[Interview] Michael Dobson

Bulk Biceps

Comme vous le savez sûrement, dans le cadre de création d’une série animée, il faut, entre autre, du personnel spécialisé dans l’animation, ainsi que dans le doublage. Aujourd’hui, nous allons en apprendre un peu plus sur Michael Dobson, le doubleur original de Bulk Biceps.

Cela fait maintenant 30 ans que vous faites du doublage. Qu’est-ce qui vous a poussé à vous lancer dans le doublage, et qu’est-ce qui vous encourage à continuer ?

J’ai commencé à faire du théâtre, puis j’ai travaillé un moment pour des petits téléfilms, ensuite Hasbro Vancouver a fait passer un casting pour G.I. Joe Extreme, et j’ai été sélectionné. Quand on était petits, mon frère et moi, on adorait faire un tas de voix différentes, on ne pensait pas pouvoir être payés pour faire un truc comme ça. Par la suite, j’ai rencontré Scott McNeil (Flam, ou encore le chef Thunderhooves dans MLP) qui faisait un travail de doublage avec Garry Chalk (Fido, ou le prince Rutherford) et d’autres dans le même genre travaillant sur Musclor. Heureusement pour moi, Scott m’a dit « Susan Blu, une directrice de Los Angeles, va venir en ville. Tu devrais aller la voir. ».

C’est ce que j’ai fait, je crois que c’était deux mois après que j’eus passé les auditions pour G.I. Joe. Quand je suis allé la voir, elle m’a dit qu’elle se souvenait de moi. Heureusement, elle se souvenait que je lui avais fait bonne impression. Bref, je postulais pour la voix du Sergent Savage, j’ai pu ajouter quelques petites choses dans le dialogue car j’ai été en école militaire, je me suis dit que ça pourrait m’aider. Elle m’a dit qu’elle avait bien aimé ma petite touche personnelle. J’ai eu le rôle dans G.I. Joe, et peu de temps après, je faisais une voix pour les Tortues Ninja.

Je pense que j’ai toujours aimé le théâtre, et le doublage, c’est un peu tout ce qui passe en coulisses. J’ai donc fini par me consacrer uniquement sur le doublage. Avec ma famille, c’est mieux comme ça.

 

Parce que vous avez un emploi du temps ajustable ?

Oui, vous savez, on n’est pas au taquet à 3 ou 4 heures du matin, ou quoi que ce soit dans le genre. J’ai une famille, et des enfants en bas âge. Je suis papa, j’adore sortir avec mes enfants, donc être loin de ma famille, c’est une des choses qui me faisaient dire « Ça craint. Je voudrais être chez moi à passer du temps avec mes enfants. ». Ce travail me sied. J’ai la chance d’avoir un travail presque normal, et j’ai la chance de pouvoir passer un tas de temps avec ma famille.

 

Mis à part le doublage, y a-t-il des choses que voudriez faire à nouveau ?

Il y en a tellement ! J’ai toujours adoré Batman. Je suis fan de Batman depuis mon enfance, quand il était joué par Adam West. J’adore toujours Adam West, il est génial. Il sera toujours le Batman avec lequel j’ai grandi. C’est drôle d’un côté, parce qu’avant d’être adulte, je ne me rendais pas compte à quel point la série était kitsch. Maintenant, vous riez en regardant ça parce que vous comprenez les blagues, pas vrai ? Mais en tant que gamin, on se dit « Ouah, ce type est le plus cool du monde ! ». C’était plutôt génial de doubler Batman. C’était très important pour moi. (Batman Black and White, série animée de 2008)

J’ai aussi apprécié doubler Starscream dans Transformers (Nouvelle série animée de 2002), bien qu’à cette époque les fans restaient fidèles à la première génération, et avaient encore en mémoire le décès de Chris Latta (doubleur de Starscream dans la série animée de 1984 ainsi que dans le film animé sorti en 1986). Mais c’était vraiment intéressant : cette série a permis de découvrir un côté plus meurtri de Starscream, l’histoire prenait place pratiquement cent millions d’années avant celle de la première génération. Et je voudrais aussi dire autre chose… C’est trop cool d’être une tortue. C’était génial de jouer Leonardo dans les Tortues Ninja. (Tortues Ninja: Nouvelle Génération, série animée de 1997)

Je pense que travailler sur quelque chose qui apporte un message positif est cool, comme My Little Pony par exemple. C’est génial d’avoir l’opportunité de travailler sur un projet qui apporte quelque chose de positif au monde, surtout lorsque la fanbase est développée et active. Quand on est assez chanceux pour travailler sur une telle série, qu’est-ce qui pourrait être mieux ?

 

J’ai vu que vous avez travaillé avec Andrew Francis (Shining Armor) et Lee Tockar (Snips, Steven Magnet) avant MLP, sur Bionicle : Le Masque de Lumière (Série animée de 2003)…

Ces gars sont géniaux !

 

Est-ce que vous vous êtes lancé dans le doublage en discutant avec ces deux personnes ? Ou bien, est-ce autre chose qui vous a mené où vous êtes aujourd’hui ?

