[Analyse] Pourquoi les séries font 65 épisodes et donc pourquoi la saison 3 devait être la dernière ?

461708eq22lexplicationclaireetprcise

Depuis le temps que je devais le faire, voici enfin l’article sur pourquoi les séries d’animation font 65 épisodes. Et surtout, en conséquence de quoi, My Little Pony devait finir à la saison 3 et les conséquences de la continuation de la série. Tout cela après la pause !

Je sais, je suis en retard sur cet article que je promets depuis bien longtemps, mais avec mon karma pas terrible et la vie étant ce qu’elle est en général, il faut dire que j’ai été occupé mais bref, après cette excuse bidon, les explications de la règle des 65 épisodes.

Déjà, on va répondre à une question : pourquoi beaucoup de séries ont 13 ou 26 épisodes par saison ? Bon, essayez de réfléchir vraiment. Vous avez trouvé ? Parce que ce sont des multiples de 13. Oui, merci merci. Mais 13 est un nombre important car 13 semaines, c’est un quart d’une année et 26, la moitié (une année faisant 52 semaines). Donc avoir une saison pendant trois ou six mois, ça fait que la chaîne a son créneau rempli tranquille sans avoir à se casser la tête pour trouver quoi ce soit pour le caser. On retrouve cela avec MLP où une saison classique fait tenir Discovery Channel pendant un semestre ou deux fois un trimestre, à raison d’un épisode par semaine.

Maintenant, lançons-nous sérieusement dans l’explication. Tout commence dans les années 70/80 avec le phénomène de la syndication. Qu’est-ce que la syndication ? Eh bien, c’est l’action pour un producteur de vendre sa série à plusieurs chaînes afin qu’elles la diffusent un certain nombre de fois précisé dans un contrat. Mais avant de pouvoir vendre, il faut déjà produire suffisamment d’épisodes. La règle tacite est donc de produire 65 épisodes pour une chaîne, voir si elle a du succès et, si c’est le cas, la vendre à usage limité à d’autres chaînes. Et pourquoi 65 ? Parce qu’à raison d’une rediffusion par jour du lundi au vendredi, ça fait 5 épisodes par semaine, et donc avec 65 épisodes, tu tiens treize semaines soit trois mois comme cela. Et surtout, la syndication permet à des petites chaînes de diffuser des séries certes déjà diffusées sur d’autres chaînes, mais cela coûte beaucoup moins cher que de produire une série originale.

Mais vous allez me dire, quel rapport avec la fin d’une série à partir de 65 épisodes ? Eh bien, dès que le studio de production atteint 65 épisodes et qu’ils vendent à tout va la série à plein de chaînes, quel intérêt de continuer à faire des saisons en plus de ce qui a déjà été fait, qui se vend toujours et beaucoup ? Les séries animées s’arrêtaient souvent à 65 épisodes. Les fabricants de jouets étaient les maîtres de cette technique : pourquoi produire plus d’épisodes alors qu’on les paie pour diffuser leurs infamies et que du coup, les enfants regardent leur série-publicité et continuent d’acheter leurs jouets ? Idem pour Disney. D’ailleurs, Kim Possible, série bien connue, devait s’arrêter à 65 épisodes mais grâce à la pression des fans, une nouvelle saison a été produite. Mais du coup, dans les derniers épisodes avec les 65 épisodes, on retrouvait ce signe mis par les créateurs pour protester contre ce phénomène.

Si vous voulez des séries arrêtées à 65 épisodes, en voici :
– Daria ;
– Super Baloo ;
– Jem et les Hologrammes ;
– Hercule, la série animée ;
– Les Snorky ;
– Batman (2004) ;
– Tic et Tac, Rangers du risque ;
– Le Monde fou de Tex Avery ;
– Spider-Man ;
– Lilo et Stitch, la série animée.

Cette règle des séries en syndication en 65 épisodes à pratiquement disparu aujourd’hui. Toutefois, Hasbro avait décidé de l’appliquer pour MLP. Et c’est pour cela que la saison 3 ne faisait que 13 épisodes au lieu des 26 des deux saisons précédentes. Car on arrivait ainsi au total de 65 épisodes fatidique : pourquoi en faire plus alors que la rediffusion était assurée ? Et en plus, Equestria Girls allait sortir, permettant une nouvelle licence. Et pourtant, pour une fois, on allait avoir de la chance,

Hasbro avait décidé de donner une fin à la série, chose qui n’arrivait jamais avant. Cela devait se finir par un double épisode où Twilight atteignait l’illumination, devenait une princesse et ainsi, finissait son arc narratif. (Et avec la nouvelle alicorne, on pouvait vendre de nouveaux jouets.) M. A. Larson avait deux épisodes pour finir l’arc du personnage, avec double épisode en comédie musicale, Disney style. Mais le karma est moche, très moche. Enfin, pas tant que ça. La série a été prolongée pour une saison 4.

Du coup, l’épisode final ne l’était plus. Et il a été réduit à un épisode. Mais avec toutes les chansons qui restaient. Du coup, le temps d’expliquer vraiment le scénario, il n’existe pas, donc il y a des coupes jusqu’à donner ce qu’on a actuellement, un épisode pas très très bien écrit et où il manque plein de trucs. Mais l’épisode ne pouvait pas être annulé si vous vous dites ça, les jouets étaient produits, Hasbro n’allait tout de même pas rater une vente pareille. Et du coup, on a eu le drama de 2013 avec l’alicornation de Twilight, surtout que la chaîne et Hasbro avaient annoncé le truc de partout avant même que la saison 3 commence…

Si vous voulez plus d’informations sur comment devait être l’épisode final de la série qui ne l’a pas été, voici une interview de Larson en convention expliquant certains points.

Du coup, la série a continué. Nous en sommes à 6, la 7 arrive avec le film, l’univers s’est agrandi avec les comics et Equestria Girls. Dites-vous que c’était peut-être que ça qui aurait pu nous rester si la saison 4 n’avait pas été annoncée. Et pourquoi ils ont continué la série alors que la rediffusion aurait pu faire l’affaire ? Pour lancer de nouvelles gammes de jouets et donc vendre encore plus. Parce qu’on ne va pas acheter 28 fois le même jouet quand même.

Voilà, j’espère que cette (longue) explication aura permis de répondre à plusieurs de vos questions. Si vous avez d’autres questions ou des choses à demander, moi ou un autre membre du Poney Blanc serons peut-être capable de répondre à ces questions.

En attendant, bonne continuation et survivez bien au hiatus !

Cette entrée a été publiée dans Analyses, Réflexions, Saison 3 MLP, Saisons MLP, et marquée avec , , , le par .

À propos Doktor

Doktor est un fan de Doctor Who et de dessins animés en tout genre et peut entretenir des très longues discussions sur des sujets allant de l’évolution du flipper à la côte des mangas rares en passant par d’autres billevesées.

Doktor se promène en région parisienne et se trouve normalement à toutes conventions dans des cosplays aussi improbables que ridicules.

Doktor est à moitié fou, à moitié chaotique et à moitié inoffensif et est normalement étudiant quand il n’est pas rédacteur.

Attention, consulter un psychiatre avant d’utiliser Doktor. Les effets secondaires possibles de Doktor sont la nausée, la rupture d’anévrisme, l’addiction, le cancer de la flèche, l’alcoolisme, la fascination plus ou moindre morbide, l’envie de manger des gâteaux et une certaine tendance à se mettre à réfléchir aux problèmes de la vie.

3 réflexions au sujet de « [Analyse] Pourquoi les séries font 65 épisodes et donc pourquoi la saison 3 devait être la dernière ? »

Laisser un commentaire