[Merchandising] Profiter du Brexit

aak7-1432484071-102732-full

Bonsoir. Dans toute chose de la vie, il y a le côté sombre et le côté lumineux. La Grande-Bretagne a décidé de nous quitter mais le cours de la livre Sterling est à son plus bas ! C’est donc le moment de courir faire des affaires sur les sites anglais !

Oui, il semble que ce soit le bon moment pour faire des affaires, vu que la livre est au plus bas face à l’euro (on passe de 1 £ = 1,35 € à 1 £ = 1,20 €, soit 11 % d’économie) !

Vous pouvez donc en profiter pour aller acheter quelques peluches par ici !

Je ne peux aussi que vous conseiller d’aller visiter l’Amazon anglais ! Dans les idées cadeau, je pense aux romans MLP, aux comics, au Monopoly à thème (que je nomme affectueusement le Monopony) et à tout ce que vous voulez !

Aussi, un truc tout bête, profiter d’eBay version anglaise (on peut aussi acheter en livre à partir de la version française, mais c’est moins pratique).

Je sais que cela peut paraître un peu pragmatique comme vision, mais autant profiter de la moindre opportunité, le départ de la Grande-Bretagne de l’Union Européenne risque de détruire l’Europe pour la grande échelle et diminuer la facilité d’importation en France de produits dérivés. Profitons tant que l’on peut du status quo…

En attendant, survivez au hiatus !

Cette entrée a été publiée dans Infos, Produits, Produits dérivés, et marquée avec , , le par .

À propos Doktor

Doktor est un fan de Doctor Who et de dessins animés en tout genre et peut entretenir des très longues discussions sur des sujets allant de l'évolution du flipper à la côte des mangas rares en passant par d'autres billevesées. Doktor se promène en région parisienne et se trouve normalement à toutes conventions dans des cosplays aussi improbables que ridicules. Doktor est à moitié fou, à moitié chaotique et à moitié inoffensif et est normalement étudiant quand il n'est pas rédacteur. Attention, consulter un psychiatre avant d'utiliser Doktor. Les effets secondaires possibles de Doktor sont la nausée, la rupture d'anévrisme, l'addiction, le cancer de la flèche, l'alcoolisme, la fascination plus ou moindre morbide, l'envie de manger des gâteaux et une certaine tendance à se mettre à réfléchir aux problèmes de la vie.

Une réflexion au sujet de « [Merchandising] Profiter du Brexit »

Laisser un commentaire