Interview de MandoPony

MandoPony est l’un des musiciens brony les plus connus du fandom. Et donc, mon collègue Psycostromaniacks a été lui demander une interview, qu’il a acceptée. Retrouvez donc cette interview après la coupure.

Mais d’abord, je vous propose d’écouter une de ses musiques.

Et maintenant, l’interview.

Psycostromaniacks : Peux-tu te présenter en quelques mots ?
MandoPony : Hey ! Je m’appelle Andy, mais je suis connu dans le fandom sous le nom de MandoPony. Je suis un compositeur, musicien, gamer, professeur de musique et fournisseur de divertissement en général. 🙂

Psycostromaniacks : D’où vient ton surnom ?
MandoPony : C’est un mix entre mon instrument préféré, la mandoline, et Pony. Mando est un raccourci commun pour Mandoline, et en fait, ça me fait très plaisir quand mes amis et mes connaissances m’appellent « Mando » à cause de ça, haha !

Psycostromaniacks : Qu’est-ce que tu aimes dans My Little Pony, qu’est-ce qui a fait de toi un brony ?
MandoPony : Les personnages et le design général sont ce qui m’a d’abord attiré, et les musiques n’arrêtaient pas de me faire revenir. J’ai pensé que c’était envoûtant, un très bon dessin animé pour enfants, et ça m’a fait me sentir bien quand je regardais. Ça m’a inspiré, alors je n’ai fait qu’y retourner pour plus d’inspiration. Quelqu’un avait posté un GIF de Rainbow Dash se marrant sur un message board en 2011, c’était la première fois que je voyais un poney. J’ai pensé que c’était bien dessiné et que la qualité de l’animation me ferait regarder la série. J’ai fait un marathon de la première saison en entier juste à temps pour voir la sortie de « Lesson Zero » – c’était le premier « nouvel » épisode que je vis quand il fut diffusé à la télé.

Psycostromaniacks : Quel est ton poney favori ?
MandoPony : Derpy ! Elle est une collaboration entre les fans et le staff de la série, tu ne peux pas dire que ce n’est pas le truc le plus cool au monde !

Psycostromaniacks : Que penses-tu de la communauté brony ?
MandoPony : Je pense que c’est une communauté pleine de gens passionnés, créatifs, gentils et sensibles. Il a eu son lot de problèmes, mais tout les fandoms en ont. Dire le contraire serait naïf. Il n’est pas parfait, mais c’est une bonne maison, et j’apprécie beaucoup la communauté. Je n’interagis pas beaucoup avec le fandom parce que je passe trop de temps à faire des musiques, mais quand je suis en convention ou que je lis juste des messages et des commentaires, je suis toujours impressionné par la positivité, la créativité et le talent présent dans notre petit fandom. C’est génial !

Psycostromaniacks : Maintenant parlons musique ! 😀 Depuis quand joues-tu de la musique ?

