[Musique] La boîte à vinyles de la semaine du 9 au 15 février

bav 2015 Griffon by aykoah

Oh YEAH ! La boîte à vinyles reprend du service avec plus, beaucoup plus de pêche !

Hello mes petits muffins ! Comment allez-vous en ce lundi 16 février ? JOYEUSE SAINT-VALENTIN ! (Avec un peu de retard, je vous l’accorde…) J’espère que vous avez fait des gros câlins à vos n’amoureux, des grosses papouilles, etc. parce que moi, c’est ma guitare et ma tablette qui m’ont aidé à supporter cette journée… Ralala… l’amour ! Quand vais-je trouver ma belle griffonne ? Bref, aujourd’hui, on ne parle pas d’amour mais bel et bien de musique et je compte bien vous offrir quelque chose de très… punchy !

J’ai découvert, dans mes cartons, de jolies musiques du style dubstep (enfin, je globalise car nous avons du neurofunk / chillstep et un peu d’electro… on rassemble le tout, non ?). Donc, vous l’aurez compris, changement complet de décor comparé à la première Evil Box. On reprend les choses sérieuses ici avec de vraies analyses sur le sujet, des vraies de vraies ! Mais tout cela, juste après la coupure, mesdames et messieurs poneys, griffons et tout autres espèces étranges et bizarres. D’ailleurs, vous savez que je dessine la plupart des OC pour l’article de Kobi…

Comme d’habitude, bref topo de la boîte et de ce qu’il y a autour. Comme vous le savez, la première Evil Box a été présentée la semaine dernière et… j’ai reçu 2 avis. Un positif mais qui me conseille de ralentir la cadence qu’il trouve trop lourde (faire une Evil Box tous les premiers lundis du mois), après réflexion, je pense qu’il a raison donc je vais revoir mon planning. Pour le second avis, eh bien… un avis négatif, nous en avons toujours ! Celui-ci ne voit pas l’utilité de l’Evil Box et la voit comme quelque chose qui ne devrait pas être (je me répète… oui). Mais je pense que cette personne n’a pas compris qu’il s’agissait d’une parodie de la Boîte et présentait des musiques atroces comparées aux musiques que je présente ici. Enfin bref, vous êtes maître de cette nouvelle hebdo et je comprends que cela change de celle-ci que vous avez adopté. Sinon, pour parler d’autre chose, la Boîte se voit attribuer un nouveau design que, je suppose, vous avez remarqué. Bien entendu, il s’agit toujours de ma patte artistique. Cette nouvelle illustration beaucoup plus travaillée que l’illustration de l’Evil Box montre que, enfin, ma période d’examens est terminée et je peux enfin reprendre correctement du service ! Retour aux choses sérieuses avec des analyses beaucoup plus poussées, des recherches beaucoup plus approfondies, bref, le retour du griffon en force sur LPB. Alors ! C’est parti pour une bonne dose musicale pour finir cette journée (ou commencer la journée de mardi, tout dépend de quand vous lisez l’article) :

Commençons doucement, voulez-vous ? Quand je dis doucement, c’est que je dis réellement doucement. La chanson qui suit est, pour tout vous dire, l’exemple même d’une musique se rapprochant du style funky electro que nos chers pandas adorent (référence à FunkyPanda). Bref, ici, nous devons analyser cette musique qui, oui je le dis, attire ma curiosité. Donc, que nous offre cette musique ? Il s’agit d’un remix de la musique Tricks Up My Sleeves de 2:42, un temps raisonnable pour une musique de qualité, me direz-vous ! Eh bien, vous avez raison, l’artiste nous propose un bon mix, surtout si on compare avec l’original proposé dans Equestria Girls: Rainbow Rocks. Nous retrouvons le rythme, la voix, certes modifiée avec un effet écho, de Trixie. Mis à part cela, l’artiste arrive à nous offrir une musique originale qui arrive, tout de même, à se décrocher de celle de base. Ensuite, pour parler des samples, nous sommes face à des sons assez courants avec des beats courts et longs accompagnés d’un synthé et de quelques notes aiguës. Les quelques effets apportés au remix comme des apparitions en fondu (les fiiiiuuuuuuuu !) et autres ajoutent un plus à la musique de base. Bref, un bon titre que voici. Voici 174UDSI avec son remix de Tricks Up My Sleeve :

