[Info][Article] Le spin-off plus « ado » de MLP

Equestria Girls confirmé avec période de sortie et synopsis

Kidscreen, un magazine de l’industrie des séries télé pour enfants, disponible à la Toy Fair 2013, a sorti un article sur MLP et nous donne des détails importants sur le spin-off de FiM. La source semble franchement fiable, et nous aurons même droit à une petite vidéo prouvant l’existence de ce magazine. Cette foire au jouet 2013 est décidément le lieu de multiples révélations…
Traduction de l’article complet et autres infos dans la suite, avec en accompagnement, un article de réflexion sur cette nouvelle retentissante.

Voir l’article en plus grand : ZOOM

PONY EXPRESS
Avec la saison 3 sortie cette année, My Little Pony : Friendship is Magic va atteindre le point critique des 65 demi-heures de programme. Arnesen désigne My Little Pony comme une marque « top-priorité », donc attendez vous à voir la série continuer à explorer de nouveaux thèmes et de nouvelles histoires, jusqu’à ce que Twilight Sparkle prenne sa retraite dans son enclos. Une nouvelle série d’accompagnement appelée Equestria Girls est prévue pour sortir au printemps, envoyant nos héroïnes poneys en mission dans un nouveau mondeelles prendront forme humaine.

———————————————————
Vos mâchoires décrochées pourront avoir confirmation de l’existence de ce magazine (non ce n’est pas un photo montage de gros troll) avec cette vidéo :
Comme prévu, cela n’aura absolument aucun impact sur la série MLP:FiM originale.
Pour ce qui est du changement de design, un soi-disant « leak » circule sur internet, absolument non confirmé et pas fiable, mais celui-ci a le mérite de nous donner une base pour imaginer la gueule du spin-off. Pour une transposition en humains, c’est pas mal, mais les couleurs de peau font assez… bizarre.
Tiens, et si on choisissait une peste de service histoire de casser cette belle amitié ?
Une version humanisée de Trixie :
Le design n’est pas déplaisant, mais pour ma part j’aimerais mieux quelque chose ça :

Par Ric-M

Je ne suis pas non plus contre un hommage aux Super Nanas de Faust…
Le côté rond et mignon des poneys serait conservé avec ce genre d’inspiration :
(artiste : Dzappa7778)

Mais comme rien n’est encore officiel concernant le design, tout est encore possible !

Nos six Equestria Girls se retrouveront-elles cantonnées à une vie ennuyeuse de lycéennes ?

Crainte : Le danger principal c’est de commencer à limiter l’univers, avec deux décors genre le lycée/la cours du lycée. C’est le meilleur moyen de se retrouver avec Littlest Pet Shop / Le Secret de Sabrina. C’est à dire avec des histoires de magie et de fantastique complètement annexes au sujet principal très ennuyeux : la vie d’une adolescente, avec en antagoniste une ou deux pestes de service, et en bonne série « adolescente » (la vision des grandes marques d’une série ado pour fille est bien souvent débilisante) des fantasmes très timides et très peu passionnants sur des garçons. Bref, des scénarios qui tournent en rond, et des situations qui se répètent sans fin au fil des épisodes…
Espoir : Qu’une partie au moins de l’équipe de MLP:FiM soit conservée et que l’esprit de la série originale demeure, avec le « girl power » cher à Lauren Faust. Avec la créativité des scénaristes, leur envie de partager de véritables leçons de morales pas stéréotypées, et leur second-degré appréciable, sans parler du côté délirant et cartoonesque de la série originale, on peut espérer pour le spin-off de vrais enjeux pour les épisodes, avec la conservation de l’univers teinté heroic-fantasy et des références à gogos.
Une petite question… Y aura t’il Spike ? Les Princesses ? D’autres poneys ?
Il faut avouer que la perte d’un grand nombre de personnages qui ont participé au succès de MLP:FiM, pourrait faire perdre beaucoup de saveur au spin-off…

UNE MAUVAISE FAN FICTION FINANCEE PAR HASBRO ?

Cet Equestria Girls n’apparaît pas par hasard, et son synopsis de départ a dû être longuement médité et débattu. N’oublions pas que chaque investissement de la grosse machine financière d’Hasbro est coûteux, et que les risques et les enjeux sont étudiés attentivement. Evidemment, ça ne les empêche pas à 100% de se planter, mais disons que ce n’est pas leur but. Au premier abord pourtant, le postulat de l’humanisation fait très peur. Pourquoi transformer nos heroïnes ?

