[Interview] Jayson Thiessen par Equestria Daily

Jayson Thiessen

Par edvedd

Bonjour à tous et à toutes. Nous nous retrouvons aujourd’hui, à un mois de la saison 6 de notre dessin animé favori pour une interview fait par Equestria Daily de Jayson Thiessen, réalisateur des cinq premières saisons de cette fameuse série, et également réalisateur du film à paraître courant de l’année 2017. Rendez-vous après la coupure pour voir la traduction.

 

Je ne pense pas qu’on vous ait déjà posé cette question, quels sont les obligations en tant que réalisateur de MLP ? Que cédez-vous à Jim Miller maintenant que vous travaillez à plein temps sur le film MLP à paraître en 2017 ?

C’est une réponse plutôt longue… Disons que j’étais en charge de tout ce qui est en rapport avec les aspects créatifs du show. Je donnais mon avis sur les scripts, je donnais mon approbation pour les designs, supervisais la sélection des doubleurs, les storyboards, les animatics, les animations finales, les musiques, les effets sonores, le mixage final… J’avais un soutien avec moi, bien sûr. James Wootton, et ensuite Jim Miller. Maintenant, c’est lui qui s’occupe de tout ça, avec SON équipe. C’est son problème. MOUHAHAHA !

Les cinq dernières saisons ont été palpitantes pour nous, et encore plus palpitantes pour vous, j’en suis sûr. Qu’est-ce que ça fait de travailler sur un dessin animé qui a un tel impact sur Internet ? Êtes-vous toujours aussi étonné de savoir que des hommes adultes regardent une dessin-animé avec des poneys ?

C’est un sentiment plutôt agréable que de savoir que l’émission sur laquelle vous travaillez si dur est appréciée par un public inattendu. À chaque fois que je dis à quelqu’un ce que je fais dans la vie, ça débouche sur une conversation interminable. Soit ils n’arrivent pas à me croire, soit ils parlent d’un de leurs proches qui est un grand fan de la série… Ou alors ils avouent être fans. Les conversation ne sont jamais courtes.

Le fandom est plus enclin à apporter des critiques que le public ciblé, surtout pour ce qui est des analyses. Est-ce que ça vous chiffonne ? Tenez-vous compte des retours pour vous améliorer par la suite ? Ou, les ignorez vous ?

Subir les critiques fait partie de notre travail, il faut apprendre à ne pas se sentir offensé à la moindre critique négative. On ne peut pas plaire à tout le monde. Je trouve certaines critiques assez pertinentes, mais d’autres non.

Si vous saviez que la série allait avoir un tel succès, auriez-vous fait les choses différemment ?

Je pense qu’on aurait fait en sorte qu’il y ait moins d’erreurs d’animation. Qui aurait pu deviner que des types allaient regarder les épisodes frame par frame pour repérer la moindre erreur ? Quand je regarde les vieux épisodes, je vois toutes les erreurs d’animations, ça me rend fou.

D’après vous, quel aspect de MLP:FiM est la cause de sa popularité ? Vous concentrez-vous en priorité là-dessus pour les saisons passées et à venir ?

J’aime à penser que la narration a joué un grand rôle vis à vis du succès de la série, le développement des personnages qui sont à la fois sensés, affectifs et qui font également rire a beaucoup aidé aussi. Il y a un tas de séries qui ne cherchent qu’à faire rire comme elles le peuvent aussi souvent qu’elles le peuvent, et je n’arrive pas à m’y faire. Ces séries sont “drôles”, mais elles ne m’intéressent pas assez pour que je les regarde régulièrement. C’est une honte… Je me trompe peut-être, car ce sont souvent des séries très populaires aussi.

Y a t’il des moments drôles qui vous resteront en têtes plusieurs années lors de la production d’un épisode ?

NON ! Les cartoons, C’EST DU SÉRIEUX !

Si vous deviez choisir une chose qui vous a marqué, et que vous avez orchestré pour Friendship is Magic, lors de votre période en tant que réalisateur, que choisiriez-vous ?

Avoir Weird Al Yankovic pour la série serait sûrement en haut de la liste.

Vous étiez notre premier Doctor Whooves avant que Peter New ne lui donne son accent britannique, et notre premier Bulk Biceps avant qu’il ne soit nommé comme tel. Parmi ceux là, quel a été le personne que vous avez préféré doubler, et pourquoi ?

