[Analyse] Les facettes de la communauté brony

Gravi_Pony

En avant pour une nouvelle analyse.

Salut tout le monde, c’est moi, le grand Gravi, et bienvenue aujourd’hui, juments et étalons, dans cette nouvelle analyse qui porte cette fois un sujet des plus incongrus puisque cette fois, aujourd’hui devant vos yeux ébahis, nous allons, enfin, je vais parler de pourquoi nous sommes tous ici. Ce que nous sommes, nous, la communauté brony, et toutes les belles petites facettes qui la composent.

Je suis un poète en fait… ou pas du tout.

Je ne parlerai pas forcément de toutes les facettes de la communauté, les petites ramifications sont trop nombreuses pour être toutes décrites en détail puisque la plupart ne sont que des branches des plus grandes parties, les plus célèbres parties qui sont les épicentres d’interaction et d’échange entre nous tous, les gros morceaux qui composent les bases solides de la communauté qui s’est formée autour de My Little Pony.

Dans notre cas, nous sommes une communauté et nous avons quelque chose, une passion. Et nous souhaitons partager ce plaisir de regarder une série aux autres. Et ça, on peut le faire de plusieurs façons, mais elles résultent toutes en la même chose : créer par envie et imagination.

Avant de parler en détail de tout ce que notre communauté a fait et créé jusqu’à ce jour, concentrons-nous d’abord sur le plus important, sur ce qui compose une communauté, je parle bien sûr de ses membres.

Un nouveau héros est arriver: Super-Mac-Brony.

Nous sommes nombreux, c’est un fait, notre influence touche le monde entier, que ce soit aux États-Unis ou au Canada, en passant par l’Europe avec l’Angleterre, l’Allemagne et bien sûr la France, accompagnées de l’Italie ou de l’Espagne et même du Japon. Nous sommes une communauté avec une influence importante, riche de membres aussi variés que nombreux.

L’image de la communauté, au moment où elle a été officialisée, a été ternie par la société en général, déjà par le fait que la série autour de laquelle nous nous rassemblons est supposée être regardée et aimée par les jeunes filles de moins de 10 ans. Pourquoi ? Parce que les rôles des genres prédéterminent en grande partie ce que doit aimer une personne ou une autre, sont en plus alimentés par des mentalités étroites, façonnées par l’éducation et ceux qui ne cherchent pas à comprendre le pourquoi de l’existence de cette communauté, par exemple, qui semble étrange à la première impression. Ce sont les pensées du genre de personnes avec un manque cruel d’ouverture d’esprit.

Mais certains (et heureusement beaucoup) ont fini par apprécier et tolérer ça grâce à tout le travail fourni par la créatrice de la série Lauren Faust, qui voulait en premier objectif que la série puissent être regardée par tous, enfants ou adultes, pari qu’elle a réussi avec un certain brio, puisque la majorité des fans a plus de 16 ans.

Cet personne mérite le respect.

Et non, je n’oublie pas les petites têtes blondes qui font elles aussi partie de la communauté ; peu importe notre âge, nous sommes tous pareils, nous avons tous une passion commune.

Il y a (ou avait) cette peur de se faire juger par les gens qui nous entourent pour regarder une série qui ne nous était pas destinée, mais surtout par ses proches ou même sa propre famille, la peur de se faire renier, rejeter, de ne pas être compris.

Cette peur, tout le monde la sent ou l’a sentie au mois une fois, et c’est pour cela que beaucoup n’osent pas dire à leurs proches ou même à n’importe quel inconnu dans la rue. Mais dans la plupart des cas, ça revient à un manque cruel de communication entre ces personnes : on peut combattre cette peur. Combattre cette peur, peu l’ont osé en avouant leur amour pour notre série face à ceux qui leur sont proches. Certains parents, par exemple, acceptent le fait que leurs enfants regardent une série particulière par rapport à leur âge, mais pour d’autres parents ceci n’est pas acceptable, et c’est bien malheureux.

Que nous soyons des enfants de 8-10 ans, des adolescents entrant dans la vie active, des parents avec une famille ou des retraités, peu importe.

