[Poésie] ~La poésie du renard~ The beautiful dragon train

Coincée dans cette routine, où j’y passe des heures, comme une vilaine angine, je veux me débarrasser de mes peurs.

Sur ce ruban d’asphalte rugueux,
Où patiente le silence,
La nuit s’y est posée comme seule présence,
Et chante sa plainte, ses enjeux,

L’animal grogne et tinte au loin,
Ici le métal crisse et préviens,
L’arrivée imminente du reptile,
Pour quelques poneys futiles,

De dedans, son corps on entend,
Siffler les brins d’air et le vent,
Contre ses écailles d’acier blanc,

Il s’éventre quand il arrive là-bas,
Dans ce trou noir plein de rats,
Et se vide de cette substance noirâtre.

Laisser un commentaire