[Poésie] La plume est prise… de trois pégases bornées


la_plume_est_prise_lpb__by_gweem

par Greem


C’est en revenant de ballade que je me pose maintenant pour écrire les poèmes… Non, ce n’est pas la bonne excuse que je pourrais sortir pour mon retard… Quoi ?! Je suis déjà publié ?! Bon, eh bien donnons donc les résultats pour les sondages des trois épisodes précédents. Et qui dit trois épisodes, dis trois styles de poèmes différents.

Pour ne pas embêter ceux qui ne veulent pas lire les poèmes et leur spécificité, je me permets de donner les résultats maintenant. Vous pourrez lire les poèmes dans la suite de l’article. N’hésitez pas à laisser un commentaire pour dire si la nouvelle formule de la Plume est prise ou bien mes poèmes vous plaisent, ce que vous voudriez voir améliorer, ça fait toujours plaisir. 🙂

Donc, chers lecteurs, pour commencer, j’ai l’immense honneur de vous dire que :
– Vous êtes 33% à adorer plus que tout la déco du nouveau château et 27% à la trouver juste magnifique. 24% d’entre vous la trouvent pas mal tandis que 10% estiment qu’il y aurait mieux. Vous êtes deux personnes (et non pour cent) à ne pas aimer la déco tout court.
– Vous êtes 65% à avoir peur de votre avenir comme les CMC peuvent avoir peur elles de… (D’accord Grif, je ne dirais rien de plus.) 22% d’entre vous n’ont pas vraiment peur tandis que 11% d’entre vous ne l’êtes pas du tout.
– Vous êtes 76% à être gaga de vos animaux tandis que 5 d’entres vous ne le sont pas (ou n’osent pas l’avouer). Petite pensée aux 19% qui n’en ont pas.

Trois poèmes pour trois épisodes. Je vous propose aujourd’hui trois styles différents.
Nous commencerons par une petite ballade, forme poétique lyrique du Moyen-Age.
Nous poursuivrons ensuite par un petit blason, poème du XVIème siècle utilisé pour blasonner (célébrer ou plus souvent blâmer) quelqu’un.
Et nous terminerons enfin par un haiku, court poème japonais

Commençons donc par la ballade, poème lyrique du XIVème siècle. L’origine de ce mot est fortement lié à la danse et au chant.
Pourquoi ce choix ?
La ballade sonne souvent dans ma tête avec le mot promenade, or c’est l’impression que me donna Twilight dans l’épisode trois à toujours vouloir se promener pour ne pas rentrer chez elle. De plus, la ballade commence souvent par le mot « Prince »  que j’adapterai en « Princesse ».
Comment l’écrire ?
Ce poème se compose de trois strophes carrées. C’est-à-dire qu’il y a autant de vers que de pieds dans une stophe.
Chaque strophe se termine par une même strophe appelée strophe refrain.
Les strophes sont souvent écrites en septrains, adoptant la forme ABABBCC.
Les trois strophes sont suivies d’une demi strophe d’envoi (dont l’emploi a été développé par Christine de Pisan et Eustache Deschamps).
Mais assez de théorie, passons au poème.

Princesse de l’amitié,
Pourquoi courrez-vous ainsi
En dehors de tout sentier ?
Le château est par ici !
Par là pour être précis !
Il ne se fait pas très tôt.
Retournez donc au château.

Au sein de la grande salle,
Elles attendent leur princesse.
De vrais amies sans égal
Qui pour vous cherche sans cesse,
A stopper votre tristesse.
Ne réfléchissez pas trop.
Retournez donc au château.

Elles vous y ont préparé
La plus belle des surprises
Grâce à un dragon futé
Et ses innombrables crises
Que vous n’avez pas comprises.
Allez maintenant au galop.
Retournez donc au château.

Beaucoup de poneys amis
Ont vu la beauté des lieux
Alors faites donc comme eux
Et rentrez chez vous pardi !

L’épisode suivant met à l’honneur les CMC et leur avenir. Je vais m’attacher ici à les mettre en valeur. Et nous étions dans le Moyen-Age par le dernier poème, restons-y encore avec le blason, plus particulièrement à sa forme dite moderne du XVIème.
Pourquoi ce choix ?
Qui dit Moyen-Age, dit chevalier. Qui dit chevalier dit honneur. Qui dit honneur dit maison. Et qui dit maison dit blason. Le rapprochement semble tordu, mais laissez moi vous expliquer. Au Moyen-Age, temps de chevalier, chaque chevalier défendait l’honneur de sa maison (ou famille si vous préférez). Or, chaque maison portait des armoiries et donc un blason. Je me ferai aujourd’hui le chevalier des CMC à travers la forme poétique.
Comment l’écrit-on ?
Cela va ravir plus d’un poète brony à l’esprit aiguisé. En effet, le blason est un poème en octosyllabes ou en décasyllabes à rime plate fonctionnant souvent par l’appel du choix d’une partie du corps humain féminin dans une limite de trente à quarante vers. Des sous-genres au blason existent comme les blasons animaliers, mais oublions cet exemple, trop facile dans le cas du cheval.
Et c’est là que je vais maintenant décevoir ceux dont l’esprit aurait tourné. LPB est tout public, allez donc demander à notre ombre pour ce genre de poème. Et pris par le temps, je m’arrêterait bien avant trente vers.

Jamais une Cutie Mark sur ta croupe
Changera notre vision, sucre d’orge.
Tu auras toujours tes amis du groupe
Des Cutie Mark Crusaders, sucre d’orge
Dors donc un peu, tu verras que la nuit
Éclaircira vite tous tes ennuis.

Terminons par une petite note spirituelle. Eh oui, voyageons jusqu’au japon par l’intermédiaire du poème très codifié qu’est le haiku et dont la paternité serait attribuée au poète japonais du XVIIème siècle Basho Matsuo.
Pourquoi ce choix ?
L’histoire de Tank et Rainbow Dash me faisait penser un peu à une de ces fables de La Fontaine avec sa morale. Je ne pouvais donc pas m’empêcher de faire un poème de type morale. J’aurais pu faire une morale à La Fontaine et rester dans le cadre européen, mais ayant écrit une partie des haikus de l’horoscope de cette semaine, je voulais continuer dans ma lancée.
Comment écrit-on un haiku ?
Ce poème se compose en une strophe de trois vers (cinq pieds – sept pieds – cinq pieds). D’autres règles existent, mais celle-ci est la plus importante et définit la forme même du poème. Je vais adopter cette règle et ainsi faire un haiku libre.

 Pégase obstinée
Et animal fatigué,
Soucis à venir.

En espérant que ces poèmes vous ont plu, je vous dis à une prochaine fois pour de nouveaux poèmes ! Le sondage de l’épisode 5 reste ouverts jusqu’à samedi.

2 réflexions au sujet de « [Poésie] La plume est prise… de trois pégases bornées »

    1. Loan Tan Auteur de l’article

      Sam,
      je comprends tout à fait que tu ressentes du spoil dans mes poèmes, car c’est la base même de ces derniers, ils sont écrits à partir des épisodes. C’est en duo que nous avions lancé cette rubrique avec Grif Daraconis, rédacteur vidéo, pour les épisodes de la saison 4. J’ai repris le concept pour cette saison 5 avec quelques petits changements.
      Je ne peux éviter le spoil, j’essaye par contre de le minimiser. Pour cela, je reste assez vague dans mes poèmes et je les place après la coupure de l’article. Cela permet à ceux qui ne veulent pas les lire et se faire spoiler de les passer !

Laisser un commentaire