La plume est prise… des sabots de Loan tan

Cette semaine, ce n’est pas Loan tan qui va s’occuper de raconter le nouvel épisode en poème, mais moi, qui va le faire en haïkus (parce que le haïku, c’est le bien). Retrouvez le après la coupure et n’hésitez pas à commenter.

Inquiète Applejack
Qui laisse seule Applebloom
A Sweet Apple Acres

Rongée par le trac
Elle revient couvrir sa sœur
De sa bienveillance

Énervée par tant
D’attention, Applebloom part
Avec la charrette

Mais une rencontre
Avec une créature
Dans les marécages

Et tout cet audace
Disparaît face à la bête
Mangeuse de tarte

En mauvaise passe
La pouliche est sauvé par
Applejack a temps

La pouliche sauve
Les tartes livrés à temps
Tout finit bien

Et pour la morale
Ne jamais trop s’inquiéter
Ni s’émanciper

Car pour le premier
Grandir on empêchera
Et pour le second

Profiter de son
Enfance et de l’innocence
Sera impossible

Et voila, j’espère que mon style sera aussi apprécié que celui de Loan tan.

Laisser un commentaire