Nous sommes tous pareils, nous sommes tous des bronies.

Regarde là bien et devient l’un des nôtres.

Dans notre cas, nous sommes une communauté et nous avons quelque chose, une passion. Et nous souhaitons partager ce plaisir de regarder une série aux autres. Et ça, on peut le faire de plusieurs façons mais elle résulte toutes en la même chose : créer par envie et imagination.

Du côté brony, nous pouvons affirmer avec une certaine fierté que nous avons notre lot de créations venant de tous les horizons et de toutes les inspirations. Des crossovers de tous les genres existent, comme ceux de séries de jeux vidéo comme Fallout qui a vu naître l’une des fanfictions les plus fantastiques que j’aie lues, de Skyrim, de Prototype, et même de Battlefield ou de Call of Duty, qui font souvent références aux bronies militaires (qui sont plus nombreux dans la communauté qu’on ne le pense), en passant aussi par du Castlevania dont un petit Indie-game fan-made est, selon mon avis personnel, très bien réalisé, jusqu’aux multi-crossovers, eh ouais.

La plateforme pour presque tout ce qui existe.

On peut voir aussi voir des crossovers de grandes séries télé comme Doctor Who dont la créativité et la popularité dans la communauté brony ont fait naître un des grands symboles des poneys de fond.

La créativité ne s’arrête pas à ces limites-là, on arrive facilement avec quelques œuvres originales provenant de rien d’autre que d’idées incongrues ou plaisantes que l’envie de faire vivre a été assez forte pour permettre aux autres de profiter à leur tour d’un peu de bonheur venant de l’œuvre.

La parole est le premier et le plus vieux de tous les moyens d’échange au monde, c’est le plus répandu car il est présent même chez les animaux, et c’est aussi le moyen d’échanger quelque chose qui est le plus diversifié de par le nombre de langues parlées dans le monde et de toutes ces nuances possibles. Quand nous voulons partager des choses, on fait une petite référence par-ci par-là, espérant que les gens comprendront ou qu’ils chercheront à comprendre, justement. Une parole est faite pour dire ou raconter quelque chose, une histoires ou une expérience, mais peut aussi être l’objet de chants et de musiques.

Pour les artistes et les officieux.

En parlant de musiques, la communauté a en son sein de nombreux musiciens qui ont su se discerner des autres grâce à leur talent. Les remix des différentes musiques de la série comme l’incontournable « Smile Smile Smile » chantée par Pinkie Pie ou la magnifique « This Day Aria ». Les chansons originales de la série sont d’abord apparues, suivies de remix bien réalisés par les mêmes fans, les artistes-musiciens les plus célèbres que je n’arrêterai jamais de citer comme le grand TheLivingTombstone avec l’excellent « September », son style ressemble assez à celui de Foozogz pour son « Make It Special » ou alors le remix appelé « Smile », devenu célèbre grâce à l’animation « Smile HD » qui l’utilise, suivi pas trop loin de Reverbrony avec ses chansons où on croirait qu’un orchestre entier joue, mélangeant rock et avec un soupçons de dubstep comme avec le relaxant « Weightless » et le sublime « Remedy ».

Fans et musiques en tout genre.

Et sur la continuité de Fallout: Equestria avec Skybolt et ses chansons plus soft et douces inspirées des fanfictions inspirées de l’univers de Fallout: Equestria principalement axées sur l’immortel rythme grave et nostalgique du jazz.

La musique est pour beaucoup source d’inspiration et d’évasion. Les chansons de My Little Pony, productions de fans ou originales de la série, le prouvent assez bien.

Source d’inspiration depuis 2000.

L’imagination est, en plus d’être un excellent moyen de création, celui qui le représente et caractérise le plus. Le dessin et la peinture, est le deuxième moyen de communication dans le monde, mais contrairement à la parole ou à l’écriture expliquée plus tard, c’est un moyen d’échange quasi-universel que tout le monde comprend.

Le message est symbolique et les émotions sont ainsi inscrites dans les couleurs, les mouvements ou même la scène en elle-même, pas besoin de parler anglais, espagnol ou allemand pour le comprendre, il faut juste avoir des yeux pour contempler.

