[Heart and Hooves Day] La plume est vôtre… poésie d’Amour

Histoire et Amour sont bien deux notions liées…
Et chaque humain que nous somme ne peut palier
A sa présence dans n’importe quel récit…
Résonnant au fond des coeurs pour être précis
Transformant la pierre en richesses, en beauté.

Amour est donc un concept omniprésent
Nous arrivant du ciel offert comme un présent.
Donc pour quoi la série en serait-elle ôtée ?

Honorons donc les différentes amourettes
Ouvertement imaginé par nos têtes
Ou exprimés en secrets au fond de nos coeurs.
Venez donc goûter au sublime voyage.
Entrez donc à la suite de ces deux auteurs
Savourer leurs poèmes liés aux personnages.

D’avis personnel, j’aime tant ces créations
Alors je vous le dit : bonne continuation !
Y a plus qu’à vous plonger dans leur lecture !
Encore là ?! Allez vite après la coupure !

Poney rêveur tient à nous montrer dans ce poème tout ce qui régit, régissait et devra régir la patrie d’Equestria : l’Amour entre chacun. Assez blablaté je vous laisse avec le poème :

Equestria, patrie d’amour

L’amour est un pégase qui survole notre coeur.
On ne voit plus que lui en dessous des nuages.
Ses ailes portent la joie, ses sabots la douleur.
Ne reste que la tristesse après son court passage.

L’amour est une licorne, usant de ses pouvoirs
pour faire sécher les larmes et rendre le sourire.
Mais quand elle disparaît, il est déjà trop tard
on ne peut que pleurer de la voir repartir.

L’amour est un terrestre, aux bras si musculeux
qu’on ne peut échapper à sa puissante étreinte.
Retenu dans ses bras, tout le monde est heureux.
Mais quand il nous libère, il ne reste que nos plaintes.

L’amour est un changelin aux traits toujours changeants.
Une amie, une voisine ou même une inconnue,
Il saura toujours prendre un aspect attirant.
Mais préférant s’enfuir quand il est reconnu.

L’amour est alicorne, faisant lever le jour
Afin que le soleil illumine la crinière
De celle que l’on voudrait conserver pour toujours.
Mais sans elle, à quoi bon faire lever cette sphère ?

Mais plus que tout ceci, il est draconequus.
toujours insaisissable et chamboulant le monde.
Le faible devient Hercule, le pauvre devient Crésus.
Toute la terre est changée, en une microseconde.

L’amour est tant de choses, je ne peux le décrire.
Il est universel,  unique et immédiat.
Mais j’ai compris une chose et je vais vous la dire,
Il est la force qui doit régir Equestria.


Pinkie Pie emplit le coeur de chaque habitant de Ponyville, que dis-je d’Equestria, d’un bonheur certain et inconditionnel. Poney rêveur la remercie dans son…

Ode à une ponette rose

Pinkie pie, tu es une pétale de rose
au milieu d’une tempête. Toujours en mouvement
jamais immobile.
Ton coeur flottes comme un ballon,
plus léger qu’une plume, toujours se gonflant
jamais ne se vidant.
Tes yeux sont un saphir
Scintillant sous les étoiles, toujours emplis de folies
jamais ne s’éteignent.
Sur tes lèvres, une fraise
Au goût si sucré de tes dents, toujours pales comme la lune d’été.
Jamais ne se ferment.

Car si ça devait arriver
quoi que tu fasses, où que tu ailles
disparaîtrait toute gaieté
on pleurerait tous Pinkie Pie.


Poney rêveur écrit-il de lui-même pour la princesse Cadance ? Ou joue-t-il le Cyrano de Bergerac pour Shinning Armor ? Que sais-je et tant pis ! Mais profitez donc de son beau…

Sonnet à la princesse d’amour

Cadence, ouvre les yeux ! Ne me vois tu donc point ?
Les larmes sur ma joue brillent comme un cristal.
Mes yeux sont un brasier de les avoir versées.
Et mon coeur c’est rompu à en être trop serré.

De mon malheur, je veux que tu sois le témoin.
Belle Cadence, à ton dogme je voulais être loyal.
Entends tu les prières que je t’ai adressé ?
Vas tu laisser mon coeur à jamais égaré ?

Mais que vois-je ? Ton regard se porte enfin sur moi.
Je sens grandir en moi une joie toute nouvelle.
J’entends venir des pas et un rire chaleureux.

Cadence m’a entendue, elle m’a mise sous sa loi.
Une patte sur mon dos, une voix des plus belles.
Je ne pense plus la vie pour un seul, mais pour deux.


Les personnages sont le fruit de bien des histoires. Prenez par exemple l’histoire entre Dr Wooves et Derpy…  Et bah le personnage de Derpy inspire aussi notre poète qui écrit…
Pour ma belle Derpy
Derpy, tes yeux sont de l’or. Pour t’en faire un diadème, je briserai la pierre.
Tes yeux sont de l’or.
Pourquoi suis-je le seul à les aimer ?
Derpy, ta fourrure est d’argent. Pour t’en faire un collier, je creuserai la terre.
Ta fourrure est d’argent.
Pourquoi suis-je le seul à l’aimer ?
Derpy, ta voix est une douce musique. Pour la conserver, j’irai la chercher jusqu’en enfer.
Ta voix est une douce musique.
Pourquoi suis-je le seul à l’aimer ?
Derpy, sur ton flanc sont des perles. Pour t’en faire une bague, j’irai jusqu’au fond de la mer.
Sur ton flanc sont des perles.
Pourquoi suis-je le seul à les aimer ?
Derpy, ton vol est une danse. Pour pouvoirs la contempler, je te couvrirai de lumière.
Ton vol est une danse.
Pourquoi suis-je le seul à l’aimer ?
Derpy, tu es tellement belle. Pour me faire aimer, je t’offrirai mon amour le plus sincère.
Tu es tellement belle.
Et si je suis le seul à t’aimer,
Alors ça sera à jamais. 



Et on finit en douceur ce petit recueil de poèmes dédiés à la Saint-Valentin (excusez-moi à Heart and Hooves Day) par la déclaration d’un nouveau jour par Leotoulon dans son poème

A l’aube d’un nouvel amour Princesse, Princesse De ta grande envergure De ta magnifique parure Princesse, Princesse Je ne me cacherais pas En ce jour très spécial Je marche dans vos pas Vous qui m’êtes vital Je ne peux me découvrir Mais il est temps de vous ouvrir Les portes de vos cœurs Ce n’est qu’une mœurs Mais, Princesse, Princesse Je vous aime Et en ce jour très spécial Vous serrez ma Tia




Si vous aussi vous êtes poètes et que vous voulez voir vos poèmes publiés, envoyez les à courrierdeslecteurslpb@gmail.com

Laisser un commentaire