La plume est prise… d’un pégase en vacances

Et une nouvelle bannière faite par Aykoah

Nous avons terminés, Loan et moi, de faire notre tour des conventions en poésie. Du coup, nous réfléchissons à de nouvelle idée de poèmes à vous proposer. Mais pour vous faire patienter un peu, voici quelques poèmes écrit par moi même quand j’étais encore en train de m’ennuyer pendant les cours de philosophie. Retrouvez les après la coupure.

Les lamentations de Celestia
 
Ma sœur
Pense à la douleur
En mon cœur
 
Quand je t’ai bannie
Là-haut sur la lune
Seule avec ta rage
 
J’ai passé tout ce temps
A penser à toi
Espérant que tu me pardonne un jour
 
 
Les lamentations de Luna
 
Pendant mille ans
Je t’ai regardé
Je t ‘ai voulu morte
Je t’ai haï
 
Maintenant que je suis là
A demander ton pardon
Je veux être à te côtés
Pour chercher la rédemption
 
Cette rage n’est plus
Seules restent les larmes
Et la douleur de ce souvenir difficile
 
 
Equestria
 
Equestria est là
Dans nos cœurs
Et pourtant…
Nous la cherchons ailleurs
 
 
Everfree
 
Everfree, foret sombre et mystérieuse
Des énigmes en ton sein, des monstres sous tes branches,
Je n’en ai cure, passant entre les arbres
J’erre dans tes entrailles en quête de mystère
 
Everfree, être mythique et divin
En ton sein je me sens chez moi
Dans l’ombre des arbres je suis accueilli
Par les bras noueux des racines
 
Everfree, doux hypnotiseur
Envoûté, je m’enfonce
Dans ton cœur parmi les arbres
Vers ma future fin
 

Laisser un commentaire