Bulk Biceps, je n’avais qu’à hurler dans le micro.

Beaucoup de personnes pensent que l’épisode Tanks for the Memories était une manière pour l’équipe de parler de la mort, sans la montrer, spécialement la scène où Rainbow Dash est en pleurs. Était-ce l’idée de base ?

Oui, c’est un sujet touchant que les gens ne veulent pas qu’une série comme la notre aborde, mais c’est parfois mieux de suggérer des choses que de les montrer directement. Ça vous force à être plus intelligent et à utiliser des métaphores plutôt que de lancer les choses comme elles le sont.

Lors de la saison 5, nous avons beaucoup voyagé à travers Equestria avec la Cutie Map, et le fandom a un tas de traditions qu’il pourra utiliser à sa guise. Y a-t-il des endroits que vous ne nous avez pas montré qui seraient intéressants à explorer ? Des endroits comme Hollow Shades ou l’Empire Draconnique ?

Les endroits que nous n’avons pas encore explorés sont des endroits potentiellement explorables pour les futures saisons.

Il y a eu une augmentation des épisodes “épiques” dans les saisons passées. Est-ce que MLP a eu un budget plus important qu’avant ? Ou avez-vous simplement optimisé l’animation au point d’avoir plus de temps pour gérer les guests et les scènes musicales ?

Il n’y a pas eu d’augmentation significative du budget à ce que je sache. On devient plus efficaces avec le temps. L’équipe de production travaille dur pour que vous puissiez regarder une série de qualité. Si ils ne mettaient pas tout leur amour et leur dévouement pour la production, on n’en serait pas là aujourd’hui.

Le final de la saison 5 était probablement le plus sombre que vous ayez diffusé : Equestria en proie à la guerre ainsi que des personnages dénaturés. Est-ce que c’est quelque chose que vous aviez toujours voulu faire, ou au contraire, est-ce plutôt une idée récente ?

Le dessin animé a pris en maturité au fil du temps. On aurait jamais osé faire quelque chose de si sombre pour la première saison, mais petit-à-petit, on a pu se rendre compte que le public pouvait supporter ce genre de thèmes.

L’épisode 100 était génial, bien que certaines personnes ne soient pas de cet avis. Au départ, vous pensiez que c’était une bonne ou une mauvaise idée de faire tant de référence au fandom Brony ? Quel effet ça fait de travailler sur une série qui a su dépasser la barre des 100 épisodes ?

Pour être honnête, j’étais inquiet. J’avais l’impression de faire beaucoup trop de fan-service. Je pensais que l’épisode n’aurait pas le succès qu’il a rencontré… Mais, je pensais aussi qu’on devait faire quelque chose de spécial pour les personnes qui ont donné à ce dessin animé sa popularité actuelle. Au final, je pense qu’on a fait ce qu’il fallait, et je suis fier que ça se soit fini comme ça.

C’est juste génial de passer le cap des 100 épisodes. Je ne sais pas si ça nous arrivera de nouveau, donc, je peux dire que je suis vraiment fier de ça.

De tous les personnages du fandom brony qui ont eu leur heure de gloire dans ce fameux épisode, Derpy Hooves est celle qui a fait le plus de bruit. Elle est passée du statut de background pony il y a quelques années à celui de personnage principal le temps d’un épisode, avec une voix ridiculement adorable. Comment avez-vous décidé de la manière de la représenter à l’écran. Y a-t’il eu d’autres idées de son comportement à l’écran ?

Pour nous, elle a toujours été la jument aussi adorable que maladroite qui essaye tant bien que mal de faire de son mieux. En dépit de ce que pensent certaines personnes, on a toujours eu de bonnes intentions à son égard. On l’adore !

On a entendu M.A Larson parler de de quelques scènes qui n’ont pas été intégrées à l’épisode 100, comme, entre autres,  l’apparition de batponies. Regrettez-vous le fait que l’on ne voit pas ça à l’écran ?

J’essaye de ne pas regretter. Il faut couper les certaines choses pour les besoins du scénarios et ne pas en faire trop.

Y a-t-il des éléments que vous auriez voulu pouvoir changer après visionnage des cinq saisons ?

J’aurais voulu passer plus de temps sur la conception du château de Princesse Twilight.

