[Poésie] La destinée ~ Le meilleur des professeurs !

« The Best Teacher We Could Hope For » par harwicks-art

 

« C’est le rôle essentiel du professeur d’éveiller la joie de travailler et de connaître. » – Albert Einstein

Équestriens, Équestriennes d’Internet !

J’ai à la fois le regret de vous annoncer que la fin des vacances approche, et que la rentrée lui colle au train, mais également la joie de vous dire que pour chacun, c’est un nouveau départ !

Pour certains, un nouvel établissement, de nouvelles têtes. Pour d’autres, un nouveau mode de vie, un nouveau job, de nouvelles têtes aussi. Et pour d’autres encore, ils retrouvent la routine, les copains copines, ou les ami(e)s. Tellement de situations différentes qui nous distinguent et nous rapprochent en même temps.

Donc voilà ! C’est bientôt le retour au turbin pour tout le monde (sauf cas particuliers) et j’ai donc décidé de vous remonter le moral en vous présentant un éloge au meilleur des professeurs de notre petit univers arc-en-ciel. Vous avez sûrement déjà deviné ! Et oui, c’est notre gentille Mlle Cheerilee (qui à mon grand regret s’en prend un peu plein la tête dans l’art visuel… -_- )

Allez ! Je ne vais pas vous faire une dissertation, non plus !
Jeunes enfants de primaire,
Collégiens nouveaux ou anciens,
Lycéens en tout genre,
Et même vous, les travailleurs,
Venez rencontrer la maîtresse de Poneyville, Mlle Cheerilee !
Enjoy!

 

« Sortez vos cahiers. » dit la maîtresse,
« Page vingt-et-une. », dit-elle à leur adresse.
Les poulains tournent les pages par politesse.
Le blanc, en criant, se dépose sur le noir,
Car pour demain, il y a des devoirs.
Les élèves soufflent de désespoir.
Certains parlent même, d’abus de pouvoir.
Mais ce ne sont pas ces désagréments,
Qui empêchent Cheerilee d’aimer tendrement,
Ces élèves, ces petits poulains, ces doux enfants.
Éducatrice, elle est comme leurs parents.
Huit fois huit ? Oh ! La cloche retentit.
Un peu de géographie pour voir le monde en tout petit.
La grammaire apporte un langage fleuri.
Quelques cours d’histoire, pour apprendre la vie.
Professeur de profession, d’un ton professoral,
Elle déclare à ses protégés : gardez le moral !
Difficile, mais si bon de voir dans la salle,
Ces frimousses, vivantes et joviales.

 

Au moins, vous pourrez toujours espérer avoir un prof aussi sympa qu’elle. ^^ Ce que je vous souhaite, d’ailleurs.

Bon ! Au moins le soleil sera toujours là, et nous éclairera jusqu’en automne, le 21 septembre (là, vous pourrez vous plaindre de vous prendre des averses sur le chemin de l’école). Et n’oubliez pas votre carnet de liaison, hein !

Et souvenez-vous : VIVE LES DEUX SŒURS, VIVE EQUESTRIA !

Laisser un commentaire