Raisons et intérêts possibles de l’humanisation

Hasbro a entendu le retentissement commercial de MLP:FiM, mais il est clair que nous bronies, vissés devant internet, n’avons pas les chiffres exact de l’impact de la série. Je pense à l’impact sur les jeunes filles et adolescentes, public bien trop souvent oublié par les bronies. Il est fort possible que ce qui donne envie à Hasbro de vendre un spin-off plus « âgé » mais toujours principalement à destination des filles, soit lié à un succès véritable auprès des filles de 10 à 20 ans (En plus bien entendu, du devoir de respect de l’orientation originale de FiM pour raisons d’image). Moi, votre dévouée rédactrice, suis une fille et ait 24 ans. MLP:FiM m’a accroché en partie par son design pop sucré assez équilibré, le côté flash rondouillet mignon, mais aussi et surtout par les personnalités des héroïnes et les relations vraiment attachantes entre elles. MLP:FiM a su redonner une âme à l’image de la fille actuelle, contrairement au ton généralement débilisant de la majorité des dessins-animés occidentaux, où les filles sont des obsédées de vernis à ongles et de garçons. Les leçons de ces séries là sont généralement fades, voir deviennent un mélange assez débectant de « il faut vous relooker et vous maquiller pour être une belle fifille, mais heu, ah oui, la beauté intérieure c’est pas trop mal aussi en petite quantité ». 
Par X-Chan
Du coup, pourquoi ne pas prendre le « girl power » que Faust a insufflé à FiM, et le faire éclater au grand jour dans des personnages humanisés qui vont parler à beaucoup plus de monde ? La jeune fille du 21ème siècle comme le jeune homme sont en plus méchamment influencés par la déferlante japonaise, avec ses bandes de copines aux pouvoirs magiques phénoménaux. La recette est peut-être gagnante pour Hasbro, étant donné que les personnalités de nos six héroïnes sont adorées même par des jeunes hommes de plus de 20 ans. On se retrouverait donc avec une recette assez équilibrée d’univers adolescent (lycée, cours…), de « touche » japonaise (groupe de filles en jupe avec des pouvoirs magiques) le tout à la sauce FiM, avec les easter eggs, les références, et six personnalités déjà testées et approuvées par le public. Côté produits dérivés, c’est l’occasion de ne pas faire doublon avec FiM, et donc de permettre au consommateur lambda de bien faire la différence. L’achat est facilité, tant la différence est flagrante : petits poneys = petites filles / version humaine = adolescentes. Vous bronies, savez mieux que quiconque la gêne que peut produire le fait de se rendre dans un magasin de jouets acheter des petits poneys. Un acheteur qui a des chances d’être gêné, c’est mauvais. Il faut donc clairement différencier les deux univers pour permettre un achat en toute sérénité, car si on enlève le design « petits poneys » on enlève cette gêne potentielle. De même on s’assure que l’adolescente lambda ne va pas d’office rejeter la série à cause d’un design jugé « pour gamines ». Hé oui, tout le monde n’est pas au courant de la qualité de la G4 et dans l’esprit du grand public, les petits poneys c’est au rayon « univers de princesse 3-6 ans ».

L’idée du spin-off pourrait donc s’avérer être moderne et de bonne qualité, bien que le but principal, comme d’habitude, soit la vente de produits. Malheureusement le changement d’univers reste quand même très dangereux pour la qualité des histoires.

