Archives de catégorie : Poésie

[Poésie] Collaboration ~ Ma belle Luna

par xWhiteDreamsx

« Il faut toujours viser la Lune, car même en cas d’échec, on atterrit dans les étoiles. » – Oscar Wilde

Bonjour équestriens, équestriennes d’internet !

Le froid commence à s’installer, à prendre ses aises. Et avec lui, les nuits se rallongent. Cela laisse plus de temps pour rêver, non ? ^^ Eh bien, justement, voici une petite berceuse de la par de Rainbow Star pour vous aider à vous endormir.

Continuer la lecture

[Poésie] La destinée ~ Une note de dualité

« Si la musique nous est si chère, c’est qu’elle est la parole la plus profonde de l’âme, le cri harmonieux de sa joie et de sa douleur. » – Romain Rolland

Je suis tellement content de vous présenter ce poème !!!!

Je vais vous dire : cela m’aura pris environ trois mois entiers, deux dictionnaires, des maux de tête douloureux, plein d’imagination et encore plus de modifications et évaluations diverses pour écrire ce texte !! Autant dire que quand je l’ai ENFIN achevé cet après-midi, j’ai eu mal aux joues à force de sourire ^^ Et dire que ça aurait pu prendre beaucoup moins de temps…

Lire le poème

[Poésie] Collaboration ~ La Fille du Chaos

Screwball and Discord Par chipmagnum

« Je ne suis pas fou. Ma réalité est juste différente de la tienne. » – Chat du Cheshire (Alice au pays des merveilles, Lewis Carroll)

Bien le bonjour, équestriens, équestriennes d’internet !

Dites, aimez-vous les enfants ? Moi je les adore ! Bon, ça dépend des fois quand même. Et de l’âge. Et de… Enfin, il n’empêche que j’aime beaucoup les enfants, voilà !

D’ailleurs, cela tombe plutôt bien que l’on en parle, parce que, pour beaucoup d’entre eux, c’était la rentrée aussi, il y a un peu plus d’une semaine. Imaginez-les à trois ans, c’est leur tout premier jour. Vers six ans, ils sont au CP et ça monte, ça monte, ça monte ! En fait, il faut comprendre les parents qui veulent que l’on reste leur petit bout-de-chou toute notre vie… Quel charmant tableau (soupir)…

Bref ! Le seul soucis, c’est qu’il existe des enfants assez spéciaux. Et la petite pouliche, héroïne de ce poème écrit par la talentueuse Rainbow Star que vous commencez peut-être à connaître, n’est autre que Screwball ! Ah, celle-là, même Cheerilee aurait du mal avec elle. Après tout, il parait que c’est la fille de cet insupportable Discord, alors ce ne serait pas très étonnant.

Aller ! « Trêve de blablas ! Si Rainbow a écrit ce texte c’est pour qu’on s’évade alors d’accord ! Évadons-nous… »

Lire le poème

[Poésie] La destinée ~ Cruel Destin

Celestia et Séléniaque par Fox-moonglow

“Jamais l’exil n’a corrigé les rois” – Pierre-Jean Béranger

Équestriens et Équestriennes d’Internet.

Aujourd’hui, chez moi, il fait très nuageux. Ca me rappelle la nuit où tout a basculé dans la vie des princesses d’Equestria. C’est bien triste…

C’est pour cela que je vais vous présenter un écrit, relatant la terrible confrontation qui a opposé deux sœurs, un millénaire avant les aventures de nos six petites vedettes favorites.

Quand on vous dit que la jalousie est un vilain défaut, j’espère que vous prendrez cette leçon plus en considération ! Car ici, la jalousie a poussé deux êtres qui tenaient l’un à l’autre à se livrer un combat sans merci. Et l’issue en fut le bannissement de la jeune princesse Luna, consumée par les ténèbres de son cœur.

Venez donc découvrir ce poème relatant le cruel destin de Luna et Celestia :

Lire le poème

[Poésie] Collaboration ~ Le cas Everfree

« La forêt Everfree » Image officielle

« Si une forêt surgit pour vous empêcher d’avancer, écartez les arbres. Les ronces vous suivront. » – Eugène Ionesco

Bien le bonjour, mes chers Équestriens et Équestriennes d’Internet ! ^^

Vous passez de bonnes vacances ? Ben moi je reviens des Alpes, après avoir vu un des plus beaux villages du pays, je suis assez content !

Enfin ! Avec toutes ses montagnes dont les flancs étaient recouverts de forêts, ma nouvelle collaboratrice, Rainbow Star, et moi-même, avons écrit chacun un poème sur la légendaire et mystérieuse forêt Evefree, appelée avant « Forêt désenchantée ».

Nous espérons que vous frissonnerez et palpiterez en lisant ces écrits.

Et bien sûr, honneur aux juments. ^^

Enjoy!

Lire le poème

[Poésie] La destinée ~ Un cake pour la famille Cake

Family Photo : The Cakes. Par Astringe

« Où peut-on être mieux qu’au sein de sa famille ? » – Jean-François Marmontel

Hey, les gens ! Comment-allez vous, les ami(e)s ?