Pour dessiner, pas besoin de porter le titre d’artiste, tout le monde peut le faire selon différents styles, c’est quelque chose qui se développe, qui se travaille, nous avons tous les capacités d’échanger des sentiments par un dessin, car c’est le but premier d’une œuvre.

Un mur en effet.

Un dessin ne sert pas pour faire joli sur un mur ou beau comme fond d’écran sur un ordinateur ou un téléphone portable, mais il sert à partager un ressenti, une pensée, un message, pas obligatoirement moralisateur, un conseil, partager une expérience et de façon à ce que tout le monde le comprenne.

Et cette passion pour quelques poneys multicolores a pu faire jaillir à la lumière d’entre les entrailles d’Internet quelques comptes DeviantArt et Tumblr par les œuvres d’artistes nouvellement inspirés par un simple dessin animé, comme par exemple Dennybutt dont je trouve les dessins superbes et le réalisme dans le style touchant de vérité, ou encore doubleWbrothers dont je ne me lasserai jamais de lire les « Pony Simulators », toujours aussi marrants à lire même au bout de la vingtième fois.

Toutes ces personnes ont pu devenir célèbres dans notre communauté grâce à leur travail et la passion mise dans leurs œuvres, et j’en oublie sûrement certains. Allez, un dernier pour la route, j’adore faire de la pub quand ça en vaut la peine, MonsieursWilliams ne fait pas que du MLP, mais ses quelques créations valent la peine d’être admirées.

un nouveaux fond d’écran?

Après, que dire des dessins de poneys ? Plein de choses, le design et le style diffère entre chaque artiste, mais le résultat reste pour la plupart le même, l’artiste cherche à rendre son œuvre attirante. Que ce soit avec des accessoires adorables, une tenue sexy pour certains, le plus souvent le travail est donné sur les émotions perceptibles sur le visage avec toutes les émotions que les grands yeux de poneys colorés peuvent donner, que sur le reste du corps. Après, le poney en question peut varier, il peut souvent s’agir d’un OC, qui est, du plus basique poney, en passant par le plus célèbre en train de travailler, d’une scène marquante par la leçon qu’elle porte tirée de la série en elle-même, d’un événement canonique au dessin animé, d’une références de jeu, d’un mème, un dessin pour un crossover, une commission d’un fan pour quelqu’un, en passant par les événements tristes de la vie, ou des peurs le plus enfouies, ou même d’un fond d’écran épique comme tout le monde les aime, etc.

Trop de choses ont été faites pour que tout puisse être dit. Les créations sont innombrables et immortelles, magnifiques pour beaucoup, émotionnelles pour certaines, toutes ont été faites pour les fans de la série, et toutes ont été faites par plaisir.

L’écriture est le troisième moyen de communication le plus vieux au monde.

C’est avec ce moyen de communication qu’on crée quelque chose qu’on aime et pour quelque chose qu’on aime. Voilà pourquoi il y a tellement de fanfictions dans toutes les langues. C’est ce qui a rendu ces œuvres si célèbres pour la plupart, même si les plus célèbres sont pour la plupart en anglais.

J’ai exactement le même nombre de favoris sur Fimfiction.

Les mots écrits possèdent un pouvoir aussi puissant que ceux oraux, voire peut-être plus, car un mot écrit peut être conservé et survit aux outrages du temps et à l’échange, racontez une histoire de bouche à oreille et la dernière personne à l’avoir entendue aura sûrement une histoire relativement similaire du fait que l’idée principale sera toujours présente, mais les détails importants ou non seront absents ou modifiés par rapport à son original mais différents. C’est pour cela que la plupart des histoires sont écrites pour ensuite être transmises, c’est pour justement que l’œuvre ne subisse pas d’altération et ainsi, arrive aux lecteurs telle que l’auteur l’a écrite la première fois.

Écrire, c’est exactement comme dessiner, c’est retranscrire des idées, des sentiments, des rêves mais cette fois-ci d’une manière différente car dans ce cas-là, il ne faut pas un bon coup de poignet mais maîtriser l’art du verbe et du vocabulaire. Mais ne vous y trompez pas, un écrivain est autant un artiste qu’un graphiste.

