[Rétrospective] Saison 2, épisode 3 – Leçon zero

Bonjour tout le monde ! Après avoir parlé des épisodes 1 et 2 en live vendredi 29 décembre, nous repartons sur une très bonne leçon d’amitié, avec la rétrospective de l’épisode 3 !

Histoire

Souvenez-vous ! Dans l’épisode 3, Twilight vérifie que tout est prêt pour le pique-nique avec ses amies. Grâce à ses fameuses listes, tout est parfait.

Mais, elle se rend compte qu’elle n’a pas rendu sa lettre hebdomadaire à la Princesse Célestia. Spike essaye, tant bien que mal, de la rassurer, mais elle ne l’écoute pas et s’imagine être renvoyée en maternelle pour avoir rendu son « devoir » en retard.

Elle décide de se trouver un problème d’amitié avant la fin de la journée. Elle accourt chez Rarity qui hurle car LA PIRE DES CHOSES IMAGINABLES lui est arrivée :  elle a perdu son ruban violet incrusté de diamant ! Twilight, qui veut absolument l’aider, commence les recherches, mais c’est notre diva qui le retrouve.

L’heure tourne et notre licorne n’a toujours aucun sujet pour sa lettre. Elle tombe sur Rainbow Dash qui détruit un bâtiment de la ferme d’Applejack. Elle décide d’aller lui parler pour régler son « problème » avec son amie. Mais la fermière sort d’une tranchée pour expliquer à Twilight, que c’est elle qui a demandé à la pégase de détruire le bâtiment, afin de construire à la place une plus grande grange.

Une heure est encore passée et Twilight devient de plus en plus stressée. Elle décide d’aller chez Fluttershy pour l’aider avec ses peurs. En arrivant, elle la trouve avec un ours, prêt à se battre. Mais la pégase l’écrase au sol et gagne le combat, qui était en fait un massage pour détendre l’ours.

Twilight ne sait plus quoi faire et commence à parler toute seule. Heureusement, Spike arrive avec les gâteaux prévus pour le pique-nique et lui rappelle que ses amies l’attendent. Il lui explique qu’il s’inquiète pour elle et qu’elle devrait arrêter de se stresser autant pour une lettre.

Elle arrive à temps auprès de ses amies, qui remarquent que Twilight n’est pas comme d’habitude. Elle leur explique la situation et ses inquiétudes, mais ses amies ne prennent pas ça au sérieux et rigolent même de son comportement.

Chez elle, Twilight tombe dans la folie. Elle décide de créer un problème d’amitié pour le résoudre ensuite. Elle va voir les Cutie Marks Crusaders qui jouent ensemble. Elle leur propose Smarty Pants, son ancien doudou. Elle espère que les filles vont se battre pour la garder, mais elles ne sont pas du tout intéressées.

Elle lance « le sort du désir » sur la poupée pour que les filles en soient folles. Son plan fonctionne à merveille et les CMC se battent pour Smarty Pants. Twilight trouve Big Macintosh pour régler l’histoire, mais elle se rend compte qu’il est lui aussi sous l’effet du sort.

C’est alors que s’ensuit une bagarre général dans tout Ponyville qui est sous le charme de la poupée. Heureusement, Twilight arrive à temps pour empêcher ses amies de regarder la poupée. Elle leur explique tout, mais la journée se termine au même moment.

Célestia, fâchée, arrive alors et va directement vers Twilight. Elle enlève le sort des pauvres poneys et décide d’avoir une discussion seule avec elle. La pauvre étudiante lui explique la situation et fond en larmes devant la princesse. En plein milieu de la discussion, ses amies arrivent pour expliquer que ce n’est pas de sa faute et qu’elles auraient du prendre ses problèmes plus au sérieux.

Célestia accepte leurs explications et décide qu’à partir de maintenant, chacune pourra lui écrire une lettre pour lui expliquer leurs leçons sur l’amitié et, bien sûr, il n’est pas obligatoire que ça soit toutes les semaines.

Avant de repartir à Canterlot, la princesse avoue à Twilight que c’est Spike qui l’a appelée, car il s’inquiétait énormément pour son amie.

La morale de l’histoire est : « Il faut prendre les craintes de ses amis au sérieux, même si elles nous paraissent ridicule. »

Analyse

Dans cet épisode, nous pouvons voir le coté très maniaque de Twilight, mais surtout les tics qui s’y rajoutent. Ils démarrent par de grands sourires, puis une seule oreille (la droite) qui bouge et enfin les yeux qui clignent assez vite.

Ensuite, on y apprend qu’elle doit remettre une lettre toutes les semaines, donc un épisode représente un jour de la semaine (le mardi comme elle le précise). Cette information permet d’affirmer et d’approuver la théorie : « les poneys ont une vie hors de la série ».

Enfin, c’est la première fois que l’on voit Spike s’énerver pour rendre la raison à Twilight ; il montre une partie de son caractère assez inquiet et protecteur envers Twilight, un peu comme un frère et une sœur. Si vous avez aimé sa manière de la raisonner, je vous rassure, on le reverra dans d’autres épisodes.

Différence entre les deux génériques

Tout d’abord, on peut voir qu’un décor de fond a été rajouté derrière Ponyville.

Enfin, la charrette a été remplacée par un train, mais avec des personnages important dedans: Derpy (en vert) et  les CMC (en rouge)

Petits Bonus

A 17:19, on peut voir que les yeux de Rainbow Dash ne savent pas se décider entre « être sous l’effet du sort » ou « rester cool ».

Pour finir, nous avons une Derpy dans cet épisode ! Elle se bat avec la maire afin d’avoir Smarty Pants, de quoi laisser un souvenir assez gênant dans la mémoire de tout Ponyville.

Conclusion

Ne vous prenez pas la tête pour rien, ou sinon vous finirez comme Twilight… punie par Célestia ! Afin de vous aidez à vous relaxez, je vous conseille d’écouter « Hold me » de Delta Heavy, qui a inspiré des fans de MLP qui on refait tout cet épisode sur la chanson. On se retrouve la semaine prochaine pour la rétrospective de l’épisode 4. En attendant, je vous Ponysmack !

 

Laisser un commentaire