[Fanfic] La critique cinglante : Traqué

story-Traque

WELCOME to the internet, braves végétariens mangeurs de tofus !

Nouvelle critique/analyse et cette fois-ci les amis, une fiction délicieuse de la part de Brocco. Cette dernière a éminemment retenu mon attention de par son point de vue des plus inattendus, je veux bien sûr parler de « Traqué », une fiction forte en sensation et en émotions !

« Elles sont derrière moi, lancées à mes trousses. Je peux entendre leurs effroyables hurlements se répandre alors qu’elles tentent de retrouver ma trace, certaines voletant dans le ciel alors que d’autres s’enfoncent avec détermination dans le sous-bois. Le sauvage meurtre de mes frères n’a-t-il donc pas suffi à tarir leur soif de sang ? N’auront-elles satisfaction que lorsqu’elles pourront exhiber ma tête comme un vulgaire trophée ? Je refuse de subir un tel destin.
Alors je m’enfonce toujours profondément dans la forêt, dans l’espoir de leur échapper et de survivre à cette aberrante traque. « 

Je dépose la balise #spoilers. Et nous pouvons commencer.

La première chose qui interloque le lecteur, c’est la question de savoir qui est l’être qui est traqué.

En effet, tout l’effet et l’intrigue reposent sur la question du point de vue. Qui est vraiment l’antagoniste ?

Pour moi, on ne peut pas vraiment parler de gentil où de méchant, car tout est relatif. On va avoir tendance à s’attacher au protagoniste, et, par défaut, considérer l’antagoniste comme le méchant, même s’il s’agit d’un personnage qui ne commet pas de délit ou de crimes.

En fin de compte oui ! Qui est gentil, tout cela est très relatif et dépend de comment l’auteur veut faire passer son personnage. S’il est le personnage principal, il aura tendance à se justifier pour ses actions que la loi sociale réprime mais d’un autre côté, il nous apparaîtra comme livré à lui-même dans un monde où il n’aura pas d’autres choix.

L’autre sujet soulevé par le texte est celui des sentiment car, en effet, le personnage se demande quelle douleur peut bien incommoder à ce point mais il finit par se rendre compte que malgré sa nature, il est bien capable de ressentir de l’affection et cela trouble encore plus le lecteur au sujet de la notion de « monstre ».

Qui a le droit de vivre ou de mourir ? Tu prends la vie d’un des miens et je fais la même chose pour toi. Cela est-il juste ?

J’ai personnellement trouvé la métaphore de l’Everfree Forest en tant que mère très intéressante car cela souligne son côté décalé par rapport au reste d’Equestria dont la nature est artificielle et gérée par ses habitants. En outre, cela ferait de la forêt une créature vivante à part entière, peut-être habitée par une forme de magie très puissante, cela est très bien tourné en tout cas.

Tout en poursuivant sa course dans le bois, le personnage passe par différentes étapes émotionnelles, ou, il commence à en discerner plusieurs tout du moins.

Quant au personnage, qui peut sembler réfléchir à la situation, j’ai une théorie et je ne pense pas vraiment qu’il évalue les possibilités contrairement à ce que les mots employés semblent faire croire. Ce personnage est clairement mu par son instinct naturel, transcrit remarquablement bien en mots qui rendent la course palpitante.

Je vous épargnerai de nombreux détails qui rendent la fic très intéressante afin que vous puissiez en profiter lors de votre lecture personnelle.

Les + :
-Le texte est fluide et les actions s’enchainent parfaitement jusqu’à la chute.
-Un one-shot efficace avec une intrigue courte et palpitante, le tout, avec des thèmes très intéressants à explorer.

Les – :
-Pour le coup, je ne trouve rien à dire, ni même à chipoter, tout est efficace et j’en conseille vivement la lecture.

La conclusion délicieuse !

L’idée de mettre en scène une histoire, en ne nommant les personnages uniquement que par de brèves descriptions est réussie selon moi. Ces même descriptions ne sont pas redondantes et on s’amuse à essayer de rassembler le puzzle du plot.

La fin est poignante et nous demande une réflexion, sur, comme mentionné plus haut la question du point de vue. On peut mettre l’accent sur n’importe quelle personnage en le rendant bon où mauvais, mais encore une fois, c’est une interprétation qui se fait dans notre esprit par le biais du travail de l’auteur.

VERDICT : Un texte léger, qui en dit suffisamment pour arriver à nous plonger dans un tas de questions et qui se veut épique lors de la course poursuite et très bien tourné lors de sa chute.

C’est du gros positif pour moi ! Quant à vous, n’hésitez pas à laisser votre avis et on se retrouve très bientôt pour une « nouvelle critique cinglante » ! Cliquez ici pour lire cette fanfic !

Show me your moves !

3 réflexions au sujet de « [Fanfic] La critique cinglante : Traqué »

  1. AuRon

    Je note tout de même une incohérence de mon coté ^^ le traqué est plus le résultat d’un enchantement inconnue qu’un véritable être vivant. De plus il se forme et reforme à volonté donc… ça perd un peu tout son sens. Mais la fic reste originale même si j’aurais aimé que l’auteur aille plus loin encore malgré ma petite note ^^.

    Répondre
    1. Stronger Auteur de l’article

      C’est pour cette raison je pense, qu’il craint tant Twilight, qui semble doté d’un sort capable d’en finir avec un timberwolf

  2. AuRon

    hum… je n’avais pas vu ça comme ça. Pourquoi pas… Au moins ça règle une partie du problème ^^. Merci je n’y avais pas pensé au premier abord

    Répondre

Laisser un commentaire