[Projecteur] Taiki l’analyste

mqdefault

Bonjour à toutes et à tous, pourquoi jouer à Pokémon Go quand on peut découvrir une nouvelle série d’analyses francophones ? Ces deux choses n’ont strictement aucun rapport mais ce n’était pas une question, vous n’aurez pas le choix, mouahahahah. Envie de réviser vos classiques ? Alors la Bronalyse est faite pour vous.

Possédant deux épisodes à l’heure où j’écris ces lignes, cette série de vidéos axée sur notre communauté est réalisée par un vidéaste du nom de Taiki. Autant dire que ses analyses m’ont séduit ! Le format est court, l’analyste exprime clairement ses opinions en s’appuyant sur des exemples et les sujets sont traités avec sincérité. Et tout ça avec de la bonne humeur et une touche d’humour. La vidéos sont hébergées sur la chaîne Le Coin Brony qui poste régulièrement des VOSTFR, donc n’hésitez pas à y jeter un coup d’œil.

P.S. – Le débit vocal est plus lent dans le second épisode, bon visionnage !


Ayant découvert cette chronique et étant captivé par les paroles de Taiki, l’envie d’en savoir plus sur lui et ses ambitions m’a tout de suite titillé l’esprit. Alors aujourd’hui et en exclusivité chez LPB, voici l’interview de ce dernier. Et en plus ça rime, à peu près !

Bonjour Taiki, avant de rentrer dans le vif du sujet, pourrais-tu te présenter ?

Je suis un jeune étudiant qui s’est mis à faire des chroniques dès l’âge de 17 ans. J’ai débuté sur une communauté nommée Geek & Sports, qui s’appelait à l’époque Wrestling Football Games, avec une série de chroniques sur l’histoire du jeu vidéo nommée « 8ème Art », où à chaque épisode, ou séries d’épisodes, je parle d’une console de jeu, d’une licence, ou d’un créateur. J’ai démissionné de Geek & Sports il y a 3 mois pour des raisons personnelles, mais 8ème Art continue sur ma chaîne, et en parallèle, je réalise la Bronalyse pour Le Coin Brony et « U.Z.I. », une série de chroniques sur le jeu vidéo indépendant, sur ma propre chaîne. J’ai également d’autres projets en cours, mais je préfère rester discret à ce sujet pour l’instant.

J’ai hâte de découvrir tes projets, nous continuons !
Assumes-tu d’aimer My Little Pony et qu’est-ce que cette série t’a apporté dans la vie ?

Au départ, j’assumais difficilement car j’avais peur du regard des personnes dans ma famille. Je le revendiquais à voix haute devant mes potes car ils savaient que j’avais une case en moins et que ça leur servirait de prétexte pour me défendre, du style : « Mais en même temps, c’est Lucas : tu sais très bien qu’il a un souci, ce mec ! », mais en parler à ma famille a été plus compliqué. Cependant, après avoir vu la Bronalyse, ils comprennent un peu mieux mon engouement pour la série, donc aujourd’hui, je l’assume pleinement. Bon, mes frangins se foutent un peu de ma gueule, mais je serais pas brony, ils auraient trouvé un autre prétexte : ils aiment me chambrer ! 

Cette série m’a permis d’éviter une nouvelle descente aux enfers. Il faut savoir qu’au collège et au lycée, en raison de mon autisme, j’avais des difficultés à m’adapter à la société actuelle, et je n’avais pas encore trouvé mes repères. Cela a même failli me conduire à la mort. Et encore aujourd’hui, même si ma situation sociale s’est nettement améliorée, j’ai encore des appréhensions, des doutes, et même des crises d’émotivité, dus à ma peur de replonger. Du coup, les leçons de morale de chaque épisode m’ont permis de garder espoir, de me dire qu’en fait, les soucis que j’ai, les autres bronies les subissent également, et que c’est pas parce que je suis autiste, mais parce que je suis un être humain en recherche de valeurs. J’ai rencontré du coup des personnes qui partagent les mêmes valeurs que moi. Et puis putain, que cette série est bien foutue en termes d’animation !

Je suis tout à fait d’accord avec toi et trouve tes réponses très touchantes.
Comment t’est venue l’envie de faire des analyses sur la communauté brony ?

Je suis devenu brony il y a 1 an et demi. Avant ça, je n’étais pas vraiment lié à la communauté, bien que je respectais ceux qui l’étaient dans mon cercle d’amis. Lorsque Rémy et Yan, les 2 admins du Coin Brony, m’ont laissé accéder à leur communauté, j’ai décidé de concilier mon expérience des chroniques, un type de vidéos que je fais depuis 2014, et la communauté brony. Un truc m’avait alors tilté : un jour, un brony expliquait à un de nos amis non-brony, qui était un peu sceptique, pourquoi il aimait MLP et son fandom, et il était un peu dans la rhétorique, dans le « parler pour ne rien dire », comme s’il n’arrivait pas trop à expliquer pourquoi il aimait cette série et son fandom, et du coup, même notre interlocuteur restait dans l’incompréhension. Or, en tant que jeune autiste, qui s’est battu pour s’intégrer dans la société, et donc pour connaître un peu mieux ses codes, je savais qu’il y avait une raison à ça, mais qu’il fallait passer avant tout par une analyse de la société, des codes de la série, puis de l’alchimie entre les deux. C’est donc de là qu’est partie l’idée de l’épisode 1 de la Bronalyse.

As-tu prévu de produire de nouveaux épisodes ?

Bien sûr, déjà l’épisode 3 sera une collaboration avec un autre vidéaste et j’ai les sujets pour tous les épisodes jusqu’à l’épisode 5. Je suis en train de réfléchir pour les sujets des épisodes suivants, mais une chose est sûre, c’est que la Bronalyse sera éphémère, car en une dizaine d’épisodes, j’aurai abordé le nécessaire en ce qui concerne la place de MLP dans la société actuelle et je ne veux pas tirer sur la corde : je veux vraiment conclure la chronique avec un bilan correct. Mais mon activité dans la communauté brony ne s’arrêtera pas là, car je suis en train de discuter avec Yan et Rémy de divers projets potentiels pour Le Coin Brony.

Certains disent que le film prévu pour 2017 marquera la fin de la série, par conséquent de notre communauté, es-tu du même avis ?

Tant que ce film n’aura pas vu le jour, on ne pourra pas savoir s’il servira de conclusion pour la série. Pour ma part, je ne pense pas que la communauté brony puisse s’évaporer d’un claquement de doigts : d’autres fandoms moins importants continuent à fleurir alors que leur ouvrage de prédilection est terminé depuis longtemps. Je pense notamment aux admirateurs de Rumiko Takahashi qui font encore des fan-arts de Ranma 1/2 et d’Inu-Yasha alors que ces 2 mangas sont terminés depuis longtemps, mais c’est pas le seul exemple. Et puis, Hasbro ne sont pas idiots : ils voient que le fandom brony est une source de revenus colossale, et ils seraient pas cons au point de dire non à un sac de billets posé sur la table ! Ou alors, ils mettront fin à la génération actuelle pour pondre une génération encore plus réussie en termes d’animation et avec des partis pris plus avantageux que la précédente, mais pour faire ça, bonne chance !

Merci d’avoir répondu à toutes ces questions, un dernier mot ?

Ben, merci à toi de m’avoir demandé cette interview et de mettre mon travail en avant, et merci à tous ceux qui m’envoient des commentaires positifs sur mes chroniques, car ça me fait vraiment plaisir de voir que mes créations sont appréciées !

2 réflexions au sujet de « [Projecteur] Taiki l’analyste »

Laisser un commentaire