[Interview] Jyc Row, le violoniste électro

CR2yyHtUAAUO4ki

Bonjour à tous et  à toutes. En ce jour férié, quoi de mieux qu’une petite interview ? Je laisse notre invité se présenter même si l’image a dû vous aider.
Je suis Jyc Row, jeune belge de presque 22 ans. Brony depuis à peu près deux ans maintenant et musicien pour le fandom depuis un peu plus d’un an.

Étais-tu musicien avant ?
J’ai fait du violon (électrique) en académie pendant trois ans, lorsque j’avais 14-15 ans. J’ai stoppé suite à quelques problèmes personnels et, franchement, c’est un choix que je regrette encore aujourd’hui. Sinon, je n’ai pas vraiment été musicien avant, juste quelqu’un qui tapote le clavier de temps en temps.

Pourquoi ne pas reprendre le violon ?
Pour l’instant, c’est surtout un manque de moyen. Apprendre le violon en autodidacte est valable pour les bases, mais lorsqu’on en vient aux techniques plus avancées comme le vibrato, il est préférable d’avoir un professeur à ses côtés pour corriger les erreurs. Et vu que les cours sont relativement cher et que c’est tendu niveau monnaie pour le moment j’attends encore un peu avant de reprendre. Mais l’idée reste toujours dans un coin de mon esprit.

Que fais-tu donc sur ton clavier pour la musique alors ?
Ah, oui, j’ai oublié de préciser, mais lorsque je parlais de clavier, je parlais de celui de mon ordinateur. J’utilise FL Studio 11 pour composer et je trouve les différents airs en tapotant le clavier en mode random.

L’aléatoire est-ce si bien ?
Disons que j’ai « l’oreille musicale » et que la totalité de mes compositions sont faites, justement, à l’oreille. Je réalise généralement mes musiques instrumentales au feeling. Ensuite, en fonction de l’instrument, je décide si oui ou non je demande une collaboration avec un artiste qui correspond à la musique. Dans mon cas, je pense que l’aléatoire est quelque chose de bien.

Quel style de musique fais-tu ?
Deux genres très distincts : Electro-House et Orchestrale. Et parfois, je combine les deux en faisant, comme je l’appelle, de « l’Electrorchestral ».

Ces deux genres vont-ils vraiment ensemble ? Ne serait-ce pas mélanger du sucré avec du sel ?
Je pense que c’est un genre assez expérimental. Il faut savoir doser les instruments en fonction de chaque morceau. Par exemple, pour mon (vieux) remix de Pegasus Device, la première partie est plutôt électronique et la seconde plutôt orchestrale. Tout est une question de dosage et de placement dans la chanson en question.

Combien de temps cela te prend-t-il pour faire un remix ? Une chanson ?
Honnêtement, ça dépend du projet, de l’inspiration et de la « pression » que je me mets sur les épaules. C’est au cas par cas. Parfois, je réalise un morceau complet en une après-midi et parfois, il me faut plusieurs mois. C’est encore différent pour les collaborations, vu qu’on est plusieurs à travailler sur un projet, le délai dépend des personnes avec qui on travaille.

Préfères-tu composer une musique ou faire un remix ?
J’ai une préférence pour composer une musique originale car ça m’octroie une certaine liberté. Pour les remix, c’est un peu moins libre. Toutefois, j’ai en tête de faire quelques remix/cover dans le futur, même s’il m’est plus difficile de remixer que de créer un morceau de toute pièce.

As-tu fait beaucoup de collabs ?
Pour le moment, j’ai une collab qui est sortie ; Chrysalis’ Revenge avec IbeConCept.
Par contre, je travaille sur plusieurs projets avec plusieurs autres musiciens : une chanson pour Halloween (avec du retard, en effet) avec FritzyBeat, une première participation pour le quatrième album de Balloon Party avec Modern Bard et Decibelle, une seconde participation qui est une collab bien plus grande avec IbeConCept, IBringDaLulz, Rhyme Flow, Skyline et (très probablement) Bloo. Une autre musique purement électronique avec Mane, R3ctifier, Rhyme Flow et Vannamelon… Oui, j’ai pas mal de collab sur le feu (dont une avec SlyphStorm qui est en pause pour le moment, car le monsieur est très occupé pour l’instant, il n’a même plus le temps pour ses propres projets).

Quelle est la collab qui t’a le plus marquée ?
Revenge car c’est la première (même si je préfère largement le VIP que l’originale) et, si je devais en choisir une qui n’est pas encore sortie, ce serait celle avec Concept, Lulz et les autres, car je pense qu’il s’agit d’une de mes meilleures instrumentales et je pense que le résultat final sera très intéressant.

