[Musique] La boîte à vinyles du 26 janvier au 1er février

bav 2015 by_aykoah

Wait what?! Mais où es-tu passé, mon griffon ?

Hello mes petits muffins, comment allez-vous en ce lundi 2 février (déjà…) ? Moi, cha va nickel comme sur des roulettes… Ah ! ça, au-dessus, pourquoi ce n’est pas un griffon (même s’il est toujours là) ? Eh bien… les explications après, non ? Elles sont faites pour cela (héhé… hum ?). Aujourd’hui, nous passons dans la phase moderne des sons plus électroniques que jamais. Bon… je vous rassure, pas de classement de styles, etc. juste du son et c’est tout. Pour tout vous dire, je n’ai pas trop envie de m’embêter à chercher quels sont les styles utilisés par les artistes aujourd’hui et, pour tout vous dire, je préfère largement l’instrumental, mais que voulez-vous ! Il faut plaire à tout le monde (mnnn…) !

Bref, résumé de la chose, trois musiques, toutes les trois ayant des sons électroniques, mais exploitant cet univers à leur façon. Leur point commun ? Princesse Luna, bien entendu ! (Oui oui, je parle bien de cette princesse, cela vous pose-t-il un problème ?) Enfin… une bonne sélection pour revenir, tout doucement, dans un univers que j’ai complètement oublié. Mais tout cela, juste après la coupure !

Eh oui… cela change de l’habitude et… pour tout vous dire, je suis triste de devoir quitter l’univers instrumental pour venir dans celui de l’électronique. C’est quelque chose que j’ai complètement largué pour m’imprégner directement des sons de guitares, pianos, etc. C’était juste magnifique… Mais bon, le boulot c’est le boulot et il faut savoir faire plaisir à tous les genres (et je sais que je peux compter sur vous).
Mis à part cela, rien de nouveau… Ah si ! L’image d’intro ! Je suis sûr que vous voulez avoir plus d’explications du pourquoi du changement et surtout de pourquoi il n’y a plus le PUT*** de FUC**NG griffon qui me représentait si bien. Eh bien… pour tout vous dire, le renard bleu sur le côté, eh bien… c’est mon image de profil sur tous les réseaux sociaux ainsi que WordPress. En même temps, celui-ci ne casse pas du tout le mythe de « Je suis un Griffon », au contraire ! J’en suis toujours un ! Regardez les petits détails qui font que j’en suis un (griffon par-ci, OC par-là). Mais aussi, j’en avais un peu marre de voir toujours la même image qui ne représentait plus du tout mon style… Mais ne vous inquiétez surtout pas, je pense que cette illustration n’est que provisoire en attendant le retour du griffon avec le même style graphique que celui-ci. Aurez-vous le courage d’attendre cela ? Sur ce, place à la musique, maestro !

Première musique, je vais commencer calmement malgré ces basses dès les premières secondes de la musique. Et je vous préviens, je ne suis pas du tout en forme pour traiter des musiques d’électro, ce n’est plus mon domaine… Par contre, en fin de mois, je n’arriverai plus à traiter les instrus… Bref ! Nous commençons par une musique rythmée sur des sons de « beat » assez plate nous permettant de mieux distinguer les sons en arrière-plan comme des flûtes / effets sonores rappelant la nuit mais aussi le synthé qui fait office de « base » à la musique comblant ainsi les vides spatiaux sonores. Piouf… cela en fait, des mots, non ? Tout d’une traite… j’ai plus de pattes… Du haut de ses 3:38, l’artiste nous offre différents rythmes musicaux ne gâchant en rien celui instauré au départ. Pourtant, la chose qui me chagrine est sans doute l’effet de « flûte » en arrière-plan pour essayer de faire un écho aux styles indiens… Sérieusement, il n’y avait pas besoin de faire cela… (Tiens, le thème de l’evil boîte change en « Le jugement boîtier ! », que c’est horrible… Mouhahaha !) Sinon, ce qui me laisse, à chaque écoute, intrigué par la chose, c’est le sample utilisé au début ; que veut-il représenter ? Ensuite, pour finir, à la fin de la musique, nous voyons bien la perte d’énergie qu’offrait la musique au départ, un mauvais point mais qui ne détruit pas la musique. Voici Flyghtning avec son titre Night of Breezies :