Les fanfictions ont été nombreuses, la liste des genres et de sous-genres est plus grande que mon bras. En passant par les crossovers de tous types, en passant par les jeux ou les films, les HiE (Humans in Equestria) qui est une très grande source d’inspiration, ou même les univers parallèles où les possibilités de création sont infinies. Mettant des personnages originaux à la série ou OC, jusqu’aux personnages directement tirés de la série. Tout cela mis dans diverses scènes ou situations, pour le plus grand plaisir de tous.

J’ai moi aussi pleurer en là lisant.

De grands noms sortent souvent, comme celui de ROBcakeran53, l’auteur de la triste, émouvante mais magnifique fanfictions la plus célèbre de la communauté, « My Little Dashie », je l’avoue j’ai pleuré aussi. Un autre nom ressort souvent et il reste celui que je préfère de tous, car en plus d’une grande fic, Kkat a créé une petite communauté constituée des fans de la série de jeux Fallout, au sein d’une autre communauté avec son sublime « Fallout: Equestria » et toutes les histoires en relation avec celle-ci, comme le gigantesque « Fallout Equestria: Project Horizons » de #(Voir auteur)# que je n’ai même pas eu la chance de commencer à lire, suivie de « Fallout Equestria: Heroes » de #(Voir auteur)#, c’est un univers attirant et merveilleux qui rassemble les côtés les plus sombres comme les côtés les plus brillants de la personnalité et où on peut facilement mélanger horreur, folie et guerre avec courage, sacrifice et bonheur en même temps. Et ça, les joueurs de Fallout savent bien de quoi je parle.

Badassitude is over 9000 !

Le seul problème reste le fait que, à part avec Google Traduction, les fics sont en anglais, ce qui est dommage pour les non-anglophones, car à ma connaissance il n’existe pas de traductions en français de ces histories-là.

Mais je parle et je vante les mérites des fics anglaises les plus célèbres, mais parlons un peu des talents brony en France, nous sommes peut-être moins nombreux mais pas forcément moins talentueux, et #(Voir auteur)# le prouve assez facilement avec sa fanfiction « Je me perds », qui est une histoire touchante comme beaucoup les aiment.

Les mots ont permis à beaucoup de fans de démontrer leur passion et ainsi ont pu créer des rêves.

Je dis tout ça, mais franchement, je trouve que certaines pas forcément célèbres mériteraient presque une place en librairie, et croyez-moi quand je vous dis que beaucoup se lèveraient tôt pour les avoir si tel était le cas.

Nous échangeons des idées par ces trois moyens existants, nous communiquons ensemble, nous créons ensemble, nous partageons ensemble et au reste du monde pour ce pourquoi l’on est rassemblés, pour ce que l’on aime, et même si nous avons cette peur d’être jugés, au fond de nous, on souhaite faire partager notre passion pour une série que beaucoup qui ne comprennent pas, pensent pour les filles de 8-10 ans, leur prouver que c’est faux et pouvoir leur dire avec un certain plaisir, oui j’aime cette série, j’aime My Little Pony.

Le jour où il y a des images de MLP dans les grands écrans de Times Square. J’arrête de manger les cupcakes !

À force de discuter avec d’autres personnes, que ce soit par Internet ou dans la vie courante de tous les jours, des liens se créent quand des passions et des sentiments ont des buts communs, après vient l’envie de se rencontrer car les barrières d’un écran d’ordinateur et d’Internet ne sont plus supportables, alors on s’organise, d’abord par petits groupes, puis de plus gros, et ainsi de suite naissent les meet-up.

Les meet-up, c’est pas seulement un bon moment à passer entre amis et passionnés, c’est aussi un signe de maturité pour la communauté, cela montre qu’elle a assez grandi pour permettre à ses membres de se regrouper pour une même passion.

Les rencontres c’est quoi ? Facile à répondre ! C’est juste un moment de quelques heures à quelques jours, où on vient pour passer un bon moment entre amis, ou justement pour s’en faire de nouveaux, pour rencontrer ceux auxquels on n’a pas eu l’occasion de parler de vive voix au lieu de banals mots écrits ou par l’intermédiaire de micro.

