[Poésie] ~La poésie du renard~ Foggy Forest

Les temps sont durs et la brume persistante de la forêt s’insinue à travers tous les pores de ma peau, comme une vilaine plaie infectée et sanguinolente.

Foggy Forest

Le frisson du soir,
Le long de l’échine,
Illuminée de sombres espoirs,
Irradiée d’idée maligne.

Long voyage, immobile,
Dans des forêts insondables,
Torturée par ce coupable,
Qui n’a aucun mobile,

Infini déchirement strident,
Au loin, dans le noir, l’épaisse brume,
Où l’on entend, claquer des dents,
Comme des os que l’on inhume.

Ses pas qui se pressent,
Il court vers moi,
Sans foi ni loi,
Rien de cela cesse.

Laisser un commentaire