Et si on parlait un peu famille ! Vous savez, le groupe, là … Avec un père, une mère et un ou plusieurs enfants… Comment est-ce qu’ils s’appellent ceux-là, déjà ? Les… Cakes ? C’est ça ! Quel meilleur exemple de famille unie et heureuse que cette famille ? Franchement : Carrot (le père) et Cup (la mère) sont craquants ensemble ! Et les petits Pound et Pumpkin, ils sont pas trognons ? Et bien c’est à eux que je dédie ce poème.

Je sais que la famille, c’est pas drôle tous les jours. Mais n’oublions pas que nous n’en avons qu’une seule, et qu’elle est précieuse. Et malgré tous les problèmes, il faut la chérir et en prendre soin.

Enjoy !

Lire le poème

[Poésie] La destinée ~ Le Chemin du Doute

We got our cutie marks ! Par dennybutt

« La destinée n’est pas une affaire de chance, c’est une affaire de choix. » – William Jennings Bryan

Equestriens, equestriennes d’internet !

Un nouvel arrivant sur LPB vient de nous parvenir. Il s’agit de nul autre que MOI ! Dreamer Scene (ou Dreamy pour les intimes). Licorne, habite la campagne (mmmh ! C’est bon le blé !), amateur de jolies phrases, et de jolies juments à mes heures perdues (c’est ça, être 20% cooler).

Pour mon coup d’envoi, je voudrais vous parler des Chercheuses de Talents (OUI ! J’AIME LA VF !), personnages que, je trouve, négligées. Elles ne sont pas traitées à leur juste valeur. Voilà pourquoi, je veux rendre hommage à leur victoire sur le destin.

Enjoy !

Lire le poème

[Poésie] La plume est prise pour patienter

la_plume_est_prise_lpb__by_gweem

par Greem

Je m’ennuyais un peu alors j’ai eu envie de rédiger un poème en rimes suivies féminines en alexandrins. Je ne suis pas sûr d’avoir tenu l’alexandrin, cependant. Et petite anecdote, j’ai dû changer longue pour grande car il est impossible de trouver une rime féminine riche avec longue. Bon, assez de blabla, voilà le petit poème.

Nous perdîmes quelques compagnons sur la route
Certains se lassèrent, d’autres furent pris par le doute
L’attente se révéla extrêmement grande
Mais le dieu Orbsah accepta nos offrandes.
Il n’y a qu’une chose dont nous ayons hâte :
Que le temps atteigne cette fameuse date
Tous les réseaux d’informations maintenant grondent
Attirant des gens nouveaux dans la ronde.
Tous réunis se préparent pour la bataille.
Il est grand temps de faire rentrer la marmaille,
Les poneys vont vous envahir quelques semaines
À la télévision et dans tous les domaines.

[JàT] Printemps des poètes: Chrysalis

Et enfin, je termine cette série de poème avec un faux sonnet, inspiré par « Je n’ay plus que les os… » de Ronsard (d’ailleurs, je reprends les trois premiers vers de ce poème) et le morceau « No Repentance » d’Among the Herd.

Je n’ai plus que les os, un squelette je semble,
Décharnée, dénervée, démusclée, dépoulpée,
Que le trait de l’amour sans pardon a frappé,
Je ne suis plus qu’une triste chose qui tremble.

Quelle ironie, vaincue par l’objet de ma quête,
Notre source de vie, notre source de mort…
Finir oubliée de tous, tel est notre sort,
Une mort sans souffrance, telle est ma requête.

Désolée mes enfants, je demande pardon,
Je vous ai mené à notre perte, à la fin,
Vers le crépuscule d’un jour sans lendemain.

L’échec… Nous en sommes devenus les parangons…
Venez auprès de moi, enfants changelins,
Séchons nos larmes et mourrons en famille.

[JàT]Printemps des poètes: Vinyl Scratch

C’est au tour de Vinyl Scratch d’avoir un poème qui lui soit dédié. Pour le coup, je me suis mis dans sa tête pendant un concert, le tout encore une fois en vers libre.

Mes battements se calent sur le beat,
Ma tête remue, bercée par le rythme,
Mes oreilles boivent les mélodies,
Mon sourire grandit, la tension monte.

Devant moi, ils sont tous au bord du gouffre,
Il ne leur suffit qu’une petite poussée,
Afin qu’ils tombent dans cette abîme de folie,
Et c’est moi qui vais les y précipiter.

La tension est à son maximum,
Je savoure ce moment où le temps semble s’arrêter,
Ils sont tous là, à me fixer, attendant l’explosion,
Je pousse un cri enjoué et déchaine toute ma puissance.

Bass drop,
Explosion sonore,
Chaos,
Vie.

La masse tremble,
En proie à la folie,
Une joie détonante,
Rayonne de ces êtres.

J’ai crée ce maelström,
Et alors que les corps se calment
Et remontent à la surface,
Je prépare la prochaine chute.