C’est une occasion de s’amuser, de rencontrer par occasion des célébrités dans la communauté, de connaître des nouvelles de la série officielle, de voir les détails ou l’avancement de projets de fans ou que sais-je encore. On peut acheter, que ce soit de superbes peluches toutes douces faites entièrement à la main, des peintures sur toile, ou même des pin’s, en passant par les vêtements comme les T-shirts ou les vestes, on peut presque trouver de tous les produits artisanaux brony imaginables lors de ces rencontres, tellement d’efforts ont été investis par ces personnes pour leurs créations.

Ce qui définirait le plus un meet-up selon moi serait le fait que ça sert principalement à resserrer les liens existants entre les gens, et en crée de nouveaux, se faire des amis et revenir chez soi pleins de bons souvenirs dans son cœur et de peluches dans son sac.

Je ne suis pas sur la photo cherchez pas.

Quand un groupe de personnes se rassemble et grandit, avec le temps on a de plus en plus de mal à partager, communiquer, ou même s’organiser tellement le nombre de fans devient grand pour se rencontrer entre nous tous pour diverses raisons, un manque de temps par exemple, un lieu de domicile géographiquement trop éloigné des autres, l’impossibilité de les rejoindre, etc. C’est pour ça que des groupes de fans se sont portés volontaires pour être l’information, c’est-à-dire regrouper l’actualité du moment et les apporter sur un site qui ferait office de point de ralliement pour tous les bronies.

Nous nous regroupons déjà sur des forums, pour discuter de tout et de rien, échanger des avis, traiter sur des débats, rigoler entre potes, etc. Un forum est un lieu de convivialité et d’échange entre ces membres.

Et quel est le moyen de diffuser des nouvelles croustillantes le plus classiques ? Un journal, bien sûr, que ce soit le superbe journal américain « Equestria Daily » ou l’incroyable et génialissime « Le Poney Blanc », hein quoi ? Non, je ne fais pas de l’auto-pub, laissez-moi finir voyons. Nous mettons en valeur les travaux des fans dans n’importe quel genre, faisant régulièrement des mises à jours de leur travail, à l’affût de toutes les informations à propos de la série ou sur les grands projets.

Nous créons un réseau d’information entre nous tous pour la distribuer à tous ceux qui nous suivent. Les radios sont une extension audio des journaux, leur rôle est tout aussi important et exactement le même qu’un journal : diffuser des informations, mais pas seulement. Une radio peut être là pour divertir, en diffusant en continu des musiques d’MLP, en passant par les originaux ou les plus célèbres remix, comme pour les musiques les moins connues avec toujours la possibilité de donner son avis sur la chanson en question, diffuser un programme parfois audio-visuel ou audio seulement, en rapport avec une interview de célébrité dans le fandom, ou un brony célèbre, un programme quelconque sur les arts ou les musiques, ou même d’analyse, tiens. C’est pour cela que « Radio Brony » existe pour divertir.

C’est ainsi que tous les bénévoles des journaux brony travaillent, par plaisir, pour divertir et surtout pour les fans.

Pour les petites filles hein?

My Little Pony est une série enfantine et sérieuse à la fois qui, par ses nombreuses leçons de morales, aussi présentes dans les saisons 1 et 2 que dans les deux suivantes où on voit beaucoup moins, nous apprend les leçons sur l’amitié entre plusieurs personnes. Ouais je sais, dit comme ça j’ai l’impression de me moquer de vous mais je vous assure que même si vous ne le pensez pas, c’est vrai. Votre perception, vos réactions, et votre attitude envers vos amis a été modifiée indirectement ou non grâce aux leçons retenues de chaque épisode par Twilight. De par sa nature à rendre les personnages meilleurs, la série amène aussi les fans à être en général tout aussi meilleurs envers eux-mêmes et les autres, surtout avec les autres.

Cette générosité fait de la communauté brony l’un des regroupements les plus ouverts et tolérants qui existe. Et cette générosité partagée par toutes ces personnes donne lieu à des aides, car oui, l’une des plus belles parties de cette communauté avec son élan de création, sont ses actions caritatives.

