[Jeu] Little Pony Big War / Matching is magic / Lyra’s list

Aujourd’hui, deux jeux qu’on verrait bien dans notre téléphone mais qui se jouent ici sur PC. Vous savez, le genre de petit jeu addictif qu’on utilise pour passer le temps dans le train, et avec lequel on finit par jouer en cours ou au travail… 
Mais si avouez vous connaissez.

par bakki.


Little Pony Big War

Encore un qu’on va s’amuser à appeler par ses initiales. Sous ce petit nom prometteur (le « big war » a de quoi faire frissonner vos zygomatiques j’en suis sûre) se cache un jeu tel qu’on en voit majoritairement sur téléphone, puisqu’il s’agit exactement d’un jeu comme Cat Wars 2, mais à la sauce MLP.

Pour résumer, vous avez un château à chaque bout du terrain, que vous voyez de profil. Vous avez des petits angels pour une fois utiles qui vous ramassent des carottes, qui se traduisent par de l’or. Avec l’or, vous produisez des unités. Au début vous n’en possédez que deux types : Featherweight et Pipsqueak, et un champion : Applejack. Le champion a un pouvoir à activer en haut à gauche (ici une bombe).

Le but va être de produire assez d’unités pour que votre petite armée détruise le château adverse, tenu dans le premier niveau par des diamonds dogs.

Je conseille de produire le maximum d’angel au début, avec juste quelques unités histoire de défendre, jusqu’à ne plus pouvoir produire de lapin. Après Applejack, et une fois qu’elle est là… Plus de problème. Du moins pour les premiers niveaux.

A la fin de chaque niveau, vous gagner des diamants qui vous permettent de faire level up vos unités ou d’acheter des champions. Les champions sont évidemment les 6. Des nouvelles unités sont débloquées à certains niveaux.

Sinon le jeu en lui même est très sympa. C’est vraiment un classique de ce genre de jeu, pas d’innovations, mais y a des poneys !

Ce qui suffit pour faire monter ce jeu au firmament. 


Screenshot


Matching is Magic

Dans un autre style, mais toujours des jeux qu’on trouve plus sur portable, Matching is Magic  est un jeu de la famille Tetris, où l’on aime faire tomber les blocs.

Des sortes de dominos, qui sont deux blocs collés, sont en haut du tableau. Vous les déplacez de gauche à droite, les tournez éventuellement, et vous appuyez sur bas pour qu’il tombent. Le but étant que trois même blocs se touchent.
Lorsque cela arrive, les trois (ou plus) blocs disparaissent, et un bloc du poneys au dessus apparaît (selon le schéma à droite). Trois spikes donnent une Applejack, par exemple.

Au début, vous avez juste des blocs Spike et AJ. Mais vous voyez Rarity sur la droite, cependant elle n’apparait pas sur les blocs qui tombent : ce sera le cas pour chaque poney en haut de la colonne. Pour que Rarity soit sur les blocs, il faut débloquer le poney au-dessus d’elle.
C’est à dire faire des combos d’AJ, qui font apparaitre un bloc Rarity chacun, de façon à ce que trois blocs Rarity soient en contact.

Et ainsi, vous débloquez… Un poney. Et Rarity dans vos blocs tombant.

En bref, ce jeu est bien sympathique et addictif, et vous pouvez même entrer votre score dans les records du jeu !

Petite chose sympa que j’ai remarqué au bout d’un (long) moment : Lorsque les blocs disparaissent, ils produisent des confettis propres au poney dessus. Comme des pommes pour Applejack.

J’ai fait ma première partie sans utiliser la rotation, vu que je n’avais pas lu les instructions…

Un bonne manière d’ajouter du piment toutefois. Allez, JOUEZ !


 Screenshot
Lyra’s list, 14 ème édition.
En résumé, cette liste sert à réunir les gens qui veulent faire un jeux vidéo MLP, mais qui ont besoin de développeur, d’infographiste, ou même tout simplement d’une idée.
Comme un site de rencontre afin de former non pas un couple mais une team de production de jeu.
Vous pouvez aussi juste poster une idée de jeu si vous en avez une, mais pas la volonté/le temps/ les moyens de la réaliser.
L’explication en détail (et en anglais) : ici.
Pour participer, écrivez un Google Doc, et envoyez le à cette adresse : enigma9994@gmail.com, avec le GDD dans le sujet. La deadline est le 31 mai 2013.

Laisser un commentaire