La parole est vôtre… L’histoire d’un brony

Chers lecteurs, aujourd’hui souvre une toute nouvelle rubrique qui vous est dédié !
Chaque semaine, un article fait par un lecteur ou vos avis sur un thème donné auparavant paraîtra.

Le premier article de la rubrique suit après la coupure, retraçant l’histoire d’un brony ou plutôt celle de son auteur.

Cet article conviendrait parfaitement aux personnes non-bronies qui auraient un aprioris sur la série.



L’histoire d’un brony

Introduction :

Avant toutes choses, je tiens à signaler que vos yeux risquent de piquer un petit peu car je suis atteint de dyslexie. Donc, si un grammar nazi lit ces lignes, je lui recommande fortement de s’amuser à corriger toutes mes fautes s’il le souhaite. Cela m’arrangerait beaucoup même si je vais en faire le moins possible. Voilà, parenthèse terminée, passons au vif du sujet.

Tout d’abord, je pense qu’il est important que je définisse le mot brony. En effet, « Brony » est la combinaison de deux mots anglais qui sont « Brother » et « Pony », littéralement parlant « brony » signifie « brother of pony » (frère de poney pour les anglophobes). Ce sont tout simplement des gens de plus de 15 ans qui regardent la série animée My Little Pony : Friendship is Magic (mlp pour les intimes).

Mais vous vous dites sûrement pourquoi des ados et des adultes parfois âgés de plus de 40 ans regardent cette série destinée aux petites filles de 5 ans ?

Et bien, tout simplement parce que, de une, elle n’est pas destinée exclusivement aux petite filles de 5 ans, elle est aussi adaptée pour les adultes. Les dessins sont beaux, l’humour est au rendez-vous, les personnages et leurs aventures sont passionnantes, et surtout, cette série dégage de fortes ondes positives. En tout cas, si vous êtes dépressif, mlp risque fortement de vous remettre sur pied.

La suite après la séparation

par Tanzilla


Chapitre I – Once upon a time

Tous les 10-15 ans, Hasbro renouvelle sa gamme de produits My Little Pony. Pour appuyer cela, Hasbro a demandé à Lauren Faust en tant que supervisatrice de la série. La série fut lancée en Octobre 2010. 4chan commença à s’intéresser à son cas peu de temps après suite à la critique d’un célèbre bloggeur outre Atlantique sur le fait que le dessin animé était purement commercial.

Le premier épisode de la 4ème génération de mlp voit ainsi le jour le 10 octobre 2010 sur la chaîne américaine Hub.tv.

Les discutions de mlp sur 4chan se font de plus en plus fréquentes, les gens s’intéressent à la série, le nombre de bronies augmente de manière exponentielle à tel point que 4chan finit par être totalement remplis de poney tous les jours. Les administrateurs du forum, dépassés par les évènements décident de bannir tous ceux qui postent des poneys ou qui parlent de mlp. Au lieu d’enrayer le phénomène cela l’augmenta encore plus. En effet, les bronies s’associent, ils commencent à construire des sites pour discuter de la série. Le premier site à voir le jour fut Equestria Daily, ce site est une mine d’or de créativité, tous les jours des dizaines d’articles sur mlp voient le jour. Des centaines d’autres sites furent créés et la communauté continue toujours d’augmenter.

Chapitre 2 – Et moi dans tout ça ?

Au début, quand quelqu’un vous parle de cette série votre première réaction sera sans doute de lui demander s’il est fou, s’il est gay, si c’est un pédophile. Oui j’ai conscience que c’est difficile à comprendre.

Pour être honnête, je disais que cette série était nulle, que les gens qui la regardaient étaient fou etc. Mais, comme je suis quelqu’un de curieux, je me suis dit, pourquoi les gens aiment cette série ? J’ai donc décidé de regarder le première épisode de mlp fim, le simple clic sur play sur la vidéo de l’épisode 1 de la saison 1 de mlp a changé toute ma vie. Je me suis rendu compte que les fautifs n’étaient pas ceux qui la regardaient mais ceux qui disaient des choses atroces sans même savoir de quoi parle la série.