Et c’est pas fini ! Toujours avec notre 174UDSI, je vous propose une autre musique de sa collection pour, en plus d’élargir la boîte, proposer les autres styles musicaux de l’artiste. Cette fois-ci, 17 nous propose une musique beaucoup plus calme se rapprochant de la trance / house au début. Mais celui-ci voit la musique plus dans le hardstyle, que je comprends parfaitement si on prend une vision d’aigle sur la musique en elle-même. La chanson nous offre bel et bien une musique de club avec des samples types du jump ou encore du clubbing. Notez que l’utilisation du synthé, chez l’auteur, est très prononcée. Mais dans ce titre, il met en avant les sons longs et calmes pour accompagner la magnifique voix de Giggly Maria. Eh oui, l’artiste est quelqu’un qui fait des remix des autres chansons connues. Mais, pour tout vous dire, il en fait des merveilles. Bref, pour ne pas éterniser le sujet et présenter les autres artistes, voici son remix de la chanson de JayB – Rain :

Passons maintenant au second artiste. Vous l’aurez remarqué, cette boîte à vinyles vous proposera énormément de musiques, et pour cause : les artistes que je vous propose me donnent un panel énorme de titres et de genres différents. Ici, nous sommes clairement dans un style de dubstep. Mais vous dire ce que c’est clairement, je n’en ai pas la moindre idée. Mais revenons à la musique même. Ce titre nous propose un temps d’écoute de 4;17, ce qui change des 2:00 d’avant, mais qui permet à l’artiste d’exploiter l’univers musical qu’il met en place. Bien entendu, je me suis permis de regarder la description de sa chanson et, apparemment, en plus de créer la musique, il s’expérimente dans le visuel. Lasers et particules au rendez-vous pour illustrer le titre. Mis à part cela, la chanson ne comporte pas de voix, pas grave, mais une simple bonne sonore de beats longs, d’un synthé à rythme rapide (style effet Tron Legacy, merci Daft Punk) et des effets d’accélération. Bien entendu, je globalise la chose car beaucoup d’autres outils et sons furent exploités. Mais dans la globalité, c’est ce que je retiens. Mais ce qui fait le petit plus de la chanson vient sans doute des interjections ajoutées par-ci par-là comme des « Yeah ! » ou bien d’autres (je ne sais pas comment l’écrire, en fait). Bref ! Voici un magnifique titre que nous propose StrachAttack avec Black Magic [VIP] :

Je vous avais dit que cette boîte allait être longue ? Enfin, longue dans le sens écriture, pas forcément musique. Nous revenons donc avec notre cher Strach pour présenter une autre musique d’un style complètement différent que Black Magic. Pour faire bref, nous voilà en présence de quelques reprises des codes de BM mais ajoutant un côté beaucoup plus sombre avec un synthé fort et des beats courts. Avec l’utilisation de phrases prononcées par Princesse Luna et surtout, et clairement, un univers dubstep. Nous sommes directement confrontés à la nuit et aux possibilités qu’elle nous offre. Gare à vous si vous voyez Nightmare Moon ! Mouhahaha ! Voici donc le titre Nightmare du même artiste. À noter que les illustrations et animations des vidéos sont faites par l’artiste, je lui tire mon chapeau :

Alors, pour tout vous dire, j’avais préparé 4 artistes mais… le 3ème est, en réalité, une sorte d’intermédiaire d’autres artistes. Une plate-forme, quoi… Pour faire la comparaison, il s’agit d’un compte comme Pandoric ou encore Suicide Sheep. Mais, finalement, c’est grâce à lui que j’ai pu découvrir celui qui arrive. Je vous propose d’analyser son titre pour la Saint-Valentin. Eh oui, même les musiciens fêtent cela. Mais… pour tout vous dire, si vous vous attendez à une chanson calme et reposante pour la SV, vous vous trompez complètement ! L’artiste nous propose un OVNI pur et dur avec des sons étranges, un rythme saccadé et surtout une illustration assez spéciale. Mais au final, c’est ce que nous aimons. La temps d’écoute est de 2:24, assez court mais, en même temps, nous sommes en présence d’une musique dite « bac à sable » où, je pense, l’artiste cherche à se défouler. Ce n’est pas le genre de musique à écouter en boucle mais à, au moins une fois, écouter et partager. Le titre est, enfin je trouve, un moyen d’expression qu’a l’artiste pour exprimer son point de vue sur la SV. Peut-on dire que l’on ressent de la haine, de la tristesse ou encore du bonheur, de la joie ? Je pense qu’il s’agit là de faire sa propre analyse de cette chanson et de ressentir ses propres émotions. N’est-ce pas le but même de la musique ? Voici sc.Dave avec son titre Lets get Fucky :