Passons à la seconde et surtout, passons à l’étape supérieure. Je veux du sang ! Je veux que cela meure ! Il me manque que cela pour qualifier une musique électro de « vraie » musique… Cette fois-ci, nous retrouvons bien le rythme lourd du début, comme pour Flyght, mais que nous retrouvons tout le long. Enfin un artiste ayant trouvé le juste milieu entre le calme hard. Mais – il y a toujours un « mais » – ces 5:06 sont trop longues. Pas besoin d’autant pour apprécier une musique à sa juste valeur. En continuant dans mon analyse, la transition à 1:50 est juste magnifique, la reprise du rythme n’est pas trop lourde n’agressant pas les oreilles tout de suite et nous remettant de nos émotions. C’est une très bonne musique dans l’ensemble, qui sait mêler un style dur, rock avec celui d’un calme et d’une pureté très bien gardés. Nous sentons bien la puissance dans la musique mais… cela se ressent énormément au niveau des 3:00 que l’artiste n’arrive pas à contrôler sa matière sonore et perd de consistance. Comme dit au départ, les 5:00 n’étaient pas nécessaires et il aurait bien pu s’arrêter avant et ne garder que le meilleur. Sinon, il aurait dû nous donner un final exceptionnel au lieu de finir avec un dégradé et son rythme atténué… Dommage, un bon début pour une fin monotone, déjà vue, et plate. Voici PeKaNo avec son titre Lunar Obsession :

Je me rends compte que je critique beaucoup sur cette boîte, que m’arrive-t-il ? Suis-je devenu trop exigeant ? Non, ce n’est pas possible… C’est vous ! VOUS qui devenez trop exigeants et… non… attendez, je pense juste que c’est le fait que nous passons sur une autre musique. Cette fois-ci, je suis content, nous retrouvons un peu d’instrumental avec une guitare électrique et surtout, la magnifique voix de Tempus déjà présenté lors du mois de janvier. Donc, ici, un rythme lent dans les premières minutes pour passer, au niveau des 2:00, sur quelque chose de beaucoup, beaucoup plus rapide. Avec ses 4:52, ici, nous ne voyons pas le temps passer et surtout, nous sommes en très bonne compagnie avec les 2 guitares électriques (vous avez dit 2 ? un solo !! YEAH !!) Mais ce que je trouve super, c’est le changement de son qui casse le rythme à 2:57. Voilà une bonne musique. Mais si je devais faire une critique négative, je pense que cela viendrait du fait que Tempus a dû « crier » pour la partie metal/rock de la musique. Mais bon, moi je n’aime pas, cela n’empêche que d’autres aimeront. Pour ma part, Tempus n’est qu’un plus à la musique qui, même si on l’enlève, restera toujours aussi bien. Mais… aujourd’hui, j’ai décidé d’être ronchon donc je vais dire que, ce qui m’a plus convaincu, ce sont les guitares et le piano, le reste, c’est de l’électro… (héhé !) Voici donc Reuel avec son titre Lunar Empire :

Roooo… j’ai pas envie de finir avec des déceptions ce soir, je veux quand même offrir quelque chose de bien, je suis sûr que cela peut se trouver dans mes boîtes… Oh ! Mais que vois-je ?! Une dernière musique qui me plaît beaucoup ? Enfin… me plaît un peu plus mais reste, tout de même, inférieure à mes attentes. Nous revoilà donc avec, pour faire court, un mélange de sons très simples (style 8-bit moderne… wut ?) et des transitions de sons plus pêchus. Mais… la musique manque cruellement de structure et surtout de vraies, je dis bien de vraies, paroles bien placées. Mise à part cela, elle reste bien… voilà… voici &I avec son titre Luna’s Relief :

Voili voilou, on peut dire que cette boîte fut mon baptême du feu avant de faire la première boîte sur des thèmes musicaux horrrrrribles… Et je crois que, lors de son écriture, mes oreilles vont saigner et surtout je vais tellement pleurer… Bref, j’espère que, malgré mes jugements sur les musiques, vous avez apprécié cette boîte. Je vous retrouve lundi prochain, même endroit, même heure avec la première Evil Boîte. Bye bouille à vous !
Lien pour l’archive ici.

Cette entrée a été publiée dans Médias, Musiques, et marquée avec , , , le par .

À propos MrAyko

Griffon venu tout droit de Crystal Mountains (enfin, d'après les légendes urbaines) pour faire découvrir les musiques de toutes contrées. En plus de énormément voyager à travers le monde d'Equestria à la recherche de la note parfaite, il est aussi dessinateur à ses temps perdu et guitariste... Bref... un griffon dessinateur / rédacteur / musicien / Gamer old school

Laisser un commentaire