Les deux premiers épisodes ne m’ont pas spécialement plus, pourtant, j’ai senti que cette série avait un certain potentiel, j’ai donc regardé les autres épisodes. Après avoir regardé une dizaine d’épisodes à la suite (j’étais en vacance et j’avais du temps libre) je me suis rendu compte que je ne regardais pas par curiosité mais parce que j’aimais cette série, j’aimais et j’aime toujours les aventures que traversent ces six personnages passionnants avec leur caractère bien marqués. Cela fait deux ans que je regarde mlp et à chaque épisode c’est la barre de rire garantie. Je suis devenu complètement fan de cette série. Pendant deux ans je me suis caché pour regarder ces épisodes de peur de la réaction des autres. Mais, j’ai découvert la communauté ou plutôt la sous-culture de mlp. C’est à ce moment que, c’est-à-dire il y a quelques mois, j’ai décidé d’en parler à tout le monde sans me cacher.

Mlp m’a permis aussi de voir le monde autrement. En effet, j’ai remarqué que les gens étaient très étroits d’esprit comme s’ils étaient pris au piège par la société actuelle. Cette société qui nous dit que le rose c’est pour les filles et que le bleu c’est pour les garçons. Et bien moi je dis fuck à la société, le rose c’est aussi pour les mecs et le bleu aussi pour les filles, mon esprit est désormais libre de toutes ces contraintes, ma mentalité s’est mieux ouverte, aujourd’hui grâce à mlp j’aime et je tolère tout. Chez moi la frontière entre les filles et les garçons n’existe plus.

Et si vous pensez que je ne suis plus vraiment un mec et que je n’ai plus de dignité, sachez cela : je n’ai jamais eu autant de dignité et je ne me suis jamais autant senti être un mec de toute ma vie, parce que moi j’ai le cran d’aller à l’encontre des idées reçues de la société qui vous influencent. De plus, sachez que si vous pensez que mlp rend gay je peux vous affirmer le contraire : plusieurs bronies m’ont dit qu’ils pensaient devenir gay jusqu’à ce qu’ils regardent mlp. De plus, les statistiques de la herd census, un site de référencement des bronies comportant une centaine de question, nous montrent que plus de 65,8% des bronies sont hétéros (rapport de la Herd census 2013).

Chapitre 3 – La série

Tout commence par l’histoire de deux sœurs, deux princesses alicornes chargées à tour de rôle de gérer le cycle jour-nuit. La première, princesse Celestia est chargée de lever le Soleil et de le coucher. La seconde, princesse Luna est chargée de lever la Lune et de la coucher. Ces deux sœurs se partagent à tour de rôle le cycle jour-nuit. Mais un jour, princesse Luna, pour une raison inconnue, est prise de folie : la partie sombre d’elle-même va émerger et elle va se transformer en Nightmare Moon. Nightmare Moon veut qu’il fasse tout le temps nuit, ce qui risque de grandement déséquilibrer le cycle de la nature. Celestia est contrainte de se battre contre sa propre sœur et de la bannir dans la Lune grâce à la puissance magique des éléments de l’Harmonie.

Seulement voilà mille ans plus tard Twillight Sparkle, l’étudiante de Celestia, découvre par ses recherches que le bannissement de Nightmare Moon va prendre fin et qu’elle va devoir retrouver les six éléments de l’Harmonie pour la vaincre à nouveau. Seulement Twillight, à défaut d’avoir tout le temps le museau dans les bouquins, n’a pas d’amis et est asociale, personne ne la croit quand elle dit que Nightmare Moon est de retour. Elle est mutée par Celestia à Ponyville afin de retrouver les éléments de l’Harrmonie et c’est là qu’elle va trouver ses 5 amies toutes bien différentes les unes des autres. Et j’arrête le spoil ici,  je crois que j’en ai trop dit d’ailleurs, si vous voulez savoir la suite il faudra regarder les épisodes, je parie que ça vous plaît déjà.

Chapitre 4 – Le fandom brony

Oui, parce que çe serait beaucoup moins drôle s’il n’y avait pas une grosse communauté très active derrière la série. N’avez-vous jamais entendu parler du ponyart ? Du ponydraw ? Du ponycraft ?