Bon, comme pour les deux autres, je vous propose l’autre style que côtoie l’artiste. Malgré le début trompeur de la musique, car oui, la musique commence par un « solo » de piano et des subtiles messages annonçant la suite de la musique. Elle est et restera une musique à qualifier de trash ? Je ne sais pas, mais en tout cas, il s’agit ici d’un titre fort en sons avec des beats lourds et agressifs, des expressions dans la même optique et un rythme rapide ! RAPIDE ! Rien qu’en écoutant la musique, je suis speed et énervé. Mais, pour tout vous dire, elle dure 7:26 ! 7 MINUTES ! Heureusement que Dave pense à mettre des pauses, car je n’arriverais pas à tenir, personnellement. Mais ce qui m’a fait, toutefois, tenir jusqu’au bout (pour vous aussi), c’est l’incorporation de musiques connues comme Gypsy Bard. Ralala… une musique magnifique, Gypsy. Bref, voici Rainbow & Rooted: Oncoming Traffic rassemblant nombre de titres connus en un, arriverez-vous à tous les retrouver ?

Après toute cette violence, un peu de réconfort, voulez-vous ? Avec notre douce et toute mimi Fluttershy, présentée dans le dernier titre de la boîte à vinyles. Il était temps, je commençais à bouger dans tous les sens et taper comme un sagouin sur mon clavier… Nous finissons donc la journée avec une musique calme et reposante tout en restant dans le thème de la musique électro. Ici, chillstep qui prime. Des sons simples de synthé à notes non agressives, des beats semi-courts et des saccades en arrière-plan, le tout sur un rythme doux. Bref, un titre fort sympathique ayant pour illustration Fluttershy (oh oui !!! Mnmnmnnnn). Mais ce que je trouve étrange dans la composition de la musique, 4:23 d’ailleurs, c’est les transitions d’un rythme à un autre, une transition amenée assez violemment alors qu’avant celle-ci, nous avions quelque chose de doux. Mais ceci n’est qu’un simple détail. Cette musique est faite pour qu’on l’apprécie dans un canapé, avec sa tasse de chocolat au lait près du feu, avec sa copine… ou sans… BREF ! Voici BronyGuess avec son titre Journey (Oui ! Je l’ai déjà présenté, et alors ? Pour ceux qui n’ont pas regardé l’Evil Box, revoilà la chanson… Oh, et puis zut, hein !) :

Voilà, je finis cet article. Je suis content de pouvoir revenir avec de bonnes musiques ! J’espère que cette boîte vous aura plu, rendez-vous alors lundi prochain, même endroit, même heure, bye bouille à vous ! (Rapide, cette fois, la fin… hum… je me demande pourqu… oh, un muffin !)
Lien de l’archive : ici

Cette entrée a été publiée dans Médias, Musiques, et marquée avec , , , , le par .

À propos MrAyko

Griffon venu tout droit de Crystal Mountains (enfin, d'après les légendes urbaines) pour faire découvrir les musiques de toutes contrées. En plus de énormément voyager à travers le monde d'Equestria à la recherche de la note parfaite, il est aussi dessinateur à ses temps perdu et guitariste... Bref... un griffon dessinateur / rédacteur / musicien / Gamer old school

4 réflexions au sujet de « [Musique] La boîte à vinyles de la semaine du 9 au 15 février »

  1. lebronyreveur

    Oh ce n’est rien. Seulement ma manière a moi de dire que ces musiques me font penser a des musiques psychédélique. Je pense sur tout que c’est de la synthèse ou tout simplement de l’electro. J’apprécie l’electro, vraiment, même si ces musiques ne sont pas mon style. Je crois que je préfère le swing ou la pop. 🙂

    Répondre

Laisser un commentaire