[Interview] A la découverte de Lunation et de ses peintures

Bon, où ai-je fichu mon guide du petit Interviewer ? Aujourd’hui, au Poney Blanc, on a interviewé Lunation, une pegasister qui nous fait découvrir ses peintures. Tout cela commence après la pause !

Attendez, qui a fichu cette photo de la honte ? Vous allez me la virer ! Si si, vous allez me la vi…

      Canterlot

Bonjour Lunation

Bonjour.

Nous te recevons aujourd’hui avec tes peintures. Merci d’avoir bien voulu faire cette interview.

De rien. *rires*

Pourrais-tu te présenter ainsi que tes travaux ?

Bien sûr. Je m’appelle Lunation, j’ai 20 ans et ça va faire un an et demi que je fais de la peinture sur le thème de My Little Pony. Je peins majoritairement les Mane6 ou les personnages secondaires de la série. Je fais soit des portraits soit des paysages (que j’aime énormément faire) que j’associe au clair-obscur.

Voici pour mon travail, mais sur un point de vue plus personnel, je suis encore étudiante, en deuxième année aux Beaux-Arts de Paris et contrairement à ce qu’on pourrait penser, je me spécialise dans la sculpture. Cela est lié au fait qu’il y a une dimension en plus qui m’intéresse. Si la peinture reste intéressante au niveau des couleurs, la dimension en plus liée à l’utilisation des matériaux rend la sculpture plus attrayante à mes yeux.

Rise up

Question simple pour commencer, comment as-tu découvert la série et comment celle-ci t’a inspirée ?

J’ai découvert la série il y a trois ans et demi ou quatre ans. Ma petite cousine regardait un épisode avec des écouteurs et j’ai été tout de suite intriguée parce que les couleurs étaient très vives et l’animation, je trouvais, était très belle. Plus tard dans la journée, j’ai regardé le premier épisode et puis, comme tous les autres, j’ai regardé le reste. *rires*

Je me suis intéressée au fandom plus tard, j’ai fait ma première convention avec la Galacon 2014, j’y suis allée pour la série et je j’y suis retournée pour les bronies. C’était ma première rencontre avec les bronies et c’est là que j’ai fait mes premiers amis qui sont encore à mes côtés.

Good night they say

Et du coup, quelles sont tes sources d’inspiration à tout niveau ?

-Mes sources en dehors du fandom sont les tableaux variés du musée d’Orsay et du Louvre, l’impressionnisme aux peintures moyenâgeuses. J’analyse les compositions, leurs couleurs et la manière de traiter chaque sujet. Par exemple, comment Van Gogh va traiter un arbre par rapport à Nicolas Poussin. J’ai appris à peindre en regardant et en analysant les peintures des grands maîtres, en recopiant certains de leurs techniques.

Ensuite, dans le fandom où il y a moins de peintres, c’est plus de l’admiration que de l’inspiration. Par exemple, j’aime beaucoup les couleurs ainsi que la fluidité du mouvement et du trait de Dormin. Également, le mouvement et le réalisme du dessin d’Imalou. Et je tiens aussi à dire que je suis encore dingue du travail de Luzia, l’artiste qui a fait ma banderole. Je me suis aussi inspiré de la série en elle-même en reprenant des événements qui se sont passés dedans.

Sunburst Portrait

Qu’essayes-tu d’accomplir avec ce que tu fais ?

Alors, de base, je peignais dans mon coin et ça va bientôt faire un an que j’ai créé la page Color Sceem Paintings. Je l’avais créée pour progresser, montrer mes peintures et ainsi avoir un retour dessus. Pour montrer ce que je suis capable de faire tout simplement.

Mais me voilà arrivée à un point où mes peintures plaisent suffisamment pour qu’elles changent de propriétaire. C’est toujours avec joie, mais une petite touche de tristesse que je m’aperçois que je ne pourrai plus les contempler dans ma chambre dès que je passe devant… Mais le fait que quelqu’un d’autre puisse les admirer à ma place, avoir une création à leur mur me remplit de joie. Cet échange me permet de financer mes prochaines peintures, mais aussi mes sculptures dans le cadre de l’école.

Je prévois pour ma page Colour Sceem Paintings de progresser et de continuer de partager ce que je fais, faire de plus en plus de créations et de plus en plus de conventions pour rencontrer plus de monde jusqu’à la triste « extinction » du fandom brony. Je ne sais pas encore prévoir ce qui se passera après ça.

Dear Moon

Alors, est-ce que tu peux nous présenter avec précision une de tes peintures ?

Bien sûr. J’aimerais vous présenter l’une de mes dernières peintures, c’est-à-dire celle remontant à un peu moins d’un mois. Elle se nomme Dear Moon et j’ai choisi cette peinture en particulier car je traite Luna dessus et que c’est un de mes personnages préférés de la série avec Thorax et Sombra (qui est le meilleur vilain).