Et bien sachez que la communauté, qui selon moi et d’après mes observations compte  un nombre très conséquent de personnes adultes dans le monde et qui ne cesse de grandir, est très active. En effet, le ponyart consiste à créer des dessins et des peintures. Le ponycraft quant a lui est tout ce qui est la création de marchandises faites par des artisans, ou la création de divers objets en rapport avec la série. De plus, les bronies n’hésitent pas à créer tout un tas de PMVs, musiques, vidéos sur le net autour de la série. Des jeux sont en cours de développement comme mlp Fighting is magic (un jeu de combat en 1v1 en 2D) et Legend of Equestria (MMORPG du monde de mlp). Les bronies n’hésitent pas non plus à combler les incohérences ou le manque de background de la série en créant diverses BDs qui expliqueraient le passé ou l’avenir d’un personnage par exemple.

De plus, il existe énormément de forums. On a même Radio Brony, une web radio conçue par les bronies pour les bronies avec exclusivement des chansons de bronies et de temps en temps un reportage oral, ou des infos à propos de la communauté ou de la série.

Mais on ne s’arrête pas là. En effet, comme toute bonne sous-culture, nous avons notre phrase fétiche qui est « Love and tolerate ». Vous me direz que ça doit être difficile de se défendre contre le troll et les haineux qui sont très nombreux sur Internet, et bien nous avons la parade contre ça. En effet, lorsqu’un troll se pointe et nous dit des bêtises, nous ne nous énervons pas, nous disons simplement « I’m gonna love and tolerate the shit outta you » (je vais aimer et tolérer les âneries que tu débites).

Ce qui est bien dans cette phrase c’est qu’elle est applicable pour autre chose que mlp.
Mais tout se passe sur Internet ?

Bien sur que non, chaque année, une association de brony s’organise pour réserver un bâtiment gigantesque afin d’accomplir un évènement appelé la Bronycon aux Etats-Unis.
Cet évènement est l’occasion de rencontrer les acteurs et ceux qui créent et dirigent la série. C’est l’occasion de rencontrer d’autres bronies (ils étaient quand même 8500 en 2013), de se déguiser, de s’amuser, de faire du JDR façon mlp, du ponygarou et de voir différents spectacles tels que le laser pony. On fait aussi du karaoké, du cosplay pour les plus osés d’entre nous, on chante, on danse, on rigole, on s’amuse. Le DJ Pon-3 est un événement à ne pas rater également.
En France, on a les Bronydays qui se déroulent à Paris. Cet évènement est très similaire à la Bronycon. D’autres conventions se font en cours d’année organisées sur les forums, non officielles regroupant une cinquantaine de bronies.

Vous pouvez également trouver des articles tous les jours sur Le Poney Blanc, un site de rédaction pour les bronies français.

Chapitre 5 – La New Lunar Republic et le Solar Empire.

Alors, je ne sais absolument pas pourquoi ces deux factions existent au sein de la communauté. Mais, je suis du côté de la New Lunar Republic, parce que Luna is the best pony !

Je vais vous expliquer : la New Lunar Republic est dirigée par Luna, la gardienne de la nuit. Elle a son symbole, son « drapeau » et, si je ne me trompes pas, la Deae Lunae est son hymne, enfin d’après le site de la New Lunar Republic

En fait, je ne sais pas grand chose sur le Solar Empire.  Mais, je sais que cette faction a « son drapeau  » , qu’elle est dirigée par princesse Celestia, la gardienne du jour. Ce que je sais c’est qu’il y a beaucoup plus de bronies du côté de la New Lunar Republic que du Solar Empire.

Mais il est important de noter que ces deux factions ne sont pas en guerre. En effet comme le dit la New Lunar Republic, c’est une guerre improbable puisque Luna et Celestia sont sœurs et qu’elles se complètent l’une l’autre, de plus elles s’entendent très bien.

