[Fanfic] Intemporel

story-Intemporel

Salut tout le monde ! En ce jour, je vous présente une joyeuse fanfic nommée Intemporel !

Je me présente : Yokairo, qui travaillera en duo avec Ashmöda (un autre p’tit nouveau), dans la rubrique fanfics, en espérant déclencher chez vous de frénétiques envies de lire. Je m’occuperai donc des analyses sur une fanfic en particulier tandis qu’Ashmöda vous fera découvrir ses dernières trouvailles. Ainsi donc, lisez, mes amis, lisez !

Lire, c’est bien ! Lire, ça cultive, ça fait rêver ! Sur ce, passons à la suite…

Pour ce premier article, j’ai décidé de vous présenter la fiction d’un nouveau venu dans son milieu : Dovakat nous livre sa première fiction (française), un one-shot tagué Humains/Univers Alternatif, sortie le 30 avril 2016.

Voici le résumé donné par l’auteur :

Mon monde est déchu, vidé par la guerre. Je suis seule. La vie reviendra, faible, si lointaine dans le ciel.

Un jour, je régnerai à nouveau. Même si je dois attendre durant des siècles, ou des millénaires.

Intrigant, n’est-il pas ? Si vous ne pouvez pas résister plus longtemps, courez la lire ici !

Toujours là ? Pas trop mal au crâne ? Bien ! Poursuivons… L’histoire peut paraître extrêmement sombre, triste et complexe. Mais quelque chose m’a plu dedans : elle fait constamment recours à notre imagination. Comment ? Pourquoi ? Certes, des éléments de réponse sont donnés, mais seules les descriptions des conséquences sont précises et complètes.

Agréable a lire, écrit dans un style surprenant où le temps semble contrôler par la volonté de l’auteur, bien qu’étant son premier essai, Dovakat nous livre ici un one-shot qui donne à réfléchir.

Personnellement, je trouve Intemporel très intéressant à lire : L’histoire se déroule dans un rythme particulier, étant au début presque « temporellement stagnant », puis accélérant jusqu’à la chute.

La chute, parlons-en.
Je trouve, une fois de plus personnellement, que cette chute arrive trop vite ; certains points auraient pu être développés (comme la reconnaissance de la divinité), tout arrive d’un coup (même si cela fait partie du point positif concernant le rythme).
Mais ce point négatif issu d’un point positif se retrouve (re)transformé en point positif. Ne partez pas ! Je m’explique : le fait que certains points ne soient pas plus détaillés accélère donc le rythme du récit ; de ce fait, on arrive à la chute a toute vitesse, dans un grand « Boum » plus ou moins émotif, au moins déstabilisant.

En résumé, je vous conseille d’aller lire Intemporel par ici si vous ne l’avez pas déjà fait. Court mais puissant, rapide et Intemporel, un mélange sublime pour vous déstabiliser un maximum. N’hésitez pas, cela ne prend que quelques minutes et c’est totalement worth it !

Laisser un commentaire