Bien, j’étais ce gamin à l’école, qui faisait tout un tas de voix. Je me souviens qu’un jour, quelqu’un m’a demandé quelle était ma vraie voix. À ce moment-là, j’ai réalisé que j’étais spécial, et je me suis lancé dans les annonces pour l’école. C’est drôle, parce que je suis devenu une petite célébrité en classe. Les gens disaient que j’étais LE type aux voix. Jamais je ne pensais pouvoir en faire un métier viable. Ce que j’aime le plus là-dedans, comme je l’ai déjà dit, c’est que ça ressemble beaucoup à du théâtre. Ça demande autant d’énergie et d’engagement que de se produire sur scène. C’est vraiment épuisant, et ça demande des compétences similaires. Il faut avoir en tête que le personnage que vous doublez est toujours en train de faire quelque chose, comme marcher ou porter un truc, peut-être qu’ils se battent, ou qu’il est sur le point de se passer un truc qui craint vraiment pour eux. On a toujours cet esprit théâtral en tête, c’est assez marrant de nous voir pendant les séances de doublage, vous pouvez voir nos expressions faciales, nos gestes et tous les trucs qu’on ferait si on se trouvait devant une caméra.

 

Qu’est-ce qui vous a amené à faire une voix dans MLP:FiM ?

J’aimerais bien dire que j’ai dû travailler dur pour y parvenir, mais ce n’est pas vrai. Je travaillais avec Jayson Thiessen et Jim Miller de DHX. J’ai eu à travailler avec DHX auparavant pour d’autres projets, et ces deux producteurs ont été à ma rencontre, et ils savaient ce que je faisais. J’ai juste eu un entretien pour la voix du Docteur Cabelleron, un personnage du même acabit qu’Indiana Jones, et j’ai eu le rôle. Je n’en savais encore rien pour Bulk Biceps, jusqu’à ce que j’arrive au studio. Je suis arrivé et Jayson et Jim étaient là, ils m’ont dit « Mec, mec, on peut te parler un instant ? ». Ils étaient enthousiasmés à propos de ce personnage. Ils m’ont parlé de Snowflake, qui s’appelle maintenant Bulk Biceps, ils m’ont dit ce qu’ils ont fait, comment le fandom a réagi vis-à-vis de ce personnage et comment ce personnage a fini par être plus présent dans la série.

Donc, je suis entré dans le studio et j’ai commencé à faire mon Bulk Biceps, vous voyez, du genre « YEEEAH !!! » et tous les trucs du genre. Je me souviens que la première fois que je l’ai fait, le réalisateur m’a regardé et m’a fait comprendre que je devais… retenir mes émotions, mais Jayson m’a dit de continuer comme ça. C’est ce que j’ai fait. En regardant à travers la vitre du studio d’enregistrement, je les ai vu le pouce en l’air en me disant de me lâcher, que je ne pourrais jamais trop en faire avec ce personnage. Et c’est cool, parce que quand vous voyez Bulk Biceps dans la série, vous voyez ce qui le différencie des autres poneys d’Equestria, vous voyez qu’il est l’un des personnages décalés de la série, ce n’est pas une ordure avec les autres. Il n’est pas agressif, ce n’est pas un voyou, ou quoi que ce soit d’autre. C’est juste un type qui a la joie de vivre, il aime tout. Pour tout et n’importe quoi, il est genre « OUAIS ! C’EST LE MEILLEUR JOUR DE MA VIE ! ».

Il est comme ça et c’est drôle, parce quand vous voyez comment il est animé à l’écran, c’est… La première fois que je l’ai vu, j’étais « Oh, ouais, j’aime ce gars, il est drôle. ». Et la réaction des fans était cool. J’avais juste quelques personnes qui me suivaient sur Twitter, en quelques jours j’en ai gagné des milliers. Le truc cool, c’est que je suivais ces gens en retour, et qu’on conversait, quelques jours plus tard, SilverSlinger m’a envoyé le pendentif que je porte actuellement. Et SpikeFiremane m’a fait une sculpture. Tout le monde est juste… c’est un groupe vraiment génial. Je n’ai jamais travaillé sur quoi que soit ayant un tel engouement, les gens disent que je suis génial, drôle et tout. J’ai commencé à voir Bulk Biceps de plus en plus populaire. Les gens font des fanarts et des trucs comme ça, et il y avait cette Bulkamania, c’était vraiment drôle.

 

Pouvez-vous nous dire si on peut espérer voir Bulk Biceps ou le Docteur Cabelleron dans la saison 5 ou les suivantes ?

J’aimerais pouvoir vous dire quelque chose… Tout ce que je peux dire est qu’il va y avoir plein d’épisodes géniaux dans la saison 5. L’écriture de la saison est encore en cours, et je pense que les fans vont être super excités par les épisodes à paraître qui leurs feront dire « Eh, je sais ce que c’est ! ». Les producteurs travaillant avec Hasbro font un travail génial dans tout ce qu’ils font, que ce soit les musiques, l’écriture ou encore l’animation. Ce qui est cool aussi, est que vous pouvez voir que les artistes de DHX tweetent régulièrement ce qu’ils font.

 

On dirait que les gens chez DHX sont sociaux et ouverts à la communication, c’est en partie grâce à ça que le fandom existe.

Ouais ! Ce dessin animé est un truc dont on est tous fiers, même si je voudrais vous dire un tas de choses, je ne peux que vous dire de regarder la saison 5, elle va vraiment tout déchirer, il y aura un tas de surprises, et je pense que les fans vont vraiment, vraiment, l’adorer. Pour ce que j’ai vu, c’est vraiment de mieux en mieux, et la saison 4 était déjà géniale. Vous ne serez pas déçus par la saison 5. Un tas de trucs excitants vont se passer, et le truc cool, comme j’ai dit avant, quand vous travaillez dans une boîte comme Hasbro ou DHX, et que vous voyez le niveau d’excitation du personnel, ainsi que l’engouement des fans… Je veux dire, qu’est-ce qui pourrait être mieux ?

Lire sur Equestria Daily

Laisser un commentaire