As-tu une préférence dans la longueur de tes musiques ?
Pas spécialement. Je ne fais pas trop attention à la durée de mes musiques. Je pense que chacune d’entre elles possède une durée correcte. Certaines sont courtes, d’autres longues, mais je ne cherche pas à atteindre une certaine longueur. Donc non, pas de préférence particulière.

Et des instruments de prédilection ?
J’ai un faible pour le violon et je pense que ça peut se remarquer, car si l’on écoute bien, on peut entendre du violon dans chacune de mes compositions ahah.

CRB9CaHXAAA26Li

As-tu commencé à développer ton style avant d’être brony ?
Pas du tout. A vrai dire, j’ai commencé la musique sur PC juste après la BUCK, au Royaume-Uni, après un speech motivant de Mic the Microphone. J’avais déjà en tête d’essayer après avoir entendu quelques chansons de Black Gryph0n mais le speech de Mic m’a donné le « déclic ». Je me suis dit : « Tiens, j’vais tenter de faire de la musique pour le fandom, ça peut être cool. »

Peux-tu détailler un peu plus ce déclic ?
Disons que j’étais là, comme un gamin, en admiration totale lorsque Mic était sur scène. En fait, je l’étais pour tous les musiciens qui ont défilé durant la Summer Sun Celebration de 2014. Je me suis dit que je pouvais essayer et que, comme le disais Mic durant son speech : « La seule chose qui vous empêche de faire quelque chose est vous-même ». C’était ma première convention brony et c’était plus que génial. C’est à ce moment que j’ai voulu démarrer la musique brony et que j’ai sorti cette chose qu’est Maud’s Poem is Tremor.

Combien de temps as-tu mis pour maitriser ton logiciel ? Pourquoi ce logiciel là ?
J’ai pris FL Studio, car c’est le premier qui m’est tombé sous la main et je m’en sors plutôt bien avec, je pense. Pour la maîtrise du programme, disons que j’apprends de nouvelles choses tous les jours. Au tout début, je ne savais même pas ce qu’étais le master, puis j’ai commencé à bidouiller certains plugins, tester différentes choses, etc… et ce jusqu’à ce que je rejoigne le skypechat de Balloon Party où j’ai pu apprendre énormément grâce aux différents musiciens s’y trouvant.

Qu’est-ce que Balloon Party ?
Il s’agit d’un projet d’album relativement vieux et assez connu dans le fandom. Il y a déjà eu plusieurs opus à cet album et de nombreux musiciens bronies (qu’on considérera « horse-famous ») y ont participé par le passé. Cette année, ce sera légèrement différent et beaucoup plus sérieux étant donné qu’il y aura une sortie physique de l’album et que deux musiciens de talent, Lavender Harmony et Silva Hound, sont là pour donner des feedbacks suivant différents milestones (le premier était concentré sur l’arrangement et la composition, le second sera concentré sur le sound design et le mixage, etc.). De plus, ce quatrième opus n’est pas non plus entièrement focalisé sur MLP : le thème, Night life, est assez vaste et les participants ne sont pas obligés de venir avec quelque chose ayant un rapport avec la série.

Quelles chansons as-tu faites dans ce nouvel album ?
L’album n’étant pas encore sorti (la sortie officielle est, je pense, au début du mois de mars), je ne peux encore rien révéler. De plus, nous ne sommes pas encore sûrs de paraître dans cet album (les musiques sortiront toutefois sur YouTube, qu’elles soient choisies ou non pour faire partie de Balloon Party).

As-tu déjà été commmunity guest ?
Non, du tout. La Hearth’s Warming Con sera pour moi une première en tant que guest. Je pense que c’est déjà exceptionnel sachant que je suis encore un nouveau dans la cour musicale du fandom.

Comment as-tu réagis à cette invitation de guest ?
En fait, je me suis proposé moi-même sur un coup de tête. Sachant qu’il s’agit de la convention la plus proche de chez moi et que j’aurai assez de musiques jouables sur scène d’ici fin février, je me suis dit : « Pourquoi pas ? #yolo ». Après, je ne pensais pas que cela se concrétiserait. Mais en tout cas, je suis très heureux d’être guest à la HWCon et, d’ailleurs, je réserve une petite surprise pour la cérémonie d’ouverture.

Quelle a été ta réaction lors de l’accord de la HWcon ?
Je dirai que j’étais à la fois surpris et content. De plus, ça fait également de l’expérience et on peut également voir comment une convention se déroule en tant que guest, ainsi que la manière dont les guests sont invités et dont le contrat est signé.
Petite anecdote assez cocasse, deux ou trois jours après avoir sorti M.A. Larson Boss Theme sur YouTube, la HWCon annonce le monsieur en question en tant que show guest. Maintenant, j’ai hâte d’être en février. Je pense que, malgré le stress, ce weekend sera purement et simplement magique.

