[L’heure de l’invité] La plume est prise… d’un chapeau de canterlotienne

Hein? ‘Tavi n’est pas une guitariste? Bah moi je la vois multi-instrumentaliste 😀

Octavia est mon poney préféré (spoiler : je m’occupe aussi de la section musique :p). Du coup, Loan et moi nous nous sommes fait plaisir en changeant de forme pour vous écrire un poème en prose. (Oui oui, ça existe, c’est plus rare que les vers certes, mais c’est tout aussi beau.) Retrouvez le donc après la coupure.

Les sons doux et graves de ton violoncelle m’hypnotisent autant que les courbes de ton visages si harmonieux. Mais en même temps, tu es constamment avec cette DJ, cette enfant. Le violet de ta clé de sol, si proche de celui de tes yeux, tel un océan pourpre, m’englouti. Mais toi, tu  ne me vois pas, toi, tu regarde comme hypnotisé le violet des lunettes de Vinyl. Cinq minutes d’importance, c’est tout ce que je souhaite, être quelqu’un à tes yeux. Cinq minutes, un grain de poussière qu’une déesse, aussi mélodieuse, me donnerait. Car le temps n’est pour toi qu’une partie de l’éternelle symphonie de la vie. Et j’aimerai dans cet intervalle écouter le chant qui guide ta vie si do ré pour moi. Qu’il donne un sens à la mienne qui est absurde sans ta présence. Alors je t’en pris Octavia, pour un poney épris, j’espère que tu as compris que ce temps pris ne sera pas perdu. Que ta présence, ta musique et ta beauté fassent de moi une personne aussi heureuse qu’un roi. Et que toi ma reine tu éblouisses le monde de son intérieur en en dévoilant les beautés ! Car tel est ton rôle, rendre le monde plus beau pour nos âmes avec ta musique. Et d’un coup d’archer, tu as tiré en plein dans mon cœur. Oh mon âme sœur, tend moi la main et rentre dans ma danse pour cinq petites minutes. Cinq minutes de bonheur qui seront pour moi l’apogée de ma vie en ce monde.

Bon, elle est un peu plus fidèle aux headcannons de la plupart d’entre vous. (N’empêche, Octavia en métaleuse/guitariste est juste la meilleure Octavia.)

Laisser un commentaire