[Réflexion] The Mane Six?… Too manestream!

Bonjour, bonsoir, bonne nuit, au revoir.
Je suis Marius-Alexander et j’ai pour fonction de rédiger des articles partageant certaines réflexions diverses et variées de fans français et étrangers, de personnes non-initiées à MLP, voire de moi-même, face à la série et aux réactions qu’elle pourrait susciter en bien ou en mal. Je ne garantis ni mon objectivité ni ma subjectivité qui selon les sujets peuvent varier, et c’est pourquoi je vous invite vivement à réagir dans les commentaires de manière calme et civilisée (histoire de montrer que nous, fans invétérés de MLP, ne sommes pas tous des fous furieux, si si).

Donc, comme son titre l’indique, ce premier article écrit de ma plume traitera des background ponies, ou pour les anglophobes, des poneys en fond. La saison 3 avait doucement démarré pour eux car le premier -double- épisode se déroulant à l’Empire de Cristal n’était pas censé les mettre en scène, eux résidant paisiblement à Ponyville, mais les yeux avertis de certains bronies ont tout de même permis d’identifier clairement Berry Punch et une tête de poney qui s’apparente à celle de Derpy durant la fête organisée par la Mane 6, toutes deux montrées durant quelques secondes. Un clin d’œil aux fans des BGP ou une erreur des producteurs, les avis divergent. Toujours est-il que les plus téméraires continuent inlassablement de chercher encore leur pégase grise préférée qui n’apparaît que de dos dans Too many Pinkie Pies et disparaît lorsque l’invasion des clones prend place devant la maison de Twilight Sparkle, c’est dire à quel point les fans ont été heureux de la trouver.

Oui, Bon-Bon est bien en train de se moquer d’Octavia. Non, je n’ai pas trouvé de meilleurs vecteurs.

Mais pourquoi un engouement pareil pour de simples figurants?
Cette question fut longtemps restée dans ma tête avant que sa réponse ne vienne d’elle même et me saute au visage tant elle était évidente, car seuls certains background ponies possèdent un fandom que l’on pourrait qualifier de colossal, tandis que d’autres ont tendance à tomber bien plus en désuétude et à adopter le simple rôle de poney en fond, ce qui est à l’origine leur fonction première. Un rapide tour sur Internet m’a permis de le vérifier: Derpy est numéro un en ce qui concerne le nombre de fans, suivie de près par Vinyl Scratch (DJ Pon-3), Octavia, Lyra et parfois par Doctor Whooves, mais cela reste rare. Même Bon-Bon que l’on « shippe » habituellement avec la licorne couleur menthe n’a pas un fandom aussi étendue que son amie, et pour une raison plus ou moins fondée: les fans aiment les poneys qui se démarquent sans être remarqués au premier coup d’œil, et dont ils ne connaissent rien.
Pour ceux qui ne connaissent pas encore en profondeur la série, je les vois d’ici lever leur sourcil en pensant tout haut « mais c’est n’importe quoi, pourquoi ce pégase gris et jaune est adoré, qu’est-ce qu’il raconte encore?! », laissez-moi vous expliquer les choses: les cinq BGP les plus appréciés du show (Derpy, Dr. Whooves, Lyra, Octavia et Vinyl donc) ont chacun une ou plusieurs particularités qui ne se retrouve pas chez les autres poneys et qui fait donc tout leur intérêt. Le strabisme de Derpy (au début involontaire, c’était une erreur au montage qui est resté suite à la réaction enthousiaste du fandom) la différencie du reste des habitants de Ponyville, comme la manière dont Lyra s’assied, comme une humaine. Dr Whooves est quant à lui un crossover et une référence à la très célèbre série de BBC, et Octavia et Vinyl sont tous deux musiciens, l’une contrebassiste* et l’autre DJ. Et croyez-moi, ce genre de petit détail inutile, les fans adorent ça. C’est souvent de rien que commencent les grandes choses, et cette phrase se vérifie parfaitement dans le fandom des BGP: une demi-seconde de Lyra à l’écran et voilà les fans qui s’enflamment, hurlant haut et fort que notre petite licorne vert d’eau est en réalité une fanatique des humains qui rêve d’avoir des mains à la place des sabots pour mieux jouer de la lyre (cette phrase est véridique et vérifiable sur MyLittleBrony, si vous avez suffisamment de foi pour remonter les pages où on en parle). Vous pouvez vous en amuser comme en pleurer, personnellement je prends ça à la rigolade même si pour d’autres fanatiques cela reste un sujet extrêmement sérieux, voire une source de tensions.
Mais la série ne se préoccupe pas vraiment de ce genre de choses, car après tout MLP doit à ses fans pas mal de noms de poneys de fond: Golden Harvest (Carrot Top), Heartstrings (Lyra) et Minuette (Colgate) ont beau avoir été choisis par la production, Octavia et Derpy viennent bien des bronies et les producteurs n’ont pas hésité longtemps à s’en servir comme noms « officiels », beaucoup plus simple à référencer. Lyra a d’ailleurs eu le droit de garder « Heartstrings » en nom de famille, adoptant officiellement l’appellation du fandom.

De gauche à droite: Minuette, Bon-Bon, Golden Harvest, Daisy, Berry Punch, Lemon Hearts et Rainbow Day.

Si vous vous en souvenez bien, j’ai aussi dit plus haut que les poneys dont on ne connaissait rien fascinaient, et je maintiens cet avis. Les deux musiciens les plus célèbres de la série ne sortent pas une ligne de texte des deux premières saisons et pourtant ont chacun un fandom conséquent qui pense (pour la majorité) qu’elles seraient colocataires et amies, alors qu’on ne les voit à aucun moment dans un même épisode. Mais elles sont toutes deux musiciennes, et ont toutes deux un design qui attire l’œil (comparez Octavia au pianiste à sa gauche dans The Grand Galloping Gala, quel poney allez-vous mémoriser le mieux une fois l’épisode terminé?). L’attirance de la foule pour elles reste néanmoins compréhensible: la présence d’un poney DJ dans un monde dénué d’humains laisse à méditer, et le calme et la beauté froide d’Octavia la démarque sensiblement du reste des autres musiciens avec lesquels elle joue, sans compter qu’elle n’apparaît que dans les épisodes se déroulant à Canterlot, et est donc classifiée comme étant une ponette de la haute société. Et les fans adorent ça, ne rien connaître d’elle: ça leur permet de se forger sa propre vision de la vie et des rêves de chaque BGP, beaucoup plus qu’avec un personnage secondaire (Big Macintosh, Cherilee, Zecora etc.) ou une Mane 6, voire les CMC. Comme quoi, il en faut parfois peu à certains pour choisir son poney préféré, et ce n’est pas forcément une mauvaise chose. J’approfondirai peut-être le cas de certains poneys de fond dans d’autres articles, c’est qu’il y a matière à dire sur eux.

Bad Girl Lauren Faust?   
Et vous, quel background pony préférez-vous?
*Étant musicien, la première fois que j’ai Octavia, j’ai pensé qu’elle jouait de la contrebasse et pour plusieurs raisons: on en joue debout et il est sensiblement plus grand que son joueur, au contraire du violoncelle que l’on pratique assis et dont la taille équivaut à celui qui en fait vibrer les cordes. J’ai appris par la suite qu’elle jouait du violoncelle et que l’on entend cet instrument dans la chanson « At the Gala ». Néanmoins, comme il s’agit visuellement d’une contrebasse, je préfère dire qu’elle est contrebassiste, mais n’hésitez pas à me dire si vous préférez que je change cette appellation.

Laisser un commentaire