Peux-tu teaser un peu sur ta surprise pour l’ouverture ?
Mmh… Sachant que rien n’est encore sûr à ce propos, désolé, mais je ne peux rien dire. 😉
Je peux juste dire que c’est en rapport avec la musique.

A la HWCon, l’anglais ne te posera pas de problèmes ?
Absolument pas. A vrai dire, grâce à MLP, aux conventions et au fait que je suis quotidiennement aux contacts d’anglophones (pour la musique) fait que je maîtrise relativement bien la langue. J’hésite même à dire que je suis bilingue. D’ailleurs, je suis plus à l’aise avec les interviews (orales) en anglais qu’en français, ahah.

Etais-tu allé à la HWC 2015 ?
Malheureusement non, mais j’ai reçu pas mal de bons échos de la convention.

As-tu des attentes pour celle de 2016 ?
Pas spécialement. Je m’attends surtout à ce que ce soit plus « familial » que la GalaCon, sachant que la convention est plus petite.

As-tu participé aux conventions françaises 2015 ?
Je n’ai pas eu l’occasion, non. Je n’étais pas encore brony pour les BronyDays 2013 et la convention était bien trop loin pour moi en 2015 (sachant que je revenais de la GalaCon, le porte-feuille en souffrait encore). Pour les deux plus petites, je n’ai pas spécialement été attiré et je ne pense pas que j’avais le temps d’y aller de toute manière. Toutefois, j’essaierai de me rendre à la prochaine version des BronyDays.

Who’s best pony ?
D’habitude, je réponds au quart de tour en disant Applebloom… Mais maintenant, Limestone Pie est sur un pied d’égalité avec elle.

Parle nous un peu de ton OC.
Alors, mon OC était, de base, un personnage que j’avais créé pour un RP sur forum. Personnage qui était basé sur l’un des personnages d’un roman que j’écris (depuis à peu près quatre ans). Sachant qu’il était assez « normal » (dans le sens où ça n’était pas une Alicorne rouge et noire), je me suis dit que je pourrai en faire le personnage de « Jyc Row, le musicien ».

Tu es aussi écrivain ?
Lorsque l’inspiration me frappe, oui. J’écris de la Dark-Fantasy, un projet qui doit actuellement faire une petite centaine de pages, mais qui est loin d’être terminé. Pour l’instant, je n’ai plus l’inspiration ni même le temps d’écrire, malheureusement. J’ai également écrit deux ou trois fictions sur MLP qui doivent traîner quelque part sur MLPFiction, mais je ne pense pas qu’elle soit de la même qualité que le projet Dark-Fantasy.

Quel est le synopsis de ton roman ?
Malheureusement, je pense avoir fait l’ultime erreur de ne pas le sauvegarder lorsque j’ai changé de PC… Heureusement que le manuscrit est toujours là. Je n’ai donc pas de synopsis à partager pour le moment et en écrire un là, maintenant, risque d’être difficile vu que cela fait très longtemps que je n’ai pas repris le projet. Désolé !

Sans soucis.
Et puis, la musique ayant pris un peu le dessus sur l’écriture, je me penche plutôt sur la première activité.

Quels autres cordes possèdes-tu à ton arc ?
Eventuellement le voice acting (principalement pour le fun) et le chant (mes premières fois seront sur les musiques à venir, j’espère ne pas vous briser les oreilles ahah). Pour un exemple de Voice Acting (si on peut considérer ça comme ça), écoutez le VIP de Chrysalis’ Revenge. C’est moi qui « parle » au début de la chanson et, accessoirement, qui fait le rap en français vers la fin.

Le mot de la fin ?
Eh bien, merci tout d’abord d’avoir lu jusqu’au bout et un grand merci si vous appréciez mes créations. Comme j’ai l’habitude de le dire, j’essaie de toujours m’améliorer et je compose pour le fandom et avec le fandom. Visitez ma chaîne si l’envie vous en prend et see y’all to HWCon si vous y allez !
Ah, aussi, une petite expression belge pour le lol : « Y’a rire et rire hein, mais pisser dans mon dos et dire que j’transpire, ça c’est pas rire ! »

Et avant de terminer réellement cet article, je vous remets une autre interview que Aykoah avait réalisée de Jyc Row pour Le Poney Blanc. Et encore un grand merci à Jyc Row de s’être reprêté au jeu de l’interview en notre compagnie.

Laisser un commentaire