[Musique] La Boîte à vinyles de la semaine du 13 au 19 octobre

Comment ai-je pu oublier de faire l’article ? Alors que c’est mon bébé…

Hello mes petits muffins ! Comment allez-vous en ce lundi 20 octobre ? Les vacances pour certains, encore les cours pour d’autres, ne vous inquiétez pas, ici, personne n’est discriminé. Je suis assez stressé de savoir que j’ai failli oublier d’écrire l’article pour aujourd’hui. De plus, je sais que l’article sort à 15 h et à 15 h je ne suis plus là (oui, je cours et pratique du sport (oh là là, quel homme magnifique) oui, je sais, je sais…). Bref ! Aujourd’hui, je suis venu parler musique et surtout parler matos (muhuhohouhahaha !!!), donc je vais enfin pouvoir parler sérieusement dans le topo qui se trouvera juste après la coupure. Bref, musique ?

Aujourd’hui, je vous propose quelque chose d’assez connu dans le domaine car, oui, on s’approche de la fin du mois et cela annonce donc une nouvelle session de genre musical, donc nous allons partir dans quelque chose connu de tous, l’instrumental ! Pas besoin de vous préciser ce qu’est l’instrumental, nous l’entendons pratiquement à toutes les sauces et partout dans les grands magasins. Bref, partons dans l’univers de l’instrumental (en plus, Noël approche donc nous allons en manger, de l’instru… je vous le dis)

Passons maintenant dans l’univers de l’instrumental, je serai votre guide dans ce monde hostile rempli de bêtes étranges et de sons percutants. Êtes-vous prêts ? Allons-y…
STOP ! Topo ! Même si l’intro fait penser à un conte de fée, il y a et aura toujours un topo sur la boîte et ce qu’il y a autour (même pour celui qui la reprendra… enfin… j’espère qu’il la reprendra…). Je vous avais fait part de l’achat d’un micro pour enregistrer des compositions à la guitare, eh bien mon micro est enfin arrivé à bon port et la mise en place d’enregistrements est à prévoir durant la semaine. Étant donné que, pour moi, c’est les vacances, beaucoup de personnes me font part de commandes de plus en plus farfelues et surtout de plus en plus imposantes. Je dois faire face, par exemple, à des commandes basiques, soit du dessin pure et dure, mais aussi des commandes beaucoup plus complexes avec des animations 3D sous After Effects pour des intros de chaînes YouTube avec la musique en plus ! Bref, des vacances… hum… pas vraiment, plus un complément de travail (et je suis pas payé !). Bref, le topo se résume à beaucoup de taf, mais j’arrive à m’en sortir, comme toujours. Je suis bien le seul griffon de la bande. Bref, passons à la musique ! En avant, matelots !

Avant de commencer l’article pur et dur, savez-vous ce qu’est l’instrumental ? Même si le terme est assez vague et large, l’instrumental a un thème précis. De son nom instrument, la musique instrumentale s’oppose donc à la musique vocale, l’instru n’utilise donc que des instruments pour composer sa musique. Même si le terme est assez général, que nous pouvons retrouver de l’instrumental dans le rock, le classique ou encore des musiques électroniques, notre sujet se portera sur l’instrumental plutôt classique avec l’apparition de violon ou encore de tambour donnant le rythme même à la composition. Pour mettre en place le style de musique que vous allez entendre, je peux vous citer Joan La Barbara avec son titre Rothko ou encore un français avec Jean-Claude Amiot avec Tékédé part, même si, je vous l’avoue, nous sommes loin des univers musicaux que je vais vous proposer. Comme je n’ai pas d’artiste brony composant de l’instrumental pur sous la main, je peux quand même vous référer à MysteryMusic avec la même musique présentée lors d’une des boîtes à vinyles avec son titre Around the Hearth :

Bref, après une longue présentation de l’univers instrumental, passons aux titres que je veux vous présenter. Commençons avec quelque chose de calme à écouter durant la nuit (pas parce que l’illustration utilisée est Princesse Luna… non…). De par son rythme lent avec, comme chef d’orchestre, une basse, apprécier une musique comme cela demande d’être dans un endroit calme. Nous retrouvons bien les codes de l’instrumental, même si cela ne gâche en rien que nous retrouvons des voix et des chants. La musique est donc un subtil mélange d’instruments modernes avec des instruments anciens. Le changement se fait entendre au niveau de la 3ème minute avec l’apparition d’un synthé. Mais comme dit au-dessus, l’instrumental est assez large… voici donc Sprocket Doggingsworth avec son titre Luna’s Redemption :

Passons à quelque chose de plus… rapide, voulez-vous. Toujours avec le même thème de Luna (je ne sais pas pourquoi, mais Luna est associée à l’instrumental…), nous pouvons associer la musique à quelque chose de classique avec l’utilisation de violons ou encore d’instruments à vent. Nous avons donc une belle panoplie d’instruments qui nous est présentée à travers de nombreux relancements de rythme grâce aux tambours qui, je vous le confirme, ne sont pas mis en avant dans la chanson. Bien que le titre soit assez court (2:56 pour être exact), nous n’apercevons pas de relâchement dans la musique qui nous tient jusqu’au bout. Un bon point à retenir pour une musique instrumentale qui a tendance à endormir ou encore ennuyer. Voici donc Shurrikane avec son titre Princess of the Night :


 

Et pour finir en beauté, oublions un peu les titres calmes deux secondes et attardons-nous sur quelque chose de plus… épique. Le mot épique, comme vous devriez le savoir, vient du registre « épique » (provenant du mot « épopée », pour les fans de littérature), ce terme a pour but de désigner des exploits héroïques ou encore symboliques lors d’un combat. En faisant un peu de Français, je vous mets dans le bain directement. La musique que j’ai à vous proposer peut porter sur l’univers des samouraïs ou encore de la culture japonaise. Donc attendez-vous à des sons lourds au second plan et, au premier plan, des sons rapides présentant le combat. Voici donc Carbon Maestro avec son titre Ansatsu :

Personnellement, même si j’adore le tire Ansatsu de Carbon, mon titre préféré de celui-ci sera, pour moi, Eclipse – Celestial Divide OST qui s’approche plus de mon style musical. Bref, chacun ses goûts.
J’espère que cet article vous aura plus, n’hésitez pas à dire votre ou vos artiste(s) préféré(s). Présentez-m’en d’autres si vous en avez, sur ce je vous dis à lundi prochain, même endroit, même heure. Bye bouille !

Laisser un commentaire