Notre communauté a participé à plein d’œuvres de charité, petites ou grosses, pour diverses causes toujours plus ou moins importantes. Il y a au moins une œuvre de charité que tout le monde connaît, car c’est la plus grosse et celle qui regroupe une communauté entière chaque année : je parle de « Bronies for Good ».

Plus qu’un fandom, une famille.

Bronies for Good est une œuvre caritative rassemblant plusieurs projets artistiques de fans pour les assembler dans les anthologies que nous connaissons tous. BfG a rassemblé beaucoup d’artistes pour participer à leur projet, notamment des musiciens pour le projet « Seeds of Kindness » qui, avec leurs talents réunis, ont permis de créer un album appelé « Shine Together ».

Ensemble pour sauver des vies.

Une autre partie organisée de Bronies for Good, appelée « Nurse Redheart’s Roundup » avec notre infirmière poney préférée comme mascotte, cette extension de cette organisation est un regroupement de dons sanguins principalement regroupé aux États-Unis, mais pas seulement, car leur demande est devenue internationale. Des donneurs brony peuvent participer de tous les horizons, qu’ils soient en France, en Angleterre, en Allemagne et même en Finlande ou en Australie.

C’est une organisation qui est présente pour sauver des vies, avec notre aide à tous.

Brony for life.

Pour conclure, je dirais que notre communauté est riche des personnes qui la composent, riche de leurs talents, riche de leur présence, car c’est grâce à ça que cette communauté vit et grandit, grâce aux gens qui la composent et l’enrichissent tous les jours de nouvelles choses. Que vous ayez un talent spécifique ou pas du tout pour contribuer vous-même à cette communauté, sachez que vous contribuez déjà rien que parce que vous êtes brony, et soyez-en fier d’être ce que vous êtes.

Tiens, je viens de me relire et j’ai l’impression de passer pour un prof alors un peu de déconnade pour la fin. J’aimerais savoir, dans les commentaires, pour vous :

Qui est la meilleure princesse, selon vous ? Je sais pas si le fait que je joue souvent à Dark Souls corrompt mon jugement et me pousse plus à adorer Celestia que Luna en fait, mais bon…

SUUUUN !

Pour vraiment finir cette analyse, je remercie énormément Luzia Lightmaker pour m’avoir dessiné mon illustration d’introduction. Je vous invite donc tous à aller jeter un œil à son DeviantArt si vous cherchez quelques belles images de poneys.

6 réflexions au sujet de « [Analyse] Les facettes de la communauté brony »

  1. lebronyreveur

    Je trouve que tu fait une très bonne analyse sur les modes de communication de notre fandom mais c’est hélas un peu trop généralisé. On pourrait bien parler de quelque chose d’autre avec tes définitions. Après ses mon avis. 🙂
    Sinon je rêverais voir un jour exposé en grand des images Bronies ou MLP sur n’importe grande place mondiale. Sa serai trop cool. X) Vous savez que nous sommes qualifiés de néo-sincérité. Je suis pas sur de comprendre exactement ce que sa veut dire.
    Enfin je dirais que lorsque je parle des Bronies souvent je dis que c’est un peu comme une seconde famille pour moi. Brony et fier de l’être ! XD

    PS :
    Ma princesse préférer est Celestia ! ;D

    Répondre
  2. Logmah

    Récemment, à la dernière Bronycon, il y a eu effectivement tout Times Square illuminé d’images de MLP. Tu peux aller voir sur le compte Twitter de Daniel Ingram, il était présent ce jour là (25/01/2015).