Ce n’est pas une raison pour ne pas rejoindre l’armée de l’un des deux camps car on a tous des ennemis en commun qui sont, les trolls, les haineux et les antis-brony. C’est pour cela que l’armée a besoin de poneys vaillants afin de combattre la haine qui sévit sur notre sous-culture. Mais bon, je ne m’en fais pas de trop, les gens auront bon dire des choses horribles sur mlp, cela n’empêchera en rien que la herd s’agrandisse de jour en jour.

Chapitre 6 – Les trolls, les haineux et les antis-brony

Oui, comme toute culture il y a toujours des opposants, les plus radicaux d’entre eux sont les antis-bronies, ils sont capables de vous vandaliser s’ils apprennent que vous êtes un brony, mais pas de panique, ils sont rares. Les haineux et les trolls quant à eux sont beaucoup plus fréquents.
Commençons par les haineux.

 Dans le monde, certaines personnes sont très étroites d’esprit et immatures, je ne dis pas que je suis mieux que ces gens là, mais, leur étroitesse d’esprit tout du moins les pousse à faire des choses idiotes. En effet, les haineux, à force de voir ce qui se passe sur Internet, commence pour une raison inconnue à insulter les bronies gratuitement sur Internet. Perso, ça me fait bien rire de voir quelqu’un s’énerver tout seul et d’insulter des gens dont il ignore tout. Surtout quand un brony lui répond : « regardez les gars quelqu’un a besoin d’un câlin. ». Enfin bref vous l’aurez compris, non seulement les haineux sont inoffensifs, mais en plus très drôles.

Les trolls en revanche sont plus embêtants. Après tout dépend s’il est bénin ou malin. La simple phrase « I’m gonna love and tolerate the shit outta you », suffit parfois a les arrêter. Mais je me demande quand même quel est le but de ces gens ? Espèrent-ils mettre fin a notre sous-culture grâce à quelques posts agressifs ? Si c’est le cas, ils sont très courageux ou idiots, car on est nombreux et on est heureux grâce à mlp. Comment pourraient-ils mettre fin à tout ça ?

Je suis sûr que même si une loi interdisait aux majeurs de regarder mlp, cela ne changerait rien alors ce n’est pas un pingouin qui va nous faire peur ou alors ces gens ont peur de nous, pour une raison inconnue toujours. Comment est-ce possible d’avoir peur d’une culture pacifique qui vous dit « Love and tolerate » et qui tourne autour d’un dessin animée inspirant la joie et la bonne humeur. Ou alors ce sont des gros machos. Ou ils en ont juste marre de voir des poneys partout, si c’est ça, va falloir qu’ils prennent leurs mal en patience, parce que ça ne fait que de commencer et plus le temps passe et plus vous allez en entendre parler.

Conclusion :

Enfin, on en arrive à la fin, j’espère que j’ai agrandi votre culture générale sur mlp et que je vous ai peut être convaincu de regarder les premiers épisodes rien que par curiosité.

Après il y en a qui n’aiment pas, mais beaucoup d’autres qui aiment quand même. J’espère également que vous ne vous ferez pas avoir par les clichés classique du style les bronies sont tous des gays. En tout cas, retenez bien une chose, nous allons changer la façon dont pensent les gens et transformer la société actuelle par une société meilleure. Mlp est bien plus qu’un simple dessin animé c’est une idée, c’est du fun, c’est de la joie, c’est du bonheur et surtout c’est beaucoup d’humour. Grâce à mlp j’ai rencontré des gens géniaux que je n’aurais jamais croisés sans cette série. Info aux haters, aux trolls et aux antis-brony, vous n’êtes pas sortie de l’auberge car tout cela ne fait que commencer.

Cette musique est pour le plaisir des oreilles (les anglophobes pourront activer les sous-titres)

Nagatsuki

Si vous voulez comme Nagatsuki écrire un article pour Le Poney Blanc sur le sujet de votre choix. Envoyez le à courrierdeslecteurslpb@gmail.com.
Ah et petite annotation, des grammars nazis sont passés entre sa rédaction et la parution de l’article. Ne vous étonnez pas si l’introduction de l’histoire vous semble donc incohérente avec le style d’écriture.

Laisser un commentaire