est ravie de recevoir une invitation exclusive à se rendre à l’Académie Wonderbolt, mais son expérience l’amène à se demander si elle vraiment faite pour être une Wonderbolt.

Laisser un commentaire