De plus, elle reprend tous les éléments que j’aime dans les peintures et que j’essaye de travailler. C’est-à-dire qu’au premier plan, il y a un personnage (dans ce cas, il y a Luna) et derrière elle, il y a un paysage où le soleil finit d’éclairer les dernières collines et où la nuit s’apprête à régner sur tout Equestria.

Ça me permet d’énormément jouer sur le clair-obscur, exercice que j’apprécie beaucoup car il m’oblige à réfléchir sur les sources de lumière et c’est difficile car il laisse très peu de place aux erreurs. C’est à force de regarder les clairs-obscurs et les tableaux que je me corrige, que j’apprends et que je peux ainsi progresser en appliquant ce que j’ai appris sur mes prochains tableaux.

Je tiens aussi à dire que maintenant que je considère comme ayant presque maîtrisé les couleurs, l’ombre et la lumière, je m’intéresse de plus en plus à la morphologie et aux expressions corporelles et faciales ainsi qu’au mouvement car je trouve que c’est pour le moment mes failles. C’est sans doute dû au fait que je ne suis pas très bonne dessinatrice et c’est en dessinant de manière très régulière que j’espère arriver au-delà de ce fait.

Little One

Pour finir, est-ce que tu pourrais dire un petit mot pour nos lecteurs qui se tentent à la création sur comment accomplir leur ambition ?

Je dirais, si vous voulez apprendre à dessiner ou apprendre à peindre ou progresser dans votre art que ce soit l’animation ou même la musique, je suis sûre que vous en êtes capables. On a tous nos forces, nos sensibilités et aussi nos faiblesses. C’est cela qui fait notre personnalité et c’est avec la détermination et le travail que l’on peut se rapprocher de notre but.

Je dirais que rêver c’est bien, mais je préfère vivre dans la réalité c’est-à-dire que j’aime faire en sorte que mes rêves deviennent réalité et pour cela, pour moi, il y a seulement deux ingrédients : la détermination et le travail. L’exemple que l’on m’a souvent donné, c’est que Van Gogh n’est pas né le meilleur peintre, il l’est devenu en peignant énormément.

Je tiendrais à dire que pour progresser, il faut aussi partager son travail, être humble et être capable de recevoir les critiques quelles qu’elles soient. Il faut aussi réaliser que l’on ne peut pas écouter chaque suggestion et critique: mais tout de même les considérer, les entendre et chercher à progresser par leur aide.

On Fire

Pour te trouver ou te contacter, comment fait-on ?

Vous pouvez suivre ma page Facebook où je finis une peinture tous les vendredis et publie un des procédés tous les mardis. Vous pouvez aussi me suivre sur Deviant Art. Et si vous avez des questions à me poser ou des conseils ou des recommandations, voici mon mail : colorssceempainting@gmail.com

Eh bien Lunation, encore merci d’avoir accepté de faire cette interview et d’avoir donné de ton temps pour la faire. C’était vraiment un plaisir.

C’était un plaisir pour moi aussi. J’aimerais te remercier ainsi que Ashmoda pour avoir eu l’idée. Je remercie aussi le Poney Blanc et sa communauté pour cette opportunité. J’aimerais par la même remercier mon cher correcteur qui corrige mes posts me permettant d’être un peu crédible, chaque personne qui suit, qui aime, qui commente ma page car c’est eux qui me permettent de me motiver à créer aussi. Et je remercie les lecteurs qui ont pris le temps de lire mon entretien.

Over It

J’espère que l’article vous a plu. Si c’est le cas, on essaiera d’en faire d’autres, mais dites quels artistes vous intéressent et on pourra essayer.

En attendant, portez-vous bien et préparez-vous au hiatus.

Cette entrée a été publiée dans Arts, Arts picturaux, Infos, Interviews, et marquée avec , , le par .

À propos Doktor

Doktor est un fan de Doctor Who et de dessins animés en tout genre et peut entretenir des très longues discussions sur des sujets allant de l'évolution du flipper à la côte des mangas rares en passant par d'autres billevesées. Doktor se promène en région parisienne et se trouve normalement à toutes conventions dans des cosplays aussi improbables que ridicules. Doktor est à moitié fou, à moitié chaotique et à moitié inoffensif et est normalement étudiant quand il n'est pas rédacteur. Attention, consulter un psychiatre avant d'utiliser Doktor. Les effets secondaires possibles de Doktor sont la nausée, la rupture d'anévrisme, l'addiction, le cancer de la flèche, l'alcoolisme, la fascination plus ou moindre morbide, l'envie de manger des gâteaux et une certaine tendance à se mettre à réfléchir aux problèmes de la vie.

Une réflexion au sujet de « [Interview] A la découverte de Lunation et de ses peintures »

Laisser un commentaire