Equestria Girls : ce qu’on peut craindre et/ou espérer

Premier point qui me chiffonne profondément, c’est les apparitions régulières de créatures fantastiques (parasprites, dragons, timberwolves…), le pouvoir de vol des pégases, et la magie des licornes : où est-ce que tout ceci va passer ? La seule issue de mon point de vue pour conserver ces éléments de fantastique, de façon cohérente avec l’univers humain, serait un scénario de départ basé sur une interaction très forte entre Equestria et l’univers humain. Par exemple un problème de porosité entre les deux univers, provoquant des apparitions et des phénomènes magiques menaçant l’humanité et/ou les deux univers (du genre postulats de départ de Bleach ou encore Fringe pour se faire une idée). Bien que ce genre d’idée sente un peu le réchauffé dans le fond, le fait de le faire avec Equestria donnerait un côté « conte de fée » assez sympathique. Le contact d’un monde humain banal avec le médiéval-fantastique girly et délirant de FiM pourrait me séduire. Le synopsis nous indique bien que nos héroïnes seront en mission. Toute la série va donc reposer sur cette histoire là. On imagine évidemment la Princesse Célestia dans le rôle de celle qui va les envoyer dans l’autre monde, mais le « pourquoi » ouvre le champ des possibles. La pire version possible serait « après avoir découvert l’amitié, tu dois découvrir l’amoûr », genre grosse fan fiction de shipping qui veut s’excuser d’utiliser des petits poneys pour parler d’amour et de bisou.
Par TheLivingMachine02
Deuxième point qui pose beaucoup de questions, c’est la disparition des autres personnages. Nos héroïnes étant clairement « envoyées » dans un monde humain, tout Equestria ne va pas venir avec elles, et ça, c’est dommage. Là encore, j’entrevois la possibilité de faire de gros clin d’oeils au fandom, du genre des personnages secondaires aux design étrangement ressemblant à Bonbon et Lyra par exemple. Imaginez le clin d’oeil génial d’une « Lyra » humaine obsédée par les poneys. Une lycéenne maladroite avec un petit strabisme divergeant ? Je veux bien voir ça ! (Quoique ça choquerait peut-être trop sur une humaine, snif). Malheureusement, tout ceci n’est qu’espoir, et ne serait faisable qu’avec l’amour porté aux bronies par Studio B. Donc, ce n’est pas impossible, mais sachant que FiM va continuer et que Studio B continuera à bosser dessus, ils n’auront peut-être aucun contact avec Equestria Girls. Hasbro semble néanmoins assez réceptif au public brony, au minimum à son argent, et il y a des chances que d’une façon ou d’une autre, ils essaient de nous brosser dans le sens du poil. Des références discrètes comme dans FiM sont tout à fait envisageables sans pour autant choquer la ménagère ou l’adolescente de base, qui ne capteront même pas ces clins d’oeil.
Par DDhew
Troisième point hyper important, la question des « lettres à la Princesse Célestia », et des petites leçons de vie en général. Des poneys magiques dans des corps d’humains, ça peut poser plein de situations conflictuelles intéressantes. L’adaptation à un corps différent, la question de se sentir bien dans sa peau, les questions d’argent, de travail (humans are so serious !), le fait d’être constamment en danger dans cet univers étranger (pas de parents, pas d’existence officielle = danger de se faire arrêter et suspecter) etc. La porte s’ouvre sur des possibilités très intéressantes, et pleines de leçons que l’humain que nous sommes pourra complètement comprendre et relier à son quotidien. Par contre, on risque de s’éloigner d’une certaine innocence, et donc de la magie que le côté « petite fille » possède, avec sa simplicité et l’absence de grisaille « réelle ». Des dangers pas du tout magiques, c’est plus ennuyeux que de combattre un dragon ou que de sauver un royaume tout entier… Plus d’identification aux personnages, ça veut dire plus de chance de s’ennuyer dans un univers qu’on connaît trop bien, même agrémenté de tours de magie. Je fais le calcul simple : univers humain = problèmes humains. Je prie pour que ça ne devienne surtout pas le centre de la série EG, mais plutôt une sorte de nouvelle saveur annexe, ajoutée à la recette de base. Mais la série va peut-être garder le côté simple de FiM, et juste transposer l’esprit d’un design à un autre : Applejack et Rainbow Dash participant au concours d’athlétisme du lycée (écho à ce qui s’est déjà vu dans FiM). Mais je ne sais pas si la simple transposition me plairait, étant donné qu’on me resservirait ce que je peux déjà voir dans FiM, mais dans un univers globalement moins fantastique. Pourquoi j’irais regarder une sous-série où les poneys se trimballent avec des bras et des jambes ?
 ———————————————————
Le top départ des spéculations outragées ou enthousiastes est donné, mais je concluerais de la seule façon possible avec tous ces leaks qui ont tendance à nous laisser mindfucked : Wait & See, et prions mes frères et soeurs, pour un Equestria Girls qualitatif et un fun équestrien doublé.

Une réflexion au sujet de « [Info][Article] Le spin-off plus « ado » de MLP »

Laisser un commentaire