    Pour la néo-sincérité, je te dirais que c’est le fait d’assumer un choix de notre vie et de le vivre au quotidien avec d’autres. En effet, on peut avoir une passion et la partager, que ce soit avec des personnes qui ont les mêmes avis que toi ou lorsque l’avis de certains divergent. Actuellement, je dirais que je ne peux exprimer cette passion que sur Internet et non pas avec d’autres, et que ce j’essaye de formuler ne me représente pas totalement.
    Peu après avoir vu la série, peu à peu, j’ai découvert toutes les facettes du fandom et de ses échos dans le monde ainsi que ceux adressés fans.
    J’ai vu ou appris de nombreuses choses, (découvert le fandom, ses façons de s’exprimer et d’interagir avec la série, et le suis chaque jour, mais aussi ce que endure notre communauté), dont certaines me confirment que la vie que j’ai en ce moment par rapport à cette passion est confirmée, et que le fait d’avoir quelque chose où l’on pourrait être rejeté dans la société et à la fois faire le lien avec cette passion me fait comprendre que l’on ne doit pas renier nos passions au seul fait que d’autres n’aiment pas, tout en respectant les autres.
    Toutes les critiques à notre encontre ne doivent avoir comme résultat de mieux nous unir et faire front commun pour défendre ce que l’on aime quotidiennement.

    Cette analyse perment effectivement de mieux comprendre notre communauté et aussi de se comprendre soi même en étant fan de la série.
    Mais pour ce qui est des moyens d’expression, je pense que avoir des qualités et des compétences dans un de ces sujets est ce qui permet de faire fonctionner le fandom, mais je trouve cela relativement difficile car il faut savoir se sortir du lot. Car aujourd’hui, beaucoup se lancent dans les musiques, les dessins, fics, etc. et savent faire partager leur talent qui prouve que le fandom est inépuisable en matière de thèmes, avis et créations (bien que d’autres font du mieux qu’ils peuvent et arrivent à satisfaire les attentes). Avoir l’avis de ceux qui ont une expérience réelle dans cette vocation signifie pour moi mieux concrétiser ce que représente le travail réalisé (comme avoir l’avis d’un auteur de Fiction reconnu, apprendre en quelque sorte les « coulisses » de MLP/FIM Fictions) et nous permet d’avoir une vision sur l’ensemble des choses plus globale et construite.

    De mon point de vue, MLP est une série qui a plusieurs visages, aussi son fandom et de par ce dernier, dont chacun est libre de le voir à sa façon, que ses fans savent perpétuer l’esprit de art sous toutes ses formes et font honneur (en quelque sorte) à la série, que l’on ne doit pas se baser sur les préjugés, savoir accepter les indifférences des autres et garder l’estime de la communauté, que même si l’on est que fan et que l’on a pas de qualités artistiques ou fait l’un des 3 points d’expression, on possède toujours une qualité qui pour moi me fait garder confiance et respect pour ce que nous sommes et défendons, la qualité humaine, qui pour moi est celle qui unifie tout le monde sans distinctions et soutient une cause comme, comme pour Charlie Hebdo.

    Quant aux princesses, je dirais Luna, bien que l’on ait trop tendance à centrer les deux soeurs dans le fandom et ne pas mettre en avant Cadance.

    Répondre
    1. Gravi

      Times squares remplies d’images d’MLP??? 😀

      Voilà l’un des rares moment où je regrette de ne pas avoir Twitter… Honte à moi.

      En tout cas merci pour ta réponse construite, j’apprécie beaucoup. ^_^

      Bon… Ben je crois que je vais arrêter les cupcakes moi…

      Tant mieux jpréfère les muffins [T]/

  3. Grif Daraconis

    Excellent article.
    Je pense que c’est ce que je donnerai à un non brony pour lui expliquer le fandom.
    Sinon petite précision, l’auteur de « Je me perd » est IGIBAB.

    Et ma princesse préférée, je dirai Luna (suivie de près par Twilight) car tout simplement je la trouve beaucoup plus proche que Celestia, Luna c’est un peu la personne socialement inadapté que je suis.

    Répondre
  4. Anonyme

    Ce pavée. Mais c’était intéressant donc je pardonne ^^

    Par contre comme dit plus haut tu aurai peut être pu rentrer plus en détail sur certains point. Peut être une prochaine fois?

    Répondre
    1. Gravi

      Je sais, mais je voulais faire qqch de général pour me permettre de faire des analyses plus tard sur qqch en particulier sans pour autant me répéter plus tard.

      Mais oui je compte plongez plus en profondeur dans les prochaines analyses

Laisser un commentaire