Est-ce que Hasbro vous pousse à ajouter certaines choses ? On a vu un tas de placements de produits dans les premières saisons, bien qu’ils semblent avoir été atténués au fil du temps (Je ne me souviens pas avoir vu Applejack avec un camion rose dans la série.) Vous donnent-ils plus de liberté qu’auparavant ?

Hasbro est une entreprise de divertissement et de jouets, un jour ou l’autre, il faut bien que les deux se rencontrent. Ils ont été raisonnables pour ce qui est du design.

Comment choisissez-vous les guest-stars ? Est-ce aussi simple qu’un message sur Twitter ?

Si on pense qu’une star serait la bonne pour doubler un personnage en particulier, on lui demande de manière officielle… Mais il peut arriver qu’une star nous le demande directement via les réseaux sociaux.

Je sais que vous adorez les patates, donnez nous votre meilleure recette à base de patates.

J’adore mes frites à la patate douce. Coupez des pommes de terre en bâtonnets et placez les dans un récipient avec juste ce qu’il faut d’huile d’olive pour les en enrober. Puis ajouter du sel, du poivre et les épices de votre choix (curry, cannelle, chili, ou n’importe quoi d’autre qui vous plait…) Puis, enfournez à 200°C pendant 20 minutes.

Y a t’il des discussions pour faire un spin-off autre que Equestria Girls ? Nous avons pu voir des rumeurs à propos des CMC qui vivraient leurs propres aventures, évidement, ça a pas mal excité le fandom. Si Hasbro vous donnait carte blanche pour faire un spin-off, qu’est-ce que ça serait ?

Je sais pas. My Little Turkey (Ma Petite Dinde) ?

Les comics MLP font parties des choses qui nous permettent de survivre durant les longues périodes de hiatus. Ils sont généralement différents de la série. Luna, par exemple parait plus stupide dans les comics, moins sérieuse, et complètement hors de son époque. Est-ce que des informations circulent entre votre équipe et le staff de IDW comic, ou est-ce chacun fait son boulot dans son coin ?

Chacun bosse dans son coin, IDW a choisi soit de nous suivre, soit de faire ce qu’il veut. On ne communique pas vraiment entre nous.

Dans l’épisode Princess Spike, sont apparus les OC de Katie Cook et de Andy Price, respectivement auteure et dessinateur chez IDW. Pourquoi avoir fait ces caméos ?

On est amis avec eux, et on leur a proposé. Ils ont fait la même chose pour nous.

On a vu un type à plusieurs reprises, et malgré quelques “indices” sur une éventuelle relation avec Twilight, ça n’a pas l’air d’aller bien loin. Est-ce que Flash Sentry aura un rôle important ?

Non.

En parlant de relations, on dirait que les relations amoureuses pour les Mane 6 ont été complètement mises de côté. Est-ce par peur de la réaction des fans, ou ce n’était jamais l’intention de la série ?

Vous avez répondu à votre propre question avec la seconde option.

Est-ce que l’équipe préfère créer ses propres antagonistes, ou vous préférez reprendre ceux de la première génération et les modifier à votre guise ?

Un petit peu des deux.

Au fil du temps, le nombre d’épisodes ayant un lien avec d’autres ne cesse d’augmenter. Comment trouvez-vous l’équilibre entre rendre la série accessible à ceux qui ne la regardent pas souvent, et faire des épisodes en rapport avec d’autres, ce que les fans semblent apprécier.

C’est vraiment compliqué de faire des épisodes en rapport avec d’autres bien plus anciens. C’est cool d’avoir une continuité, mais il faut parfois savoir créer de nouvelles histoires.

Si Hasbro décidait de passer d’un coup à la cinquième génération après le film, voudriez-vous la diriger ?

Il y a un tas de “Ça dépend” dans la réponse à cette question.

Tout le monde se demandait comment aller se passer le final de la saison 5, et Starlight Glimmer qui modifie le cours du temps n’a pas déçu. Que devons nous attendre pour la fin de la saison 6 ?

Je n’ai rien à voir avec la saison 6, c’est le boulot de Jim, alors… ATTENDEZ-VOUS À DU LOURD !!!

Je pense que ça suffira. Merci d’avoir répondu à nos questions. Voulez-vous dire encore une chose avant que vous ne retourniez travailler sur le film My Little Pony à paraitre en 2017 ?

Soyez patient. On fait de notre mieux pour que le film vous plaise.

Lire sur Equestria Daily
Retrouvez Jayson Thiessen sur Twitter

Laisser un commentaire