MandoPony : Je joue depuis que j’ai 13 ans, et j’enregistre depuis que j’ai 14 ans. Mes parents m’avaient acheté une guitare à 100 $ et une mandoline assez tôt, ainsi qu’un petit logiciel d’enregistrement (Cakewalk Music Creator) pour environ 30 $ et j’ai enregistré à la maison depuis.
Psycostromaniacks : Quels équipements utilises-tu ?
MandoPony : J’utilise Cubase 6 LE avec Yamaha USB Audiogram 6. Je branche ma guitare électrique ou mon micro directement sur mon ordinateur. C’est la base de mon installation, et en toute honnêteté, ce n’est pas si compliqué. Je n’ai jamais eu beaucoup d’équipement, juste beaucoup de passion pour faire que mes musiques soient meilleures que leurs précédentes. J’ai commencé à faire de la musique brony sur un petit netbook (oui, un netbook avec presque pas de processeur ni de RAM) et mon installation d’enregistrement s’est agrandie depuis.
Psycostromaniacks : Quelles sont tes sources d’inspiration ?
MandoPony : Réellement, mon imagination plus que tout. Ma vie réelle m’inspire, mais je ne fais pas souvent des paroles autobiographiques. Habituellement, la vie réelle fournit une étincelle, et je l’embellis avec les paroles. Beaucoup de mes paroles personnelles sont tristes ou déprimantes, mais je ne suis pas vraiment quelqu’un de triste. Et pour mes instrumentaux, mon inspiration vient d’une base solide en théorie musicale. Et quand la créativité se fait rare, je retourne sur des concepts basiques ou une progression des cordes, je les bricole et j’espère que j’arriverai à quelque chose que j’aime ou quelque chose qui me motive à continuer de travailler.
Psycostromaniacks : Tu as déjà fait de la musique avant, d’où te vient le besoin d’y inclure des poneys ?
MandoPony : C’est le travail de RainbowCrash88 qui m’a inspiré. Mes premières compositions étaient des morceaux de chiptune pour les personnages – j’ai essayé de faire mes propres thèmes pour les Mane 6 comme si elles étaient des personnages dans un jeu vidéo rétro, après avoir été inspiré par les versions chiptune des musiques de la série faites par RC88, ainsi que ses thèmes de Fighting is Magic. Je les ai postées en ligne après avoir créé mon personnage de MandoPony à la hâte et je les ai partagées avec quelques amis. Ils les ont envoyées à EqD, c’est à partir de là que j’ai commencé à être remarqué. Je connaissais à peine EqD et la communauté poney à part le travail de RC88, et après que les gens ont commencé à écouter ma musique, j’ai été intégré dans la communauté.
Quand j’ai commencé à faire de la musique brony, ma famille était dans une très mauvaise situation. Je n’avais pas fait de musique pendant une année, nous avions des problèmes financiers très sérieux, ma famille était au chômage, nous étions retournés vivre chez des proches, beaucoup de trucs peu joyeux. En plus, presque tout mon matériel était entreposé quelque part, donc j’avais des équipements limités pour travailler. J’étais dans une grosse dépression, mais la série m’en a sorti et m’a même ramené à la musique.
Je ne sais pas si je ferais de la musique si je n’avais pas connu la série. Je sais que beaucoup de personnes le disent, mais ça m’a quelque peu sauver. Je ne sais pas si je serais dans le coin si je n’avais pas connu MLP.
Psycostromaniacks : Quelle a été ta réaction après avoir été contacté par Hasbro ?
MandoPony : En fait, je n’ai jamais été contacté par Hasbro ! Le travail le plus officiel que j’ai fait était avec Daniel Ingram et William Anderson, mais ils ne sont pas affiliés à Hasbro, ce sont des compositeurs indépendants. Daniel m’a fait passer un entretien pour être assistant en 2012 (je pense qu’assez de temps a passé, je peux en parler maintenant, haha !), mais ça n’a pas marché – trop de complications pour employer un américain et la personne que je devais remplacer a décidé de rester, donc ça n’a jamais abouti. Mais c’était bien d’enregistrer quelques paroles pour Littlest Pet Shop, et c’était super de rencontrer l’équipe derrière la musique de la série !
Psycostromaniacks : Tu préfères jouer de la musique, ou en créer ?
MandoPony : En créer. Voir ma musique jouée par un musicien incroyable ou chantée par un vocaliste talentueux est l’une de mes plus grandes joies. Je me considère plus comme un compositeur que comme un musicien. Je ne suis pas vraiment fan de ma propre voix, mais je suis trop maniaque du contrôle pour laisser quelqu’un chanter ce que je fais, haha ! Je ne sais pas, j’ai besoin d’avoir des chanteurs et des musiciens qui jouent mes morceaux. Je ne suis pas le meilleur musicien ou chanteur – et c’est une si grande joie d’entendre de bons interprètes jouer ma musique. Je dois faire en sorte que ça arrive plus souvent, lol !
Psycostromaniacks : Quand penses-tu qu’Honesty et Magic seront prêtes ?
MandoPony : AcousticBrony et moi sommes en train de travailler sur la prochaine musique, mais on ne peut pas faire de promesses. C’est totalement dicté par nos emplois du temps respectifs, et même si on aimerait tout lâcher pour se concentrer uniquement là-dessus, le monde réel et ses priorités nous en empêchent souvent. 😉
Psycostromaniacks : Penses-tu que tu feras de nouveau de la musique électronique ?
MandoPony : Oh oui, bien sur, je ne m’arrêterai pas – même si je ne suis pas très bon, haha ! Les gens sentent le besoin de me le rappeler, et je veux leur rappeler que je suis toujours un débutant ! Les musiques électroniques que je partage (en incluant les sessions V-Scratch) sont généralement des tests et des entraînements. Si les gens apprécient, c’est bien, mais je ne clame pas être un incroyable producteur d’EDM ou autre. Il y a beaucoup de personnes plus talentueuses que moi qui font de la musique électronique, et je ne mérite pas d’être connu pour ces musiques… pour l’instant. Je regarde toujours des tutoriels sur le mixage et j’essaye d’en apprendre toujours un peu plus chaque jour. Je continue donc de travailler sur cela. 😉
Psycostromaniacks : Penses-tu que tu feras un concert en France ou en Europe un jour ? (un concert en France serait génial ! n_n )
MandoPony : J’aimerais beaucoup !
Psycostromaniacks : Un petit mot pour nos lecteurs ?
MandoPony : N’oubliez jamais vos passions, n’arrêtez pas d’aimer/créer/supporter l’art, et restez gentils les uns les autres. Il faut être plus fort pour aimer au lieu de haïr. Restez fort. 🙂
Psycostromaniacks : Maintenant uns question personnelle : si je te rencontre dans la vraie vie, pourrai-je te faire un câlin ?
MandoPony : HELL YEAH ! Je suis à fond dans les câlins ! 😀
Propos recueillis par Psycostromaniacks et traduits de l’anglais par Grif Daraconis.

Une réflexion au sujet de « Interview de MandoPony »

Laisser un commentaire